See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Venus Express [EDIT] en orbite  (Read 1667 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline SimFan

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2193
  • Karma: 0
10 April 2006, 11:06:32

Image ESA. Site en fin de message.



http://www.wanadoo.fr/bin/frame2.cgi?u=http%3A//actu.wanadoo.fr/index.html%3FiCata_newsItemId%3Dmmd
--francais--journal_internet--une%26iArti_newsItemId%3D060410071323.gh471q8z%26%24QUERY_STRING

http://minilien.com/?NtJKMmuzbb

Venus Express à la veille d'un premier rendez-vous européen avec Vénus
     
Voir l'animation :

http://actu.wanadoo.fr/Inc/index_inf.html?/animation/VenusExpressFR0404/wanadoo.html


Le premier rendez-vous de l'Europe spatiale avec l'étoile du Berger doit être conclu mardi avec la mise sur orbite de la


sonde Venus Express autour de la planète pour en étudier l'atmosphère, les systèmes nuageux et la croûte.

Venus Express s'insérera dans la matinée de mardi sur son orbite après l'allumage de son moteur principal à 09H17 (heure de
Paris), une manoeuvre à haut risque car elle doit être très précise.

Le moteur restera allumé environ 50 minutes pour "réduire d’environ 15 % la vitesse relative" de Venus Express, qui est
actuellement de 29.000 km/h par rapport à la planète, précisent les contrôleurs de la mission au Centre européen d'opérations
spatiales (Esoc) de l’Esa à Darmstadt (Allemagne).

"L'insertion sur orbite autour de Vénus est une étape périlleuse. Le plus difficile est d'effectuer la manoeuvre au bon
moment", a expliqué un ingénieur de l'Esoc, Jean-Baptiste Gratadour.

Lancée le 9 novembre par une fusée Soyouz-Fregat du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan), la sonde aura effectué à son
arrivée en vue de la planète un périple de plus de 400 millions de kilomètres.

Après sa capture par le champ gravitationnel de la planète, la sonde se placera sur une orbite provisoire avant de s'inscrire
fin mai sur la définitive, parcourant alors en 24 heures une orbite quasi polaire de 250 km de périgée et 66.000 km d'apogée.

La sonde observera pendant 486 jours terrestres (deux jours vénusiens) l'atmosphère de Vénus, très dense et chaude,
constituée à 96% de dioxyde de carbone, ou gaz carbonique (CO2). On y trouve également de l'azote, du dioxyde de soufre (SO2)
et de la vapeur d'eau. Par ailleurs, à une soixantaine de kilomètres d'altitude, les vents soufflent, pour une raison
inconnue, à quelque 400 km/h.

La planète est couverte d'une épaisse couche de nuages dont les sept instruments à bord de la sonde tenteront de percer les
secrets pour en tirer des enseignements sur la géologie et une éventuelle activité volcanique.

La sonde pourrait en outre fournir des informations sur l'origine de la croûte vénusienne, relativement jeune (500 millions
d'années environ), alors que la planète a été constituée il y a 4 milliards d'années.

Souvent considérée par les astronomes comme la soeur jumelle de la Terre, Vénus partage avec elle de nombreuses
caractéristiques: les deux sont faites de roches, elles ont une taille et une masse comparables. Mais leur évolution a été
très différente et la température au sol sur l'étoile du Berger atteint 460 degrés celsius.

La plus grande partie de Vénus est composée de plaines, avec seulement deux grands plateaux et quelque 800 cratères de
volcans dont Venus Express dira peut-être si certains sont actifs.
Voir la photo

Venus Express, construite sous la maîtrise d'oeuvre de la société EADS Astrium, est la première sonde européenne à être
lancée vers Vénus. Jusqu'à présent, seules des américaines et des soviétiques ont été envoyées vers cette planète depuis 1961.

Elle dispose de sept instruments destinés à l'étude de l'atmosphère, la surface et l'environnement ionisé de Vénus. Voici les
expériences prévues:

- SPICAV (SPectroscopy for Investigation of Caracteristics of the Atmosphere of Venus): spectromètre dans les domaines de
l'ultraviolet et de l'infrarouge, il permettra d'analyser l'atmosphère.

- VIRTIS (Visible and Infrared Thermal Imaging Spectrometer): spectro-imageur dans le domaine du visible et de l'infrarouge,
il est destiné à l'analyse de l'atmosphère et du sol de Vénus.

- ASPERA-4 (Analyser of Space Plasmas and Energetis Atoms): il étudiera l'environnement ionisé de Vénus en analysant le
plasma et les atomes neutres énergétiques.

- PFS (Planetary Fourier Spectrometer): ce spectromètre permettra un sondage vertical de l'atmosphère vénusienne.

- VeRa (Venus Radio science): cette expérience utilise l'antenne de communication avec la Terre pour déterminer le profil
vertical de la densité, de la température et de la pression de l'atmosphère.

- MAG: ce magnétomètre est destiné à l'étude du champ magnétique et à celle de l'interaction du vent solaire avec
l'atmosphère de Vénus.

- VMC (Venus Monitoring Camera): cette caméra réalisera des images de Vénus dans le visible et l'ultraviolet.

Les chercheurs viennent de France, d'Italie, de Belgique, d'Allemagne, d'Autriche, de Suède et des Etats-Unis
.



Plus d'infos ici :

http://www.esa.int/esaCP/SEMZ9JNFGLE_France_0.html



Message modifié ( 11-04-2006 19:30 )

SF  :)



Offline SimFan

  • Legend
  • ******
  • Posts: 2193
  • Karma: 0
Reply #1 - 11 April 2006, 19:29:05
wanactu :

Mardi 11 avril 2006

La sonde Venus Express place l'Europe aux portes de l'étoile du Berger


La sonde Venus Express s'est mise sur orbite mardi autour de l'étoile du Berger, marquant l'arrivée de l'Europe autour de
cette planète dont elle doit étudier l'atmosphère pour tenter de comprendre entre autres des phénomènes comme le
réchauffement climatique sur Terre.

Après Mars Express autour de la planète rouge, Huygens-Cassini autour de Saturne et sur sa lune Titan, Smart-1 autour de la
Lune, l'Europe est désormais à poste pour observer la deuxième planète du système solaire.

"L'Europe est aux premières loges", s'est exclamé le directeur général de l'agence spatiale européenne (Esa) Jean-Jacques
Dordain au cours d'une vidéo-transmission au siège de l'Esa à Paris depuis le Centre européen d'opérations spatiales (Esoc)
de l’Esa à Darmstadt (Allemagne).

Saluant ce "succès technologique", il a ajouté que la mise sur orbite de la sonde représentait "la base d'un succès
scientifique (...) pour mieux comprendre, mieux prédire et mieux gérer la Terre et ses richesses dans l'intérêt de tous les
citoyens du monde".

Venus Express s'est mise sur orbite à 10H08 (08H08 GMT) à l'issue d'un périple de plus de 400 millions de kilomètres. Le
moteur principal de la sonde, allumé pendant 50 minutes à l'approche de la planète, a permis de la ralentir pour qu'elle soit
capturée par le champ gravitationnel de l'étoile du Berger.



« Last Edit: 11 April 2006, 19:29:06 by SimFan »
SF  :)