See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Les CPE, de chaque côté de l'Atlantique...  (Read 2351 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Pagir

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4522
  • Karma: 1
05 April 2006, 04:14:32
Je me lance dans ce sujet épineux non pour donner mon opinion, mais seulement pour mettre en lumière quelques
faits...

***

D'abord, ici, au Québec, les CPE n'ont rien à voir avec l'emploi: ce sont les Centre de la Petite Enfance, autrement dit
les garderies... Ceci dit, cela ne veut pas dire qu'ils ont été exempts de controverse:

En effet, le système québécois de garderie faisait en sorte que les CPE dirigeaient à la fois les services de garde en
milieu familial et les garderies "typiques" dites "en installation". Le gouvernement a décidé de séparer les deux
entités et d'enlever la gestion des garde en milieu familial aux CPE, ce qui a conduit à des batailles "presque
épiques" entre les CPE et le gouvernement.

***

Je dis "presque épiques", parce qu'évidemment, ici, on n'a pas tenté de retrouver la plage sous les pavés, ce qui
semble être le cas en France...

À ce sujet, je comprends que le Contrat de Première Embauche français a pour effet de permettre le licenciement
sans motif des jeunes de moins de 26 ans pendant les 2 premières années de leur embauche. À cet égard, je voulais
seulement exposer la situation québécoise actuelle:

Ici, les conditions minimales d'emplois sont prévus dans la Loi sur les normes du travail. Plus spécifiquement, l'article
124 prévoit qu'on ne peut congédier un employé "sans cause juste et suffisante" s'il compte plus de 2 ans de service
continu. A contrario, on comprend qu'on peut congédier sans motif un employé comptant moins de 2 ans de services
(il y a des exceptions, notamment pour les travailleurs malades ou enceintes. La situation peut aussi être différente
pour les travailleurs syndiqués).

http://www.iijcan.org/qc/legis/loi/n-1.1/20060310/tout.html

Par contre, plusieurs employeurs, dont gouvernement avaient imposés, quelquefois avec l'aide des syndicats,
des "clauses orphelines" dans certaines convention collectives. Sans entrer dans le détail, ces clauses faisaient en
sorte que les nouveaux travailleurs d'une entreprise ne bénéficiaient pas des mêmes conditions de travail ou de
salaire que les plus anciens employés. Ces clauses ont été déclarés discriminatoires parce qu'elles instituent une
différence de traitement en fonction de l'âge, ce qui est interdit selon les chartes des droits de la personne en
vigueur au Québec. Voir notamment:

http://www.iijcan.org/qc/jug/qcca/2005/2005qcca27.html

(il faut savoir qu'au Québec comme dans tout le système britannique ou étatsunien le contrôle de la légalité d'une loi
se fait après son entrée en vigueur, et non avant, comme en France avec le Conseil Constitutionnel).

En bref, au Québec, tous les travailleurs peuvent être congédié sans motifs dans les 2 ans suivant leur embauche.
Cependant, il est interdit de traiter différemment les jeunes des "plus âgés".

Voilà, je trouvais que ça pouvait peut-être intéresser nos amis outre-Atlantique...

Pagir


Pagir

Offline Momo

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2682
  • Karma: 1
Reply #1 - 05 April 2006, 12:37:47
Salut

Moi je suis en CNE qui es le petit fére du CPE

Je veux juste savoir si comme en France si plus des 75% de ces contrats son aussi des contrats de subtitution?

Sinon a MORT ces contrats poubelle!!!!!

Bon A+


Offline DanSteph

  • Administrator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 15407
  • Karma: 256
  • Hein, quoi !?
    • FsPassengers
Reply #2 - 06 April 2006, 03:36:31
En suisse même après 10 ans de boites c'est trois mois de préavis sans
obligation légale de donner un motif et hop...
sauf erreur en dessous de 8 ans c'est deux mois et en dessous de cinq ans
ou deux ans c'est un mois de préavis.
En général les entreprises vous larguent avec un mois de salaire par année
de travail et motivent la décision (l'employé peut contester mais c'est très
rarement le cas)
Les entreprises et les particuliers sont parmi les moins taxés d'europe
et l'ouverture d'une entreprise est facilitée. les emplois sont en général très
stable et les salaires assez haut. En fait le plus souvent c'est les employés
qui vont voir ailleurs. Sinon le chomage c'est 80% du dernier salaire pendant
520 jours je crois... Pour y avoir droit il faut avoir travaillé 24 mois.

Malgré un code du travail très réduit (45 pages dans le code des obligations)
par rapport à la france (1500 pages) Il y a ce qu'on appel la "paix sociale" les
entreprises font bien gaffe à ne pas faire n'importe quoi et en retour les
syndicats et les employés sont "raisonnables".

Le taux de chomage en suisse en fevrier 2006 est de 3.9%

Dan


Offline McGlazd

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 165
  • Karma: 0
Reply #3 - 06 April 2006, 11:12:34
Il est toujours bon de savoir ce qu'il se fait ailleurs. C'est bien malheureux que nous français soyons aussi enlisés dans ce
qu'on ose toujours appeler notre exception française (bel euphémisme pour dire joyeux bordel). Nous français, avons
une vision qui s'arrête après Brest et Strasbourg, beaucoup d'entre nous croyons à ce qui est du et les jeunes d'aujourd'hui
sont persuadés que leur diplome en poche ils auront le CDI (Contrat à Durée Inderterminée) dans une grande entreprise, un
prêt à 0% pour un logement, une aide d'installation de quelques milliers d'euros etc. Je suis ni pour ni contre le CPE, je
juge simplement que c'est une loi qui a été créé et voté par notre démocratie parlementaire. Remettre en cause cette loi
c'est aussi remettre en cause le système démocratique de notre pays. Mais ne passons pas à côté du plus important. A savoir
la réalité économique et les enjeux de la globalisation de celle ci. J'ai écouté des débats et souvant l'argument du profit
des entreprises du CAC40 est revenu. Encore une fois nous constatons que ces jeunes* sont déconnectés de la réalité. Le CPE
est avant tout une loi pour encourager les PME-PMI (Petites et Moyennes Entreprise/Industries), et la majorité des personnes
travaillent dans une PME ou PMI, pas dans une entreprise du CAC40. Cette loi n'avait que pour seul but de favoriser
l'embauche dans ces milliers de petites structures qui font le tissu économique de tous pays. Les pays avec un nombre de
chômeurs faible ont tous en commun le fait qu'il y est facile de créer une entreprise, de créer des emplois quand le marché
le permet et de licencier pour préserver les autres emplois. En France, beaucoup trop d'entreprises ferment car elles n'ont
pas cette marge de manoeuvre. Et ils parlent de précarité? Maintenant, signer un CNE ou CPE c'est de la précarité? Il n'y a
qu'en France qu'on ne peut entendre de telles inepties. La précarité ce n'est de ne pas avoir de revenu suffisant pour vivre.
Je suis passé par l'intérim, j'ai travaillé dans une petite entreprise de trois personnes en étant le seul salarié et en plus
payé au SMIC, j'ai enchainé les CDD (Contrat à Durée Determinée) et pour autant, je n'ai jamais ressenti cette précarité dont
ces jeunes parlent. Je viens de signer un CDI avec mon employeur (ayant été diplomé en 2003) et je vais sûrement quitter
cette entreprise prochainement, car fort de mon expérience j'ai déjà trois autre employeurs qui seraient prêts à m'embaucher
pour un salaire plus confortable.

Enfin voilà, ces jeunes ne réalisent pas. Et encore je ne préfére pas parler du sujet des blocages des facs et des
manifestations qui tournent mal...


*je dis jeune, mais je n'ai guère plus de printemps. J'ai 26 ans tout rond.

« Last Edit: 06 April 2006, 12:34:27 by McGlazd »

Offline astro_seb

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1444
  • Country: France fr
  • Karma: 2
Reply #4 - 06 April 2006, 12:34:26
Quote
DanSteph a écrit:

Le taux de chomage en suisse en fevrier 2006 est de 3.9%

Dan

Voilà toute la différence avec la France, où le chômage est 3x supérieur (enfin... pour le chômage "officiel", donc
uniquement le nombre d'inscrits au chômage, les radiés des listes ne comptant pas)
Si en France il y avait la même stabilité d'emploi qu'en Suisse, le CPE n'aurait jamais fait autant de vagues:
En Suisse, un employeur ne va pas licencier sans raison valable, même si il n'a visiblement pas à se justifier, mais va au
contraire chercher à garder ses employés pour qu'ils n'aillent pas voir ailleurs. En France, la "rareté" de l'emploi fait que
les travailleurs ne peuvent pas (en général) se permettre de changer de travail du jour au lendemain; au contraire, les
employeurs peuvent faire jouer la "concurence" entre les employés et avec le CPE, ils ont une formidable occasion de demander
plus (de travail) pour moins (de salaire), et l'idée est que ceux qui ont ces emplois, ils ont au moins un boulot, donc ils
n'ont qu'à s'écraser... C'est ça le problème, l'emploi en France apparait finalement comme un "produit de luxe" ou un
"privilège", qu'il faut "mériter" (sic) Avec le plein emploi ou un taux de chômage bas, le CPE (et le CNE, qui existe déjà)
n'auraient rien d'intolérable (un travail perdu seait assez vite retrouvé, et cela permettrait une certaine souplesse pour
tous), mais avec un taux de chômage aussi élevé, il devient inacceptable, car il pousse à accepter n'importe quoi pour avoir
un travail.
Bien sûr, ce n'est pas la même chose pour tous les travailleurs; par exemple la stabilité de travail des fonctionnaires est
présentée comme un privilège inacceptable, alors qu'elle devrait être la règle au lieu de l'exception! Et il y a d'autres
exemples...

Pour rappel, 1/3 des SDF ont un travail, mais ça ne leur suffit pas pour se loger!
Autre rappel, un taux de chômage entre 9% et 10% est une bénédiction pour le merdef (qui fait tout pour qu'il ne passe pas
en-dessous, mais qu'il ne monte pas trop non plus pour éviter une explosion sociale, par principe incontrôlabe...), car il
impose une insécurité sociale aux salariés: est-ce que cela va vraiment dans le sens de l'intérêt général? ou bien dans le
sens de l'intérêt de quelques-uns seulement?


« Last Edit: 06 April 2006, 12:34:27 by astro_seb »
Bons vols à tous!
Vive l'astro en Provence

http://www.centre-astro.fr