See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Enfin un jeu dans Orbiter, le jeu de l'Artilleur Spatial  (Read 16104 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline SimFan

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2193
  • Karma: 0
06 May 2005, 16:07:43
Puisque certains persistent à prendre Orbiter pour un jeu, on va essayer de leur donner raison et les faire jouer ;)

Voici la règle du jeu de l'artilleur spatial :

Etablir les 6 éléments orbitaux de l'astéroïde 2004 MN4 pour que le vendredi 13 avril 2029, à 13:13:13, il dézingue
sans toucher le sol une fusée en attente de lancement sur le pad 39 de KSC.
Fourniture des éléments modifiés, d'un scénario et d'une capture d'écran.


Médaille d'or au 1er qui réussit à l'heure indiquée
Médaille d'argent à celui qui réussit à une heure différente
Médaille de bronze à celui qui ne touche pas la cible, mais présente une  jolie capture d'écran prise du sol montrant
en avant-plan la fusée et MN4 dans le ciel.



Eléments de départ :

Les "officiels" établis par Tony :

Epoch = 2029.24709103354
SemiMajorAxis = 137957316170.857
Eccentricity = .191481714578221
Inclination = 5.83967188899479E-02
LongAscNode = 3.55768930989792
LongPerihelion = 5.76939605026811
MeanLongitude = 9.92398160429758

Taille = 320 m

Explications complémentaires :

En cherchant à définir les paramètres de la mission MN4,

http://orbiter.dansteph.com/forum/index.php?topic=1710.msg23253#msg23253
http://orbiter.dansteph.com/forum/index.php?topic=1727.msg23598#msg23598

je me suis intéressé à la "sensibilité" de la distance de passage à la précision de la détermination des éléments
officiels.

http://orbiter.dansteph.com/forum/index.php?topic=1739.msg23782#msg23782


Pour obtenir un rase-mottes, j'ai dû adapter légèrement 2 des paramètres :

Eccentricity = .1913201
LongAscNode = 3.5586

C'est là que j'ai reconnu la Floride dans le lointain, lors de la phase d'éloignement de l'astéroïde.

Du coup, l'idée m'est venue de faire un flyby de KSC.

Pour ce faire, il fallait retarder l'arrivée de MN4, d'où le tripotage de

MeanLongitude = 9.92393, avec retouche corollaire de

Eccentricity = .1912944
LongAscNode = 3.55848

Insuffisant pour un joli flyby, le rase-motte se fait au large sur l'Atlantique.

Il faut modifier au moins un 4ème paramètre et retoucher les précédents.


Une fois la médaille d'argent obtenue, on se rend compte qu'il fait nuit ! Pas terrible...
Alors, la médaille d'or sera pour un rase-motte de jour, à 13h13m13s UTC, puis qu'on est un vendredi 13,  avril = 4 =1 + 3 et que 2 + 0 + 2 + 9 = 13 .  Vraiment un mauvais jour :(

Pour détendre les stressés qui passent autour du but, une jolie photo (fournir le quicksave) pour essayer
d'assurer la médaille de bronze.

Une astuce qui peut aider :

Téléporter un  vaisseau sur MN4.

http://orbiter.dansteph.com/forum/index.php?topic=1741.msg23785#msg23785

MFD Orbit
Ref Earth
Proj Ship

Rad indique la distance du vaisseau au centre de la Terre. Commode, avec le graph,  pour affiner les réglages ;)



Message modifié ( 09-05-2005 15:33 )

SF  :)



SuperDupont

  • Guest
Reply #1 - 06 May 2005, 16:52:18
Salut,

si orbiter n'est pas un jeu j'exige que ma place soit réservée dans le prochain vol de la navette, parcequ'alors je suis
un spationaute balaize (claudie au lit, tu n'a jamais fait le voyage vers mars).

Le fait de vouloir voler au plus pret de la réalité ou de perfectionner l'aterrissage ou la descente, de limiter sa conso
de fuel ou de programmer son trans-x sont des activités purement ludiques basées sur le vieux principe des jeux
videos : identification du joueur comme dans le plus vulgaire des jeux de rôle (tous le pilotage est aux instruments,
pas besoin de moteur 3D, alors pourquoi tout ces bô addons et ces textures toujours plus réalistes) ,
obstacles (fuel limité, gravité, etc...),
prises de décision (pilotage),
récompense (cool j'ai réduit ma conso de carburant de 1 %, trop classe le plan de vol).

Que le moteur du programme - du jeu,  mais je ne voudrais pas choquer les joueurs refoulés - donne un
comportement réaliste aux engins pourrait le faire rentrer dans la catégorie des simulateurs, mais cette simulation
s'arrete aux comportements physiques. Et encore, une simulation qui ne fait pas de détection de colision ou qui ne
gere pas l'état physique de son équipage (Ex : voile noir lorsqu'il y a trop de G, présent dans toutes les simulations
de vol depuis au moins 15 ans) n'est pas une simulation parfaite (vais me faire plein de copains la).

Quid du pilotage ? Ceux qui ont essayés Shuttle (disponible gratuitement sur un site comme Home of the underdogs),
doivent comprendre mes "réserves".  Shuttle c'était un comportement physique réaliste et surtout une simulation du
pilotage de la navette qui ferait passer NCPP pour un aimable casse tête pour gamin de 5 ans. Conclusion, ce
programme a été sans doute beaucoup plus acheté qu'utilisé.

Il n'y a pas de honte à jouer comme il n'y a pas de honte à fabriquer des maquettes. Un modéliste peut être un
véritable artiste/mécanicien/historien, mais son activité est un hobby. Et son produit fini aussi perfectionné soit il
reste un "jouet".

Orbiter est un jeu et même un très bon jeu (mille milliards de merci à Sir Martin).  Et ses utilisateurs sont des joueurs.
J'enfonce le clou une derniere fois avant d'être fusillé par forum interposé : si orbiter n'est pas un jeu alors pourquoi
le DGIII de Dan a t il autant de succès....

Bon vol a tous , amusez vous bien (oups)



Offline laserpithium

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1473
  • Karma: 0
Reply #2 - 06 May 2005, 16:57:48
Dîtes les gars, j'ai une idée : cette fois ci, on essaye de répondre sans donner l'impression de vouloir sauter à la gueule
du gars.
On y va calmement.
A qui l'honneur ?



La sagesse me cours après, mais je suis plus rapide
Si Dieu existe, butons-le !

SuperDupont

  • Guest
Reply #3 - 06 May 2005, 17:00:13
Tout est dans le sujet.

C'est quoi votre probleme avec le fait que orbiter soit catalogué comme jeu ?????


Offline Profil supprimé

  • Newbie
  • *
  • Posts: 1
  • Karma: 0
Reply #4 - 06 May 2005, 17:11:29
Mais non tu ne vas pas te faire allumer, c'est cool ici. Et puis promis je vais veiller à ce que ça se passe bien ... enfin
sur le plancher des vaches car une fois en vol je ne te promet pas une EVA forcé et à poil :)

Venons en à notre définition d'Orbiter.
En premier lieu, il faut savoir que Martin lui même ne défini pas Orbiter comme un jeu, mais comme un simulateur. Il ne
l'a pas réaliser dans le but de s'amuser, de se faire des batailles ou de ramasser des pommes magiques, non, il l'a
fait pour simuler un environnement et en reprenant les formules physiques réelles.

En second lieu, et là c'est mon avis, un simulateur professionnel n'est pas un jeu ? alors pourquoi un simulateur
amateur en serait il obligatoirement un ?
Pourquoi tout ce qui n'est pas professionnel est aussitôt classé jeu ?
Comme je le disais Orbiter n'est pas là pour nous amuser mais pour nous faire découvrir, et simuler un environnement
physique et naturel via la simulation. A cela s'ajoute des addons qui sont des outils pour simuler la façon d'aller sur
Mars ou la lune, ou faire un RDV, mais rien dans tout cela ne s'apparente à un jeu pour moi. Même si certains addons
ont dérivé mais ça on y peut rien.

Bon je reconnais un aspect loisirs, détente et surtout pédagogique à Orbiter, mais pas au point de le classer comme jeu. Enfin c'est mon point de vue et il est assez partagé.
Bon cela dit si tu dis qu'Orbiter est un jeu à tes yeux, c'est pas grave, tu ne sera pas rejeté pour autant :)



Message modifié ( 06-05-2005 17:14 )


Offline Pegasus

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 212
  • Karma: 0
Reply #5 - 06 May 2005, 17:12:59
chacun le prend comme il veut ;)

parfois je me retourne les pinceaux avec le shuttle, parfois je fais des vols plus serieux..

nous nous amusons , parfois serieusement, sans nous prendre au serieux :)

si a l'accueil des sites concernant orbiter il est précisé que ce simulateur n'est pas un "jeux" c'est pour ne pas
décevoir ceux qui pensent tomber sur un "arcade" et pour attirer plutot ceux qui souhaite découvrir une vraie
simulation, du moins la plus sérieuse a nos jours.


Offline ejc973

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 27
  • Country: Martinique mq
  • Karma: 0
Reply #6 - 06 May 2005, 17:18:03

Définitions du Petit Robert :


Jeu : activité physique ou mentale purement gratuite, qui n'a, dans la conscience de la personne qui s'y livre,
d'autre but que le plaisir qu'elle procure.

Simulation : Représentation du comportement de systèmes physiques (par des calculateurs analogiques,
numériques, etc.) en simulant par des signaux appropriés les grandeurs réelles.


:???: ORBITER : Jeu de Simulation ? :???:



Offline Pagir

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4522
  • Karma: 1
Reply #7 - 06 May 2005, 17:31:40
Houlà... voici revenu le vieux débat.

Voici une définition du jeu selon l'Encyclopédie de l'Agora:
http://agora.qc.ca/reftext.nsf/Documents/Sport--Definitions_du_sport_par_Bernard_Lebleu

Quote
Dans Les Jeux et les hommes, Caillois reprend en l'approfondissant la définition de Huizinga. Selon
Caillois, le jeu est une activité: 1° libre, c'est-à-dire qu'elle cesse d'être un divertissement dès lors qu'elle est exercée
sous la contrainte; 2° séparée, elle est exécutée dans un espace-temps circonscrit et distinct de la vie courante; 3°
incertaine, dont le déroulement ne saurait être déterminé ni le résultat acquis par avance; 4° improductive, ne créant
ni biens, ni richesse; 5° réglée, soumise à des conventions qui suspendent les lois ordinaires; 6° fictive, c'est-à-dire
accompagnée d'un sentiment très net d'irréalité par rapport à la vie courante. Caillois se distingue de son
prédécesseur par sa classification des jeux qu'il répartit en quatre catégories selon la prédominance de l'agôn (la
compétition), l'alea (l'effet du hasard), la mimicry (le simulacre ou l'imitation) ou l'ilinx (la recherche du vertige). À ce
premier découpage qu'il juge insuffisant, il propose une distribution verticale des jeux entre deux extrémités dont la
première est la paidia, correspondant à l'exubérance primesautière et la turbulence des jeux de l'enfance, et le ludus,
où transparaît la volonté de plier le tumulte de la paideia à des conventions arbitraires, à hausser volontairement le
degré d'efforts et de complexité du jeu.

Sport et jeux de hasard obéissent à une loi commune: «la création artificielle entre les joueurs des conditions
d'égalité pure que la réalité refuse aux hommes ». Seul le mérite personnel dans un cas, le hasard dans l'autre,
déterminent l'issue du jeu.  

En ce sens philosophique, Orbiter est certainement un "jeu". (lisez, c'est plutôt intéressant).

Cependant, dans la réalité du monde du "jeu informatique", Orbiter n'est PAS un jeu, parce qu'il lui manque quelques
éléments essentiels: l'objectif imposé et mandatoire et la compétition (que ce soit contre l'ordi ou contre des bots, ou
contre les règles ou contre d'autres joueurs). C'est l'utilisateur qui, décide lui-même de son objectif, sans contrainte
et sans compétition.

De la même manière que Flight simulator.

Un simulateur n'a généralemnet ni objectif imposé ni compétition. Il permet de re-créer le système solaire en utilisant
les lois physiques de la nature. La question de savoir si le DG-III est réaliste n'est pas pertinent dans la mesure où
les lois physiques de la nature sont les mêmes. Il s'agit donc d'une "simulation" des lois physiques permettant le vol
spatial. De la même manière que dans FS on peut avoir des appareils imaginaires, on peut avoir dans Orbiter des
appareils imaginaires.

En résumé: dans un contexte philosophique, Orbiter est un jeu, comme tout ce qui n'est pas réel. Mais Orbiter est
aussi, dans un contexte informatique, un simulateur. Ce n'est certainement pas un "jeu vidéo"!

Pagir


Pagir

SuperDupont

  • Guest
Reply #8 - 06 May 2005, 17:57:26
Yo,



le succès à des effets pervers : si martin ne définie pas orbiter comme un jeu, ses utilisateurs le percoivent comme tel
(combien de addon start trek ?). L'oeuvre finie par échapper à son auteur et les utilisateurs se l'accapare (moi le
premier). C'est la rançon du succès.

Quote
Pourquoi tout ce qui n'est pas professionnel est aussitôt classé jeu ?
Pourquoi tout ce qui est classé jeu à t'il une connotation péjorative ?
Ta remarque sur les pommes magiques et les batailles nous renvoie à la perception latine du jeu. Chez les latins le
jeu c'est fait pour les petits gnenfants. Les adultes ne s'amusent pas. C'est déplorable mais c'est comme ca (ou alors
ils font du sport). Chez les anglosaxons, le jeu est un moyen de formation, une gymnastique pour l'esprit et de ce fait
les pays anglosaxons sont largement leader en terme de production : jeu de rôle, wargame, simulations diverses et
variées sur les supports papiers et video. Leurs militaires en sont friands. Flight Simulator est il un jeu ?????

Quote

Comme je le disais Orbiter n'est pas là pour nous amuser mais pour nous faire découvrir, et simuler un
environnement physique et naturel via la simulation
Tu as un coté masochiste, tu ne prends pas de plaisir à "pratiquer" orbiter ?

Clairement, vous utilisez tous Orbiter pour vous distraire et/ou pour vous cultiver (en tous cas moi j'ai appris des tas
de choses avec Orbiter). Et le fait qu'il soit classé comme jeu ne retire rien à ses qualités. Je suis completement
d'accord avec la définition de ejc973 (c'est un pseudo de lammer ca) : orbiter est à la fois un jeu et une simulation.

Et avec la domination sans partage des first person shooter, l'emmergence des moteurs physiques comme Havok et
la qualité des rendus 3D temps réels, tous les jeux seront bientot des simulations (bon ok je force le trait, je n'ai pas
dit que tous les jeux seront des FPS dans les années qui viennent et orbiter n'est pas un FPS, le raccourci est facile
mais je ne vais pas écrire un roman).

Orbiter est un jeu adulte pour adultes (ou petits surdoués, je suis certains qu'il y a beaucoup d'ados qui l'utilisent). Il
n'est qu'une simulation partielle bien que sérieuse dans sa réalisation. Et honnetement, quand tu as réussi ton
nieme rendez vous, ou ton nieme alunissage, pourquoi recommences tu ? Uniquement pour le plaisir bien sur, car tu
n'as plus rien à apprendre...



Offline DanSteph

  • Administrator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 15407
  • Karma: 256
  • Hein, quoi !?
    • FsPassengers
Reply #9 - 06 May 2005, 18:06:08
J'ai fait une heure de vol dans un ATC810 c'est un simulateur professionnel de navigation
qu'utilisent les écoles de pilotage...

He ben l'ATC810 aussi ne gêre pas les collisions, en fait c'est une planche en bois pourrie
dans un cockpit avec des intruments actionné mécaniquement (on entend les cliquetis)
on dois gerer les VOR l'altitude avec un manche et on vois rien, à part les instruments.
Sur une table tracante à coté, l'instructeur voit votre trajectoires et peu vous envoyer
des pannes de VOR et autres joyeusetés navigationnelles...

Ben y a aucun feedback visuel, pas de collisions rien ca doit dater de la dernière
guerre et pourtant c'est un bien un simulateur... C'est noté en toute lettre
dans mon carnet de vol.

Perso je m'en bas les sboubs complètement qu'on dise qu'Orbiter est un jeux ou un simulateur
disont qu'avec "simulateur" on précise un peu pour le joueur qui ne connait pas ce à
quoi il doit s'attendre (pas de rail gun ni d'explosion atomique)

Si on dit "Orbiter est un jeux video ce passant dans l'espace" ca peut être un jeux de platforme
un RPG un role playing etc etc avec "simulateur" on voit tout de suite.

c'est le seul point qui me parait important dans ca dénomination.


A++

Dan



Message modifié ( 06-05-2005 18:12 )


SuperDupont

  • Guest
Reply #10 - 06 May 2005, 18:14:01
Et plus précisement avec ca :
Quote
Cependant, dans la réalité du monde du "jeu informatique", Orbiter n'est PAS un jeu, parce qu'il lui manque quelques
éléments essentiels: l'objectif imposé et mandatoire et la compétition (que ce soit contre l'ordi ou contre des bots, ou
contre les règles ou contre d'autres joueurs). C'est l'utilisateur qui, décide lui-même de son objectif, sans contrainte
et sans compétition.

Certes la compétition n'est pas présente dans Orbiter mais je connais des tas de jeux video et "papier" (je suis un
joueur assumé) qui n'ont pas de notions de compétition : Tropico en est un parfait exemple (je le recommande
vivement pour vivre d'autres types de "révolutions" que celles autour de la terre).

L'utilisateurs n'a pas de contraintes..... Argh. La gravité n'est pas une contrainte et les réserves de carburant non
plus peut être.

L'objectif dans Orbiter existe bien, il est simplement implicite et naturellement perçu par tous : du point A rejoindre le
point B (enfin si vous connaissez d'autres activités possibles dans Orbiter, faites m'en part)

Un MMORPG n'est il pas un jeu ou le joueur choisi ses propres objectifs ? A l'exception de certains (Lineage par
exemple), tous permettent de joueur en mode coopératif "protégé" (un autre joueur ne pourra pas m'agresser, la
compétition s'efface).

World of Warcraft est il une simulation d'heroic fantasy ;) ???

Quote
Seul le mérite personnel dans un cas, le hasard dans l'autre, déterminent l'issue du jeu.

Orbiter est un ludus mimicry et votre mérite personnel détermine bien l'issue du jeu (si c'est ca qui vous pose un
probleme).


Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #11 - 06 May 2005, 18:18:22
Moi aussi, je m'en fiche... Par contre, il y a, à mon avis, quelques contrevérités dans le post de SuperDupont.

Pour commencer, ce serait justement le propre d'un jeu de gérer les collisions. Ca sert à quoi dans un simulateur ? Il
ne doit pas y en avoir si on vole correctement, donc inutile.

Comparer Orbiter à Shuttle, c'est risqué... J'étais un fan de Shuttle (je le suis toujouors quelquepart), mais on ne peut
pas dire que la différence de modèle physique saute aux yeux... Et à mon avis, vu les capacités des ordinateurs sur
lesquels shuttle tournait, je doute que ce fut bien meilleur qu'Orbiter...

Et enfin, le défaut de Shuttle, c'est que comme NCPP, le panel était un peu "frime"... Certes tous les boutons étaient
là, mais bien peu étaient actifs réellement... Et on pouvait très bien décoller et faire tout une mission en ajustant
seulement les deux ou trois boutons clef...

Quand au voile noir... Certes il est modélisé depuis quelques années... Mais faut voir comment... Pour en avoir subi un
léger il y a quelques temps, je peux vous dire que ce n'est pas très réaliste... C'est d'ailleurs insimulable... Et qui plus
est, il n'y a pas, en utilisation normale d'Orbiter de situations où l'on est censé avoir un voile noir... Tu veux en avoir
quand ????

Et je te rappelle aussi que les "simulateurs" de vol simulent aussi le voile rouge... Alors que c'est une légende...
Quand on encaisse des g négatifs, on a des vaisseaux qui éclatent dans la tête, on peut donc avoir le blanc de l'oeil
qui tourne au rouge, mais ca met longtemps à disparaître (comme un hématome), et surtout on ne voit pas rouge...

Donc bon...



fort

  • Guest
Reply #12 - 06 May 2005, 18:24:48



     Roger Caillois !!!! Mamamiaaaa.  

     Allez :

     " Les jeux sont innombrables et de multiples espèces : jeux de société, d'adresse, de hasard, jeux de plein air, de
patience, de construction, etc. Malgré cette diversité presque infinie et avec une remarquable constance, le mot jeu appelle
les mêmes idées d'aisance, de risque ou d'habileté. Surtout, il entraine immanquablement une atmosphère de délassement ou de
divertissement. Il repose et il amuse. Il évoque une activité sans contrainte, mais aussi sans conséquences pour la vie
réelle. Il s'oppose au sérieux de celle-ci et se voit ainsi qualifié de frivole. Il s'oppose d'autre part au travail comme le
temps perdu comme le temps bien employé. En effet, le jeu ne produit rien : ni biens, ni oeuvres.Il est essentiellement
stérile. A chaque nouvelle partie, et joueraient-ils toute leur vie, les joueurs se retrouvent à zéro et dans les mêmes
conditions qu'au premier début. Les jeux d'argent, paris ou loteries ne font pas exception : ils ne créent pas de richesses,
ils les déplacent seulement.

     Cette gratuité fondamentale du jeu est bien ce qui le discrédite le plus.

                          .../...


     D'un mot, le jeu repose sans doute sur le plaisir de vaincre l'obstacle, mais un obstacle arbitraire, presque fictif,
fait à la mesure du joueur et accepté par lui.La réalité n'a pas de ces délicatesses.

    En ce point réside le principal défaut du jeu.Mais il tient à sa nature et, sans lui,le jeu serait également dépourvu de
sa fécondité."


     C'est le début , puis la fin de l'introduction.


Offline Papyref

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5348
  • Country: France fr
  • Karma: 346
  • Je suis dans la Lune ne pas me déranger
Reply #13 - 06 May 2005, 18:32:05
Il ne faut quand même pas se triturer les méninges à ce point !
Il n'y a qu'à laisser chacun prendre son plaisir comme il lui plait en jouant ou en simulant.
Ca me semble démocratique de considérer qu'il y a des joueurs, des joueurs qui simulent, des simulateurs, et des
simulateurs qui jouent et tout le monde y trouve son compte.

L'essentiel et de participer et d'être content.

PAX

:turning: Papyref


fort

  • Guest
Reply #14 - 06 May 2005, 18:35:33



 Lire:  "...comme le temps perdu au temps bien employé..." erreur de frappe.


Offline MrFrame

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 48
  • Karma: 0
Reply #15 - 06 May 2005, 18:35:59
Quote
DanSteph a écrit:
Perso je m'en bas les sboubs

Dan, peux-tu nous donner la définition de "sboub",stp ? ;)

Et puis, pour rajouter mon grain de sel au sujet, je peux vous dire qu'ayant été programmeur de jeux vidéo, c'est un vrai
travail de faire des jeux. C'est extrèmement sérieux et compliqué.

Alors, pourquoi pas estimer que Orbiter est un jeux, ça ne me dérange absolument pas. Hors mis le fait qu'il n'y ai pas de
game over, qu'on ne gagne pas, qu'on ne perd pas (sauf avec le DG III avec lequel on peut mourir, mais ça ne met pas fin à la
partie pour autant) et qu'il n'y a pas vraiment de rêgles du jeu, c'est vrai qu'il a à peu près tout pour pouvoir être un
jeu. D'ailleur, on peut encore une fois tirer notre chapeau à Martin pour avoir réalisé une simulation ayant les qualités
graphiques d'un jeu vidéo.

Pour ma part, je ressent plus Orbiter comme un logiciel de simulation à but pédagogique plutot qu'à but ludique.


Mr Frame

SuperDupont

  • Guest
Reply #16 - 06 May 2005, 18:37:34
Quote
Pour commencer, ce serait justement le propre d'un jeu de gérer les collisions. Ca sert à quoi dans un simulateur ? Il
ne doit pas y en avoir si on vole correctement, donc inutile.

Ca sert a mieux simuler sans doute. Si je vole correctement je ne percuterais pas iss au moment de m'arrimer. Si je
vole mal je percute la station et je suis dans une situation peu confortable. Une simulation a  pour but de représenter
la réalité, et de permettre a celui qui l'utilise d'en tirer des enseignements. La colision n'est pas un élément ludique
mais un élément physique (cf. travail d'une force). Et passé outre cet aspect de la mécanique dans une simulation est
un grave manquement au sérieux de l'affaire.

Quote
Et enfin, le défaut de Shuttle, c'est que comme NCPP, le panel était un peu "frime"... Certes tous les boutons étaient
là, mais bien peu étaient actifs réellement... Et on pouvait très bien décoller et faire tout une mission en ajustant
seulement les deux ou trois boutons clef...

Tu n'as jamais du essayer dans son mode le plus complexe.

Quote
Et qui plus est, il n'y a pas, en utilisation normale d'Orbiter de situations où l'on est censé avoir un voile noir... Tu
veux en avoir quand ????

Lorsque je vire pour m'aligner avec KFC alors que ma vitesse est de plusieurs km par seconde par exemple (il y a un
compteur de G sur le DGIII et tu peux évanouir le pilote ou moins important l'équipage). La encore, les contraintes
physiques sur le pilote ou sur la structure de l'appareil ne sont du fait que des auteurs des addons (merci Dan) et
pourtant si orbiter revendique son coté simulation , il ignore ces aspects.

Pour la représentation du voile rouge on rentre dans le pinaillage non ??? Ce qui est important lors du voile ca n'est
pas sa couleur, mais la perte potentielle de controle de l'appareil et la perte de la vue (ainsi que les conditions
d'apparition de ces phénomenes). Que le voile rouge se traduise par un écran rouge n'est peut être pas tres réaliste
mais l'important c'est qu'il oblige le pilote a changé sa façon de piloter sous peine de sanction lourde donnée par
dame nature.


Offline Profil supprimé

  • Newbie
  • *
  • Posts: 1
  • Karma: 0
Reply #17 - 06 May 2005, 18:41:36
T'as raison Papy, inutile de se prendre la tête pour savoir si c'est un jeu ou pas :)
Chacun le voit comme il le veut, et en fait ce qu'il veut après tout.
Peu importe ce qu'il soit, l'essentiel est qu'il nous plaisir et qu'on ait du plaisir avec.

Cela dit je persiste à dire pourquoi un simulateur profesionnel n'est pas considéré comme un jeu alors que dès que ça
tourne sur nos machines familiales on le classe comme tel ? pourtant il y a des simulateurs professionnels qui sont
bien plus mauvais que nos "jeux simulateurs" (je pense à FS2004).

Maintenant c'est peu être bien Dan qui a raison, Orbiter est un jeu de simulation.



Offline DanSteph

  • Administrator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 15407
  • Karma: 256
  • Hein, quoi !?
    • FsPassengers
Reply #18 - 06 May 2005, 18:42:42
Quote
DanSteph a écrit:
Dan, peux-tu nous donner la définition de "sboub",stp ? ;)

Soyons précis :)

"Partie charnue chez l'être humain mâle qui sert à la reproduction"

Dan


Offline jeje

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 34
  • Karma: 0
Reply #19 - 06 May 2005, 18:45:01
Et cette histoire d'asteroide, comment on peut y arriver ?
une explication ?


------------------------------------------------------------------------------------------

Heu.... Odyssée il faudrait que vous brassiez vos reservoirs d'oxygène.

Offline Pegasus

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 212
  • Karma: 0
Reply #20 - 06 May 2005, 18:45:21
Quote
Papyref a écrit:
Il ne faut quand même pas se triturer les méninges à ce point !
Il n'y a qu'à laisser chacun prendre son plaisir comme il lui plait en jouant ou en simulant.
Ca me semble démocratique de considérer qu'il y a des joueurs, des joueurs qui simulent, des simulateurs, et des
simulateurs qui jouent et tout le monde y trouve son compte.

L'essentiel et de participer et d'être content.

PAX

:turning: Papyref

j'aime les paroles d'un sage !!!

je prefere lancer une navette que de disserter sur ce sujet, en gros je suis meilleur en aeronautique qu'en
philo !!! :hot:


Offline MrFrame

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 48
  • Karma: 0
Reply #21 - 06 May 2005, 18:46:39
Quote
MisterC a écrit:
Pour commencer, ce serait justement le propre d'un jeu de gérer les collisions. Ca sert à quoi dans un simulateur ? Il
ne doit pas y en avoir si on vole correctement, donc inutile.

Sur ce point, je suis pas tout à fait d'accord avec toi.
Je pense que dans Orbiter, les collisions seraient très importantes! N'as-tu jamais fait de fausse manoeuvre près d'une
station spatiale ? soit à l'arrimage oubien avec le bras manipulateur ? .... là rien, tu passes à travers, même pas un
message pour te dire que t'as fait une erreur.

Si un simulateur sert à apprendre à faire les choses correctement, il faut impérativement qu'il t'informe lorsqu'une
manoeuvre a été mal faite. En celà, la détection des collisions est très importante.


Mr Frame

fort

  • Guest
Reply #22 - 06 May 2005, 19:42:53
Quote
SuperDupont a écrit:

La colision n'est pas un élément ludique mais un élément physique (cf. travail d'une force). Et passer outre cet aspect de la
mécanique dans une simulation est un grave manquement au sérieux de l'affaire.


     Est-ce que Martin Schweiger dit faire un simulateur de vol ? Au sens ou on entendrait : de pilotage.

   "ORBITER is a free flight simulator that goes beyond the confines of Earth's atmosphere. Launch the Space Shuttle from
Kennedy Space Center to deploy a satellite, rendezvous with the International Space Station or take the futuristic
Delta-glider for a tour through the solar system - the choice is yours.
   But make no mistake - ORBITER is not a space shooter. The emphasis is firmly on realism, and the learning curve can be
steep. Be prepared to invest some time and effort to brush up on your orbital mechanics background. A good starting point is
JPL's Space Flight Learners' Workbook - or you could tap into the accumulated knowledge base of the Orbiter community to get
advice."

    Cette discusion est surement déja terminée mais bon. A relire ces quelques lignes ci dessus , j'ai l'impression , une
fois de plus que pour ce qui est d'Orbiter, Martin Schweiger navigue du coté d'une une idée pédagogique - et ce programme
s'appelle Orbiter et non Starshooter  : 'to brush up.........background'- qui soit quand même ludique dans sa présentation
('the futuristic Delta-glider' ) , sans négliger une certaine rigueur et dans la valeur mathématique  du programme, et dans
le réalisme ( dans la mesure du possible ) des dispositifs présents dans les engins, et dans la présentation des engins eux
mêmes qui ne peut faire éviter de montrer la navette spatiale , l'ISS...

    Il ne semble d'ailleurs pas se relacher sur ce dernier point notamment quand on le voit interroger sur M6 les uns et les
autres sur ce qu'il en est très precisement et de la gestion dans les vols des masses internes, et de celle de la position de
l'Iss sur son orbite et notamment au moment des dockages.

    Donc , du coté de la physique et de l'astronautique, simulateur de trajectoires, logiciel de découverte active de la
gravitation , du système solaire, de la poussée et plus généralement des forces... ( prochain update...).

    Ca ne peut  éviter , encore une fois,de se poser, de s'arrimer...et il faut bien( et il est amusant surement) mettre
aussi des structures, des liaisons, qui permettent ça, mais il ne donne pas l'impression, de vouloir trop se laisser tirer
vers ça.

    Moi c'est moi, x, c'est x et Martin Schweiger, c'est Martin Schweiger.


Offline Jeam Tag

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 51
  • Karma: 0
Reply #23 - 06 May 2005, 20:05:44
Quote
SuperDupont a écrit:Jeu
Mes deux picobrouzoufs: Je ne suis pas passé par la case Jeu vidéo avant de
découvrir Orbiter et Celestia. Mais ayant suivi leur évolution depuis quelques années, je les classe sans hésiter
comme Simulateurs (AMHA les meilleurs dans leurs catégories respectives, astronautique et astronomie). La priorité
du développement de chacun tient *d'abord* dans la recherche de simulation de la réalité du vol spatial ou de
l'univers connu, pour faire simple. Ce qui n'interdit en aucun cas l'aspect ludique (ajouts, manipulations, d'élements
de fiction ou de science-fiction) dans les deux cas: mais ce n'est pas l'objectif premier des auteurs de ces
programmes. Chacun des deux il me semble a surtout, aussi, un aspect éducatif, permet de belles présentations
scolaires. Tout cela SANS qu'il existe une quelconque quête, joute, but, etc. que l'utilisateur doive pratiquer contre le
prog ou d'autres joueurs qui soit PROGRAMMES, DECIDES, voire même PROPOSES par les auteurs dans la structure
du prog. Pour Orbiter précisément, les missions n'établissent pas un score que l'on comptabilise, juste l'aune de
notre capacité à nous servir de ce fantastique outil !(assez basse, pour moi, il est vrai). Et justement: ce sont de
formidables outils d'exploration: qu'ensuite d'aucuns s'amusent avec, y compris dans l'adjonctions d'éléments ou des manips bizarroîdes, quoi de plus naturel vraiment! Mais par définition, ce n'est pas le projet desprogrammateurs. Jeam
Et, oui, ce débat est un peu vain, le distingo devient de nos jours plus subtil, et, évidement, A PARTIR de ces progs il
faudrait peu de chose pour dévellopper des jeux. Juste les moyens et l'idée d'adaptation pour. JE les prèfère tels qu'ils s'offrent à notre bon plaisir.



Message modifié ( 06-05-2005 20:19 )

Jeam, CelestiaFan et OrbiterFan, c'est grave Docteur?

sigmund

  • Guest
Reply #24 - 06 May 2005, 20:14:08
- "hum... orbiter pas un jeu ?"

"autojustification de dissonance cognitive !"

- " je ne joue pas !,je ne suit pas un enfant!, je simulationne ! "

- " moui moui allonger vous et parler moi un peu de votre enfance justement "

- " ben quand j'etais petit je voulait etre astronaute "

- " ah et vous y etes arrivé ? "

- " pas encore mais je m'entraine "

- " ... "

- " en plus j'ai un supAIr vaisseau achement mieux que ceux de maintenant avec l'hyper propulsion cosmiquo laser de
la mort qui tu tout avec trop de la balle que quiffe la life a donf  , je m'entraine pour plus tard quoi ... pour quand
enfin les agences spatial seront a mon niveau "

- " ca fait 250 euros merci "