See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: [Mars Science Laboratory] - Les aventures de Curiosity !  (Read 29290 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline PePe

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 98
  • Karma: 3
Reply #175 - 04 March 2013, 18:56:03
Peut être que Opportunity a un bon vieux disque dur et non des mémoires flash ?

Je pense que la NASA veut se laisser le temps d'investiguer avec le jumeau de Curiosity resté sur Terre... histoire de ne pas recevoir le message "appuyer sur le bouton RESET sur le capot avant du rover" ;)


Offline jb2512

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 694
  • Country: Canada ca
  • Karma: 15
Reply #176 - 04 March 2013, 19:04:38
Quote
PePe a écrit:
Peut être que Opportunity a un bon vieux disque dur et non des mémoires flash ?


Comme quoi des fois la vielle technologie...


--------------
jb2512


Offline PePe

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 98
  • Karma: 3
Reply #177 - 22 March 2013, 17:44:06
Une bonne nouvelle ! :)

Quote
Curiosity Rover Exits 'Safe Mode'
03.19.13
 
Mission Status Report

PASADENA, Calif. - NASA's Mars rover Curiosity has returned to active status and is on track to resume science investigations, following two days in a precautionary standby status, "safe mode."

Next steps will include checking the rover's active computer, the B-side computer, by commanding a preliminary free-space move of the arm. The B-side computer was provided information last week about the position of the robotic arm, which was last moved by the redundant A-side computer.

The rover was switched from the A-side to the B-side by engineers on Feb. 28 in response to a memory glitch on the A-side. The A-side now is available as a back-up if needed.

"We expect to get back to sample-analysis science by the end of the week," said Curiosity Mission Manager Jennifer Trosper of NASA's Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.

Engineers quickly diagnosed the software issue that prompted the safe mode on March 16 and know how to prevent it from happening again.

Other upcoming activities include preparations for a moratorium on transmitting commands to Curiosity during most of April, when Mars will be passing nearly directly behind the sun from Earth's perspective. The moratorium is a precaution against interference by the sun corrupting a command sent to the rover.

NASA's Mars Science Laboratory project is using Curiosity and the rover's 10 science instruments to investigate environmental history within Gale Crater, a location where the project has found that conditions were long ago favorable for microbial life. JPL, a division of the California Institute of Technology in Pasadena, manages the project for NASA's Science Mission Directorate in Washington.

More information about Curiosity is online at http://www.nasa.gov/msl and http://mars.jpl.nasa.gov/msl/ . You can follow the mission on Facebook at: http://www.facebook.com/marscuriosity and on Twitter at: http://www.twitter.com/marscuriosity .
 
 
Guy Webster 818-354-6278
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
guy.webster@jpl.nasa.gov

2013-104
http://www.nasa.gov/mission_pages/msl/news/msl20130319.html


Offline antoo

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3614
  • Country: France fr
  • Karma: 165
  • 2, breaking left!
    • Forum de mon Asso d'Echasses Urbaines
Reply #178 - 23 March 2013, 10:14:06
Voilà une bonne chose de faite!


« Last Edit: 23 March 2013, 12:06:00 by antoo »
---------------------------------------------------------------------------------------------------
"ET C´EST PARTI!!" Youri Gagarine au lancement de vostok 1 le 12 avril 1961
Ma chaîne Youtube : Airsoft, FPS, Simulation : http://www.youtube.com/channel/UCrzIPMeULZU6lR4M6DVsH2g

Offline PePe

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 98
  • Karma: 3
Reply #179 - 23 March 2013, 12:05:59
Surtout que c'est à moindre mal a priori... L'ordinateur "A" qui avait été mis de côté au profit du "B" est annoncé comme prêt à servir si nécessaire.

Moins flippant que s'il avait vraiment lâché et que la NASA s'apprêtait à faire vivre Curiosity sans ordinateur de secours pendant les années de son espérance de vie !

« Last Edit: 23 March 2013, 12:06:00 by PePe »

Offline Joffrey

  • Global Moderator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 933
  • Country: France fr
  • Karma: 52
  • L'intelligence cruelle rend soluble.
Reply #180 - 06 August 2013, 11:07:48
Aujourd'hui marque la première année de Curiosity sur Mars !

Voici tout le trajet parcourut depuis une année, soit plus d'un kilomètre !




Une vidéo de l'aventure vu depuis le rover Curiosity :

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=8Alq08Poqb0" target="_blank">http://www.youtube.com/watch?v=8Alq08Poqb0</a>

Cette infographie résume très bien les découvertes principales faite par le rover :



Offline jb2512

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 694
  • Country: Canada ca
  • Karma: 15
Reply #181 - 07 August 2013, 01:15:27
Un an déjà!!!

Le temps passe vraiment trop vite... :)

Un kilomètre en un an ?! La NASA aurait pu mettre un turbo sur Curiosity  ! :badsmile:

--------------
jb2512


Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #182 - 16 February 2019, 22:10:20
Je me permet de reprendre ici le post des copains
Merci a eux de l avoir commence a l epoque en 2012

En juin 2014

le rover qui a parcouru 7 km se dirige rapidement vers le Mount Sharp.




LE 25 JUILLET 2014

Les roues du rover Curiosity ont été mise à l'épreuve jusqu'à présent sur Mars, et la route à venir risque d'être encore plus difficile.

Le robot de 1 tonne vient de traverser son ellipse d'atterrissage - la zone de 12 km sur 4 (19 km sur 7 km) ciblée pour son touché spectaculaire d'août 2012 - et se dirige maintenant vers un paysage de plus en plus difficile appelé Zabriskie. Plateau, ont dit les membres de l'équipe de mission.

"Nous nous dirigeons vers un terrain très accidenté", a déclaré le scientifique du projet Curiosity, John Grotzinger, géologue à la California Institute of Technology de Pasadena, lors d'une présentation à la 8ème Conférence internationale sur Mars, qui s'est tenue à Caltech la semaine dernière. "Ces roches ont été un problème pour nous."

En juillet dernier, Curiosity s’est embarqué dans une course d’environ 8 km pour atteindre la base du mont Sharp , qui est depuis longtemps sa destination scientifique par excellence. Les chercheurs ont indiqué qu'il restait environ 3,2 km du véhicule rover de la taille d'une voiture.

Vers la fin de 2013, Curiosity a rencontré une région parsemée de rochers coupants, ce qui a présenté à la mission un défi technique majeur. Contrairement à ce qui avait été vécu par d’autres rovers martiens , ces roches étaient incrustées dans la surface, comme des pointes dans une sortie de parking. Lors de rencontres précédentes avec de tels obstacles, la plupart se sont retournés sans présenter de risque pour les roues du rover.

Les roches pointues, ressemblant à des dents de requin de 3 et 4 pouces (7,6 et 10,2 cm), semblaient avoir été sculptées par le vent. Des formations molles recouvrent apparemment des roches plus dures et, à mesure que le vent souffle sur la région, il reste les restes déchiquetés de la matière dure du sous-sol.

"Le vent devient un gros problème pour nos roues", a déclaré Grotzinger. "Lorsque les rochers se désagrègent, ils sont sculptés par le vent en des points que nous voyons au fur et à mesure que nous progressons."

L' équipe de planification de rovers de Grotzinger et de Curiosity, Chris Roumeliotis, présente au public à Caltech les images graphiques de l'usure des roues capturées par les caméras de Curiosity.

"Nous avons fait l'inventaire des roues", a déclaré Grotzinger, "et voici l'image qui nous a plongés dans une panique construite".

La mosaïque montrait des roues bosselées, perforées et même déchirées par les rochers situés en dessous. "Pour savoir quoi faire ... vous prenez une photo d'une roue en métal", at-il ajouté, "et lorsque vous voyez la planète de l'autre côté [c'est-à-dire à travers un grand trou dans la roue], à moins qu'il ne soit écrit" JPL ", c'est un problème."
https://www.space.com/26643-mars-rover-curiosity-wheel-damage.html




« Last Edit: 18 February 2019, 13:06:41 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #183 - 16 February 2019, 22:15:14
LE 6 JUILLET 2015

Inquiétudes sur les roues de Curiosity Mars Rover qui ont subit des dégâts

https://www.space.com/29844-mars-rover-curiosity-wheel-damage.html



"En fin de compte, nous surveillons constamment les rouages", a déclaré Jim Erickson, chef de projet Curiosity au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA à Pasadena, en Californie.

Chacune des roues de Curiosity mesure environ 50 cm de diamètre et 40 cm de large. Les roues ont des "crampons", formant quelque chose qui ressemble à une sculpture. La peau d'une roue de mobile n'a qu'une épaisseur de 0,75 mm (0,03 pouce), les crampons saillants offrant une résistance structurelle.

Erickson a déclaré qu'à ce jour, aucun obstacle n'a été brisé - et c'est une bonne chose. "Vous pouvez en casser un. Ça a l'air mauvais, mais pas horrible. Nous n'y sommes pas encore", a-t-il déclaré à Space.com.

Des essais spéciaux sur les roues ont été effectués au JPL. Même avec les deux tiers de la partie intérieure de la roue partisans, rouler sur ce tiers extérieur de la roue semble faisable, a déclaré Erickson.






« Last Edit: 16 February 2019, 23:23:36 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #184 - 16 February 2019, 22:19:45
2016




« Last Edit: 16 February 2019, 22:37:39 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #185 - 16 February 2019, 22:40:42
Le 5 août 2017

la NASA a célébré le cinquième anniversaire de l' atterrissage de la mission du robot Curiosity sur la planète Mars, ainsi que de ses explorations .

Ici la vidéo anniversaire:


https://www.youtube.com/watch?v=IxvODcuFb1s


« Last Edit: 16 February 2019, 23:12:55 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #186 - 16 February 2019, 22:45:44
LE 22 MARS 2018

CURIOSITY PASSE LE CAP DES 2000 SOLS
https://www.cite-espace.com/actualites-spatiales/curiosity-2000/



Le rover de la NASA cumule désormais 2000 sols (jours martiens) d’exploration à la surface de la planète rouge depuis son arrivée le 6 août 2012. Sa caméra-laser franco-américaine ChemCam a permis d’analyser à distance plus de 2000 cibles.

Sa mission de base devait durer 668 sols : avec 2000 à son actif, il a largement dépassé son «contrat», mais cela était espéré par les ingénieurs, qui avaient conçu et testé les instruments dans le but d’assurer la meilleure durée de vie possible, au-delà de l’exigence formelle de la mission. En effet, Curiosity peut être vu comme un laboratoire mobile et plus il se déplace, plus il peut permettre de scruter des terrains (sable, roches, etc.) différents qui affinent le portrait que les scientifiques dressent de la planète rouge.

Ici la vidéo des 2000 SOLS:
https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=O0nPFaBU98k



Curiosity cumule aujourd’hui un peu plus de 18,5 km. Évoluant au pied du mont Sharp qui se dresse au centre du cratère Gale, il est en train d’arriver dans une zone riche en argiles qui promet de nouvelles avancées scientifiques. En effet, les argiles peuvent contenir des traces de l’existence passée de molécules organiques. En découvrir à cet endroit permettrait de franchir un nouveau cap dans la collecte de preuves concrètes de l’habitabilité passée de Mars, au sens des scientifiques (capacité à avoir réuni un jour des conditions propices au développement de la vie).

@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #187 - 16 February 2019, 22:53:42
LE 8 FEVRIER 2019



Cette carte montre la route empruntée sur Mars par le robot de la NASA, Curiosity, au 2313 jour martien de la mission du robot sur Mars (8 février 2019).

La numérotation des points le long de la ligne indique le numéro de chaque jours.
Le Nord est en haut.
La barre d'échelle est de 1 kilomètre.
De Sol 2311 à Sol 2313, Curiosity avait parcouru une distance en ligne droite d’environ 38,99 mètres (127,94 pieds), ce qui portait l’odométrie totale du rover pour la mission à 20,16 kilomètres (12,53 milles).

L'image de base de la carte provient de la caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment Camera) située dans l'orbiteur de reconnaissance Mars de la NASA.

Crédit d'image: NASA / JPL-Caltech / Univ. of Arizona
https://mars.nasa.gov/msl/mission/whereistherovernow/?ImageID=9876

« Last Edit: 17 February 2019, 20:47:06 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #188 - 16 February 2019, 22:58:11
LE 14 FEVRIER 2019

Sols 2320-2323: En avant dans la vallée du Midland
https://mars.nasa.gov/msl/mission/mars-rover-curiosity-mission-updates/



Notre plan du week-end nous a conduits à un bloc de roche cohérente, un régal après avoir dépensé de nombreux espaces de travail dans des zones plus brisées et cassantes. Le groupe thématique Géologie (GEO) a publié de nombreux contacts scientifiques ici lundi. Nous sommes donc prêts à partir et à passer au prochain bloc cohérent que nous avons identifié au loin, une cible connue sous le nom de "Midland Valley". Avant de partir cependant, nous avions planifié la science du contact sur «Ladder Hills», un bel exemple de substrat rocheux stratifié. APXS servira à déterminer la chimie, à la comparer à nos autres cibles dans cet espace de travail "Gannet" et "Curlew". MAHLI prendra des images des stratifications dans Ladder Hills sous deux angles différents: directement vers le bas sur la surface de la roche (le point où APXS analysera également) et sous un angle oblique.


@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #189 - 16 February 2019, 23:05:42
Une des nombreuses photos de selfie prises par l'imageur a lentille du bras de Curiosity
http://www.leonarddavid.com/curiosity-mars-rover-selfie-time-drive-slated/


MAHLI est situé sur la tourelle, à l'extrémité du bras robotique du rover.


Photo de l’image Mars Hand Lens Imager (MAHLI)


Photo de gauche de Curiosity Mastcam


Photo de l'imagette Mars Hand Lens (MAHLI)

Ici tout pleins d'images prisent sur Mars des instruments de CURIOSITY:
http://orbitmars.futura-sciences.com/galerie_images/picture.php?/1476/category/curiosity

« Last Edit: 19 February 2019, 11:30:55 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #190 - 15 August 2019, 13:51:13
LE 15 AOÛT 2019

JOYEUX ANNIVERSAIRE CURIOSITY
06-09-2012  / 06-09-2019

Le 6 août 2012, le rover Curiosity de la Nasa atterrissait sur la planète Mars à l'intérieur du cratère Gale pour une mission d'exploration qui était prévue pour s'étaler sur une année martienne, soit 687 jours terrestres. Sept ans et vingt-et-un kilomètres après, l'engin est toujours opérationnel quoique présentant quelques signes d'usure, il continue d'analyser son environnement.
https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/sur-mars-le-rover-curiosity-toujours-a-la-pointe-de-l-exploration_136291

Nouvelles découvertes pour Mars Rover, sept ans après l'atterrissage
https://www.nasa.gov/feature/jpl/new-finds-for-mars-rover-seven-years-after-landing



Ce panorama d'un lieu appelé "Teal Ridge" a été capturé sur Mars par la caméra Mast, ou Mastcam, sur le robot Curiosity de la NASA le 18 juin 2019, soit le 2440ème jour martien de la mission.
Crédits: NASA / JPL-Caltech / MSSS


Le robot Curiosity de la NASA a parcouru un long chemin depuis son atterrissage sur Mars, il y a sept ans. Il a parcouru un total de 21 kilomètres et a parcouru 1 207 pieds (368 mètres) jusqu'à son emplacement actuel. En cours de route, Curiosity a découvert que Mars avait, entre autres, eu les conditions nécessaires pour soutenir la vie microbienne dans le passé ancien.

Et le rover est loin d’être mis en sommeil, car il vient de forer son 22ème échantillon de la surface martienne.
 
Et ce malgré une panne majeure du dispositif chargé de forer le sol.
https://www.sciencesetavenir.fr/espace/planetes/apres-un-an-d-arret-curiosity-creuse-a-nouveau-sur-mars_121687

Il lui reste encore quelques années avant que son système nucléaire se dégrade suffisamment pour limiter considérablement ses activités. Après cela, une budgétisation prudente de sa puissance permettra au rover de continuer à étudier la planète rouge.

Curiosity est maintenant à mi-chemin dans une région que les scientifiques appellent "l'unité d'argile" située sur le flanc du mont Sharp, à l'intérieur du cratère Gale . Il y a des milliards d'années, il y avait des ruisseaux et des lacs dans le cratère. L'eau a modifié les sédiments déposés dans les lacs, laissant beaucoup de minéraux argileux dans la région. Ce signal d'argile a été détecté pour la première fois depuis l'espace par Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA quelques années avant le lancement de Curiosity.

"Cette région est l'une des raisons pour lesquelles nous sommes venus au Gale Crater", a déclaré Kristen Bennett de l'US Geological Survey, l'une des co-responsables de la campagne d'argiles unitaires de Curiosity. "Nous étudions les images orbitales de cette zone depuis 10 ans et nous sommes enfin en mesure de regarder de près."

Ici la vidéo de la NASA
https://www.youtube.com/watch?list=PLTiv_XWHnOZofSNYaXYOg9moAgrwmBxQF&v=NJzDNgs7Db8


« Last Edit: 15 August 2019, 14:00:58 by Pappy2 »
@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #191 - 26 October 2019, 11:55:29
LE 7 OCTOBRE 2019

Le rover Curiosity de la NASA trouve une ancienne oasis sur Mars
https://www.nasa.gov/feature/jpl/nasas-curiosity-rover-finds-an-ancient-oasis-on-mars



Le réseau de fissures de cette dalle de roche martienne appelée "Old Soaker" pourrait s'être formé à partir du séchage d'une couche de boue il y a plus de 3 milliards d'années. La vue s’étend d’environ 90 centimètres de gauche à droite et combine trois images prises par la caméra MAHLI au bras du rover Curiosity Mars de la NASA.
Crédits: NASA / JPL-Caltech / MSSS


Si vous pouviez voyager dans le passé 3,5 milliards d'années, à quoi ressemblerait Mars? La situation évolue parmi les scientifiques travaillant avec le mobile Curiosity de la NASA.

Imaginez des étangs sur le sol de Gale Crater, le bassin antique de 150 km de large que Curiosity explore. Des ruisseaux pourraient avoir lacé les murs du cratère, courant vers sa base. Regardez l’histoire en avance rapide, et vous verriez ces cours d’eau se déborder puis se tarir, un cycle qui s’est probablement répété plusieurs fois au cours de millions d’années.

C'est le paysage décrit par les scientifiques de Curiosity dans un article de Nature Geoscience publié aujourd'hui. Les auteurs interprètent les roches enrichies en sels minéraux découvertes par le rover comme preuve de l'existence d'étangs saumâtres peu profonds ayant subi des épisodes de débordement et de séchage. Les dépôts servent de filigrane créé par les fluctuations climatiques alors que l'environnement martien est passé d'un environnement plus humide au désert glacial qu'il est aujourd'hui.

Les scientifiques aimeraient comprendre combien de temps a duré cette transition et à quel moment exactement. Ce dernier indice pourrait être un signe de découverte à venir alors que Curiosity se dirigera vers une région appelée «unité sulfatée», qui devrait s'être formée dans un environnement encore plus sec. Cela représente une différence radicale par rapport au bas de la montagne, où Curiosity a découvert des traces de la persistance de lacs d’eau douce .

Gale Crater est l'ancien vestige d'un impact massif. Les sédiments transportés par l’eau et le vent ont fini par remplir le fond du cratère, couche par couche. Une fois les sédiments durcis, le vent a sculpté les roches superposées dans le mont Sharp, sur lequel la curiosité est en train de grimper aujourd'hui. Désormais exposée sur les pentes de la montagne, chaque couche révèle une époque différente de l'histoire martienne et contient des indices sur l'environnement qui prévalait à l'époque.


"Nous sommes allés à Gale Crater car il conserve cette trace unique de l'évolution de Mars", a déclaré l'auteur principal William Rapin de Caltech. "Comprendre quand et comment le climat de la planète a commencé à évoluer est un autre casse-tête: quand et combien de temps Mars est-il capable de soutenir la vie microbienne à la surface?"

Ses co-auteurs et lui décrivent les sels trouvés dans une section de roches sédimentaires appelée "Sutton Island", haute de 150 mètres (150 mètres), que Curiosity a visité en 2017. D'après une série de fissures de boue à un endroit nommé "Old Soaker", l'équipe savait déjà que la région avait des périodes de sécheresse intermittentes. Mais les sels de l'île Sutton suggèrent que l'eau est également concentrée dans la saumure.

Généralement, lorsqu'un lac s'assèche complètement, il laisse des piles de cristaux de sel pur. Mais les sels de l’île de Sutton sont différents: d’une part, ce sont des sels minéraux, pas du sel de table. Ils sont également mélangés à des sédiments, suggérant qu'ils se sont cristallisés dans un environnement humide, peut-être juste sous des étangs peu profonds en train de s'évaporer et remplis d'eau salée.

Étant donné que la Terre et Mars étaient similaires à leurs débuts, Rapin a supposé que l’île de Sutton pourrait ressembler à des lacs salins de l’Altiplano en Amérique du Sud. Les ruisseaux et les rivières qui coulent des montagnes dans ce plateau aride et de haute altitude mènent à des bassins fermés semblables à l'ancien cratère Gale de Mars. Les lacs de l’Altiplano sont fortement influencés par le climat au même titre que Gale.

"Pendant les périodes plus sèches, les lacs de l'Altiplano deviennent moins profonds, et certains peuvent se dessécher complètement", a déclaré Rapin. "Le fait qu'ils soient sans végétation les fait même ressembler un peu à Mars."

La suite ici:
https://www.nasa.gov/feature/jpl/nasas-curiosity-rover-finds-an-ancient-oasis-on-mars

@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 5557
  • Country: France fr
  • Karma: 269
Reply #192 - 26 October 2019, 11:57:20
LE 11 OCTOBRE 2019

Le rover Curiosity de la NASA a pris ce selfie le 11 octobre 2019
https://www.nasa.gov/feature/jpl/new-selfie-shows-curiosity-the-mars-chemist

Un nouveau selfie pris par le robot Curiosity Mars de la NASA est à couper le souffle, mais il revêt également un sens particulier pour l'équipe de la mission: assemblées à partir de 57 images individuelles prises par une caméra au bout du bras robotique de Curiosity , le panorama ne commémore également que la deuxième fois que le mobile effectué une expérience de chimie spéciale .



Le selfie a été pris le 11 octobre 2019 (Sol 2 553) dans un lieu nommé "Glen Etive" (prononcé "glen EH-tiv"), qui fait partie de "l'unité productrice d'argile", une région que l'équipe a ardemment attendue depuis avant le lancement de Curiosity. Au premier plan à gauche, deux trous Curiosity ont été forés, nommés "Glen Etive 1" (à droite) et "Glen Etive 2" (à gauche) par l'équipe scientifique. Le rover peut analyser la composition chimique des échantillons de roche en les pulvérisant avec la perceuse, puis en les déposant dans un laboratoire portable situé dans son ventre, appelé Sample Analysis at Mars (SAM).

Vera Rubin Ridge se trouve à environ 300 mètres (300 mètres) derrière le rover. Curiosity est parti depuis près d’un an. Au-delà de la crête, vous pouvez voir le sol du cratère Gale et le bord nord du cratère. Curiosity a gravi le mont Sharp, une montagne de 5 km à l’intérieur du cratère.

L'expérience chimique spéciale a eu lieu le 24 septembre 2019, après que le mobile ait placé l'échantillon en poudre de Glen Etive 2 dans SAM. Le laboratoire portable contient 74 petites coupelles utilisées pour tester des échantillons. La plupart des tasses fonctionnent comme des fours miniatures qui chauffent les échantillons; SAM "renifle" ensuite les gaz dégagés, à la recherche de produits chimiques contenant des indices sur l'environnement martien il y a des milliards d'années, lorsque la planète était plus favorable à la vie microbienne.

Mais neuf des 74 pots de SAM sont remplis de solvants que le mobile peut utiliser pour des expériences spéciales de "chimie humide". Ces produits chimiques permettent à SAM de détecter certaines molécules à base de carbone importantes pour la formation de la vie, appelées composés organiques.



En raison du nombre limité de coupelles de chimie par voie humide, l'équipe scientifique les a conservées pour les conditions idéales. En fait, l’expérience de Glen Etive n’est que la deuxième fois que Curiosity réalise une chimie par voie humide depuis son atterrissage sur Mars en août 2012.

"Nous sommes impatients de trouver une zone suffisamment convaincante pour faire de la chimie par voie humide", a déclaré Paul Mahaffy, chercheur principal du SAM, au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt, Maryland. "Maintenant que nous sommes dans l'unité d'argile, nous l'avons enfin."

Les roches à base d'argile préservent bien les composés chimiques, qui se dissolvent avec le temps et lorsqu'ils sont bombardés par les radiations de l'espace et du soleil. L’équipe scientifique est intriguée par la question de savoir quels composés organiques, le cas échéant, ont été préservés dans les roches de Glen Etive. Comprendre comment cette région s'est formée leur donnera une meilleure idée de la façon dont le climat martien a changé il y a des milliards d'années.

Bien que ceci marque la deuxième expérience de chimie par voie humide de Curiosity, il s’agit de la première expérience du rover sur un échantillon foré. En décembre 2016, lorsque l'exercice de Curiosity a mal fonctionné , le rover avait encore un peu de sable ramassé dans un endroit appelé "Ogunquit Beach". Il ne s’agissait pas d’un échantillon foré, mais l’équipe n’était pas sûre de savoir si elle fonctionnerait et serait capable de réaliser des analyses chimiques par voie humide à l’avenir. Ils ont donc livré le sable d’Ogunquit Beach dans l’un des godets de chimie humide de SAM, car il restait encore de la science à gagner.

Les scientifiques considèrent que Glen Etive est un endroit stratégique qui en dira plus sur la formation de l'unité contenant de l'argile. Ils se sont appuyés sur la précieuse répétition vestimentaire d'Ogunquit Beach pour apporter des ajustements qui ont amélioré l'expérience récente.

Les résultats seront connus l'année prochaine. "Les données de SAM sont extrêmement complexes et prennent du temps à interpréter", a déclaré Mahaffy. "Mais nous sommes tous impatients de voir ce que nous pouvons apprendre de ce nouvel emplacement, Glen Etive."

Les images individuelles de ce selfie ont été prises par l'imageur Mars Hand Lens (MAHLI), une caméra placée au bout du bras robotique du rover. Les images sont assemblées pour former un panorama. le bras robotique n'est pas visible dans les parties des images utilisées dans le composite.

MAHLI a été construit par Malin Space Science Systems à San Diego. La suite d'instruments SAM a été construite au Goddard Space Flight Center avec des éléments importants fournis par des partenaires de l'industrie, des universités et des partenaires nationaux et internationaux de la NASA. Le laboratoire de propulsion par réaction de la NASA, une division de Caltech située à Pasadena, en Californie, gère le projet de laboratoire scientifique Mars pour la direction de la mission scientifique de la NASA à Washington. JPL a conçu et construit le rover Curiosity du projet.

@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"