See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Modèles de vol  (Read 907 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Capenoules

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 31
  • Karma: 0
21 September 2006, 18:13:57
Bonjour,

   Tout d'abord désolé si c'est un sujet récurrent, j'ai un peu cherché (un peu :) ) dans le forum, mais j'ai rien trouvé
alors je me suis décidé à poster ...

  Je m'intéresse à ce qui se trouve (dans le) derrière (d') Orbiter, à savoir, au moins les caractéristiques de vol
atmosphérique (pour les rentrées) : j'aimerais par exemple comprendre comment est modèlisée l'aérodynamique des
engins à disposition, pour calculer et prévoir précisément leur comportement en rentrée atmosphérique.

  Ensuite, pour aller encore plus loin, j'aimerais savoir comment est programmé un pilote automatique de Navette par
exemple (genre AutoFCS au hasard 8) ) : language C ? Et sur quelles methodes : automatique classique avec rétro-
action ?

Voilà, je cherche au moins les idées générales, le contexte.

Merci !


Offline DanSteph

  • Administrator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 15407
  • Karma: 256
  • Hein, quoi !?
    • FsPassengers
Reply #1 - 22 September 2006, 02:22:42
Pour les modèles de vol, c'est assez complexe, on peut les régler surtout si on fait une
DLL mais en interne c'est du Martin Schweiger, lire la doc de la SDK il y a quelques
équations à ce sujet. À noter qu'en hypersonique c'est très délicat et je ne suis pas
sûre que ce soit la partie la plus réaliste du vol dans Orbiter.

Pour les programmes c'est des DLL win32 en C++ qui seront chargées et exécutées par
Orbiter que ce soit pour des vaisseaux ou pour un MFD.

Pour le style de programmation, je ne sais pas ce que c'est "automatique classique"
ou "retro action" mais pour le DGIII j'ai employé plusieurs méthodes "maison"
suivant le pilote à programmer. Pour l'ascent par exemple il suit d'abord un "pitch"
en fonction de l'altitude la poussée étant connue, une fois arrivé à un certain ECC
(<0.0200 !?) il pitch en haut ou en bas pour nuller la vitesse verticale ça donne en
général une orbite avec ECC < 0.00005
Pour chaque pilote (attitude, contrôle de l’hover etc., etc.) la méthode est différente
et je crois que chaque programmeur a encore ça propre manière d'implémenter les
choses.

Mais bien qu’ardu c'est une des parties les plus intéressantes à programmer.

Dan



Message modifié ( 22-09-2006 13:44 )


Offline laserpithium

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1473
  • Karma: 0
Reply #2 - 22 September 2006, 19:32:09
Salut Capenoules,

C'est forcément de l'automatique en boucle fermée puisque tu peux connaître à chaque instant les vecteurs vitesses et
positions de ton appareil grâce à l'API. Il n'y a même pas besoin d'avoir recours à des observateurs asymptotiques pour une
fois, c'est assez reposant !

Pour ce qui est de l'algo à proprement parlé, ça dépend de chacun. Soit la loi de commande est connue et reproduite, soit
alors il y a asservissement sur une trajectoire connue.

A noté que j'offre une poignée de sable de la mer d'Asov à celui (ou celle) qui est capable de dire comment est programmé les
autopilotes de base d'Orbiter, à savoir les normales+ et - etc. Comment sont calculés les RCS à allumer ? Est-ce une approche
d'algèbre linéaire résolue par un algo type symplex ou autre chose ? Je suis preneur, ça m'interesse...


« Last Edit: 22 September 2006, 19:32:09 by laserpithium »

La sagesse me cours après, mais je suis plus rapide
Si Dieu existe, butons-le !