See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: EADS-Astrium prépare un avion-fusée  (Read 14544 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
14 June 2007, 17:17:14
Astrium prépare un avion-fusée pour développer le tourisme spatial  :trucdeouf:
Je ne m'attendais pas à ça d'EADS, certainement le resultat de la frustration du au manque de volonté politique de
l'europe....
http://www.astrium.eads.net/



PARIS (AFP) - Aller plus près des étoiles, voir la terre de 100 km de haut ne devrait plus être affaire de cosmonaute
ou de milliardaire en 2012 ou 2013: c'est la promesse du projet d'avion-fusée révélé mercredi par EADS Astrium, filiale
spatiale du groupe européen d'aéronautique et de défense.

EADS Astrium espère démarrer en 2008 un programme d'engin capable d'effectuer au départ de n'importe quelle
piste des voyages d'1h30 offrant à quatre passagers un vol suborbital de trois minutes en apesanteur.
 
Le prix du voyage pourrait être de 150.000 à 200.000 euros, selon son président François Auque.

Quelques milliardaires sont déjà allés plus haut grâce à la fusée Soyouz, en orbite à 300 kilomètres dans la station
spatiale internationale, mais au prix de mois d'entraînement et d'un chèque de 25 millions de dollars.

Le milliardaire britannique Richard Branson propose de son côté un vol suborbital au prix de 200.000 dollars et
annonce un premier vol dès 2009. Mais son scénario prévoit qu'un petit engin se décroche du dos d'un autre avion en
vol, une solution qui "nous semble moins sûre", selon le directeur technique d'EADS Astrium Robert Lainé.

Le groupe aéronautique, fort de son "expérience", ne craint pas d'être "en retard", et assure être le premier à
proposer à quatre passagers ordinaires, ayant moins d'une semaine de préparation, de décoller et revenir avec le
même super jet d'affaires avec un seul pilote.

L'avion, parvenu à une altitude 12.000 mètres, se tranforme en fusée au bout de 45 minutes de vol, en déclenchant
un moteur arrière oxygène-méthane, "sans danger pour les ailes, grâce à l'aérodynamique et aux matériaux utilisés",
assure M. Lainé.

En 80 secondes, il grimpe à 60 km d'altitude avec une accélération maximale de 3 G (soit trois fois la gravité) puis il
poursuit sur sa lancée, moteur coupé, jusqu'à plus de 100 km, d'où la terre est ronde, le ciel bleu noir et où le soleil a
rendez-vous avec la lune.

Autre innovation, les passagers sont installés dans des fauteuils hamacs s'orientant automatiquement de manière
que les accélérations soient reçues dans le dos pour éviter les malaises dus à l'afflux ou au reflux du sang dans le
cerveau.

Après trois minutes de gravité zéro, passés à flotter dans la cabine, à observer le monde par de nombreux hublots, la
descente commence vers les couches denses de l'atmosphère, jusqu'à un coup de frein de 4,5 G pendant dix
secondes, "deux fois moins que ce que subit un pilote de chasse", rassurent les hommes d'Astrium.

Une minute après le début du freinage, l'avion reprend ses droits, les réacteurs redémarrent, avant un retour vers un
port spatial couplé à un complexe touristique de luxe.

Le groupe européen devait présenter ce scénario mercredi soir à 2.500 invités parisiens avec la maquette grandeur
nature de la cabine de l'avion, oeuvre du designer Mark Newson.

Le marché pourrait atteindre 15.000 passagers par an vers 2020, selon M. Auque. "Nous proposons un
système 'rentable' et nous nous donnons jusqu'au début 2008 pour trouver des partenaires industriels partageant le
risque, un financement privé du développement d'environ un milliard d'euros, et un exploitant pour les voyages, on
ne le fera pas sans cela", a-t-il ajouté.

M. Auque n'a pas identifé les partenaires contactés mais a donné le profil de ceux qui pourraient accueillir un port
spatial: "des gens ayant une expérience du tourisme haut de gamme et des infrastructures commerciales".






:bave: !!!! ^^


Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
Reply #1 - 14 June 2007, 19:01:11
Tunis espère que le site de Tozeur sera retenu pour le lancement du futur avion spatial

TUNIS (AP) - Les autorités aéronautiques tunisiennes ont accueilli jeudi avec satisfaction le choix de l'aéroport de
Tozeur, dans le sud tunisien, comme possible premier site de lancement du futur avion-fusée construit par le groupe
EADS Astrium.

Une maquette grandeur nature de l'engin conçu pour des voyages touristiques dans l'espace a été présentée
mercredi par le président du groupe François Auque et fera son apparition publique la semaine prochaine au salon du
Bourget, selon la même source.

Choisi parmi plusieurs sites en Europe, en Afrique et en Asie, "Tozeur, en Tunisie, est un terrain privilégié pour abriter
des activités de vols suborbitaux", a déclaré M. Auque.

La situation géographique du site à deux heures et demie des principales capitales européennes, les conditions
climatiques permettant d'espérer des conditions de vol idéales, les infrastructures aéroportuaires et routières dont
dispose la Tunisie et son espace aérien non congestionné seraient les principaux atouts plaidant en faveur de
l'aéroport de Tozeur.

Après un démarrage prévu en 2008, les vols commerciaux du futur avion spatial sont prévus à partir de 2012



----------------------------------------
Bah didonc ça va vite !!! vivement le salon du bourget !!!


Offline Jim Lovell

  • Global Moderator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 1475
  • Country: Belgium be
  • Karma: 21
    • Mon site
Reply #2 - 14 June 2007, 19:04:21
Qui sy colle pour Orbiter ? :)

Aaah .. si on avait les sous.. :bave: un ptit tour à danser avec les étoiles filantes... ;)


Jim Love:love:LL
C'est en se plantant que l'on construit ses racines....


ConneXion

Offline siriusfett

  • Legend
  • ******
  • Posts: 967
  • Country: France fr
  • Karma: 5
Reply #3 - 14 June 2007, 20:03:49
Je croise les doigts pour que cela ne soit pas un coup d'épée dans l'eau, il y a un véritable marché qui va mettre se
mettre en place, la demande est là, ils l'ont bien compris outre-atlantique.



Offline La brique volante

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1739
  • Karma: 0
Reply #4 - 15 June 2007, 09:32:28
Quote
Aller plus près des étoiles, voir la terre de 100 km de haut ne devrait plus être affaire de cosmonaute
ou de milliardaire en 2012 ou 2013.....
Le prix du voyage pourrait être de 150.000 à 200.000 euros, selon son président François Auque.

On progresse, ça devient juste une affaire de millionnaire maintenant :)

A quand le vol suborbital à 5000€? Et avec quoi surtout?




Offline yoann

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1913
  • Country: France fr
  • Karma: 7
Reply #5 - 15 June 2007, 10:59:34
mais pourquoi ca coute si cher que ca? c'est l'hydrogene qui vaut les yeux de la tete ou quoi ? a quand les voyage
comme ca a prix d'un billet d'avion normal ?


__________________________________
    Luke, je suis ton pere            kchuuu  pchiiiii

Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #6 - 15 June 2007, 11:39:05
Mouais...

Je ne voudrais pas faire le négatif, mais j'ai du mal à comprendre comment un tel bazar pourrait drainer une telle
clientèle...

Autant je comprends le milliardaire qui se paye un vol Soyouz, un VRAI vol spatial, autant une parabole suborbitale,
j'ai du mal à voir... 200 000 euros pour 3 minutes ? Même moi qui suis un fana de l'espace, ca ne m'intéresserait
même pas...




Offline siriusfett

  • Legend
  • ******
  • Posts: 967
  • Country: France fr
  • Karma: 5
Reply #7 - 15 June 2007, 13:24:37
Bien sur que trois minutes c'est très court, mais ce n'est que les début, Les réservations chez Virgin Galactic se
montrerais à 40 000 personnes, à 200 000 dollars le vol, je te laisse faire l'addition.



Offline yoann

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1913
  • Country: France fr
  • Karma: 7
Reply #8 - 15 June 2007, 13:47:20
8 milliards  :badsmile:



Message modifié ( 15-06-2007 14:37 )

__________________________________
    Luke, je suis ton pere            kchuuu  pchiiiii

Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
Reply #9 - 15 June 2007, 13:53:40
Quote
j'ai du mal à voir... 200 000 euros pour 3 minutes ? Même moi qui suis un fana de l'espace, ca ne
m'intéresserait
même pas...


Si tu est patron ou actionnaire d'une societé qui fait 200 000 € de benefice en une journée tu verrais surement les
choses autrement...

Il ya des tas de gens qui ne savent pas quoi faire de leur argent.



Message modifié ( 15-06-2007 13:55 )


Offline siriusfett

  • Legend
  • ******
  • Posts: 967
  • Country: France fr
  • Karma: 5
Reply #10 - 15 June 2007, 14:30:55
Un article de la Dépêche du Midi qui contient une animation:

http://www.ladepeche.com/aff_art.asp?Ref=200706131476



Offline Apolloman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 907
  • Karma: 0
Reply #11 - 15 June 2007, 15:09:35
Apparament pas de tenues pressurisées??
Faut vraiment qu'ils soient sur de leur coup.. perso même si j'approuve l'initiative, je trouve cela legèrement "craignos"  du point de vue sécurité



Message modifié ( 15-06-2007 15:12 )


Paul Cultrera
webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...

Offline Jekka

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1172
  • Country: Switzerland ch
  • Karma: 3
Reply #12 - 15 June 2007, 16:29:32
Je monterais dedans sans hésiter ! Pour peu que j'ai le pognon bien sûr... :badsmile: Si c'est bien joli tous
ces "vaisseaux de tourisme", il y a quand même quelque chose qui me chiffonne un peu. Je trouve que c'est quand
même un loisir indécent, payer 250'000 pour faire un tour à 100km de hauteur, quand on sait ce qu'on pourrait faire
avec ce fric... Mais bon, c'est le même problème partout avec tout, alors je vais pas m'étendre là-dessus.. :siffle:



Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #13 - 16 June 2007, 08:35:57
Quote
siriusfett a écrit:
Bien sur que trois minutes c'est très court, mais ce n'est que les début, Les réservations chez Virgin Galactic se
montrerais à 40 000 personnes, à 200 000 dollars le vol, je te laisse faire l'addition.


Je doute qu'il y ait une suite...

Car entre faire une petite parabole en apesanteur, et développer la vélocité suffisante pour une mise en orbite, il y a
un pas monstrueux, du point de vue technologie et surtout sécurité, que je ne crois pas EADS capable de franchir
seule...

Mais ce qui me gêne surtout, c'est que dans mon esprit, du suborbital, même très haut, ce n'est pas réellement du vol
spatial...

Ceci-dit, pour être astronaute, il "suffit" de dépasser 80 km d'altitude... Il risque donc d'y avoir beaucoup
d'astronautes dans peu de temps :)




Offline Pierre

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 232
  • Karma: 2
Reply #14 - 16 June 2007, 08:59:44
Salut MisterC!

J'avais entendu que la "frontière" symbolique de l'espace se situait à 100km d'altitude (62 miles)... et non pas 80!
Mais pour ma part je considère "astronaute" ceux qui auront réellement parcouru au moins une orbite basse
complète, car un vol parabolique est loins de permettre l'accès au reste de l'espace. Alors qu'une fois en orbite basse,
une faible impulsion peut donner accès à tout le reste, y compris l'univers "lointain"...

Pierrot


Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
Reply #15 - 16 June 2007, 09:18:19
Personellement je considere un astronaute en tant que tel seulement si il y a une mise en Orbite.

Quote
Car entre faire une petite parabole en apesanteur, et développer la vélocité suffisante pour une mise en
orbite, il y a un pas monstrueux, du point de vue technologie et surtout sécurité, que je ne crois pas EADS capable de
franchir seule...

Pour ce qui est des competences, EADS à tout de même réaliser l'ATV, bosser sur Hermés, Ariane, CRV, CTV, et travail
actuellement au projet FLPP des lanceur du futur. + tout le reste niveau aviation et satellite....
Je pense tout de même que niveau technologique, EADS est bien placé.... non ?



Offline Jekka

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1172
  • Country: Switzerland ch
  • Karma: 3
Reply #16 - 16 June 2007, 09:44:36
Si on considère du point de vue puremant éthymologique, toute personne qui a exploré le cosmos est un astronaute
(ou cosmonaute, ou spationaute, etc...) Donc dans les fait, quelqu'un qui a mis les pieds dans l'espace, même trois
minute, a exploré une partie, certes infime, de l'espace... Il est donc bien un astronaute... :prof:

Maintenant, ceux qui font des orbites autour de la terre devraient avoir un autre nom à ce moment là : orbinaute...
Ah non, c'est déjà pris quelque part ça... :wonder:

:lol:



Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #17 - 16 June 2007, 11:29:56
Shepard et Grissom ont été considérés comme astronautes avant leurs vols orbitaux... L'orbite n'est donc pas un
critère.

Et il me semblait, mais je peux me tromper, que la frontière avait été rabaissée à 80 km pour la définition des
astronautes, pour y inclure les pilotes de X15.

Par contre, oui, la frontière de l'espace est internationalement reconnue à 100 km.

Mais en ce qui concerne la technologie, c'est à mon avis autre chose que de développer un engin réutilisable, sensé
voler souvent, en emportant des non professionnels, que de développer un lanceur non réutilisable de charge utile...




Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
Reply #18 - 16 June 2007, 11:51:49
Je suis sideré par le peu de confiance et de credibilité que vous donné à EADS.... :trucdeouf:



Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #19 - 16 June 2007, 13:29:45
Non, pas du tout. Mais qui, à l'échelle européenne, a l'expérience du vol spatial habité, et surtout du vol spatial "de
masse", qui, je le répète, est à mon avis plus difficile à gérer que le vol spatial professionnel...

Et quelle expérience EADS ont-ils du lanceur réutilisable ?




Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
Reply #20 - 16 June 2007, 17:22:42
Quote
Mais qui, à l'échelle européenne, a l'expérience du vol spatial habité

bah d'accord personne, mais si on reflechi toujours ainsi ont est pas prés de voir un européen en Orbite par ses
propres moyen... acquérir de l'experience dans le domaine des vols habité est une des raisons mise en avant dans la
vidéo presentant le projet d'avion suborbital.



Offline ALDRIN

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 401
  • Karma: 0
Reply #21 - 16 June 2007, 17:48:19
En faite il y a 2 "frontière" spatiale une reconnu par la Fédération aéronautique internationale de 100 Km et
l'autre par l'USAF de 80 Km , plusieur vol de X15 on dépassés les 100 Km



Message modifié ( 19-06-2007 09:15 )

A + dans les étoiles
 Le Rock est Grand et Elvis est son prophète

Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #22 - 16 June 2007, 17:57:13
Je crois qu'une des principales raisons mises en avant, là, c'est de faire du fric :)




Offline Well

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2722
  • Karma: 46
    • L'Atelier Wellographique
Reply #23 - 16 June 2007, 18:38:32
Si cela developpe les vols habité je ne vois pas en quoi c'est derangeant ?
Au contraire c'est les riches qui payerons.


Offline MisterC

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2508
  • Karma: 0
Reply #24 - 16 June 2007, 19:28:37
Ah je n'ai pas dit que ca me dérangeait ! C'est très bien.

Je dis juste qu'autant je comprends qu'on casse la GROSSE tirelire pour un vol Soyouz, je trouve que le rapport
qualité prix d'un vol parabolique n'est pas très bon, c'est tout.

Mais c'est bien que ca se fasse...