See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: L'ancien astronaute américain William Anders est mort  (Read 666 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline nicosmos

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 200
  • Karma: 2
08 June 2024, 09:41:49
William Anders, l'astronaute ayant photographié un "Lever de Terre" lors de la mission de la NASA Apollo 8, est mort vendredi à l'âge de 90 ans dans un accident d'avion survenu dans l'Etat de Washington, dans l'ouest des Etats-Unis. L'administrateur de la Nasa, William Nelson, a rendu hommage à William Anders sur les réseaux sociaux en diffusant la photographie montrant la Terre apparaissant au-dessus de la surface lunaire à la façon d'un lever de soleil, écrivant que l'ancien pilote de l'armée de l'air américaine avait "donné à l'humanité l'un des plus beaux cadeaux qu'un astronaute puisse offrir". Le musée co-fondé par William Anders près de Burlington, dans l'Etat de Washington, a confirmé la mort de l'ancien astronaute dans un accident d'avion.

William Anders était seul aux commandes de son avion lorsqu'il s'est écrasé au large des îles San Juan, au nord de Seattle, a rapporté le Seattle Times, citant l'un des fils de l'ancien astronaute. William Anders avait rejoint la NASA en 1963. Il avait participé à la mission Apollo 8, la première mission habitée à quitter l'orbite terrestre pour la Lune, en décembre 1968.

C'est lors de cette mission que William Anders a photographié le "Lever de Terre" après que lui et les deux autres membres de la mission, Frank Borman et James Lovell, ont admiré "notre magnifique planète, si colorée, qui se (levait) au-dessus de la surface lunaire, si laide", comme il le racontait en 2015 au magazine Forbes. Le cliché, qui montre la beauté et la fragilité de la Terre, est considéré comme l'une des photographies les plus importantes de l'histoire.

"Et voilà, nous sommes allés jusqu'à la Lune pour découvrir la Terre", avait déclaré plus tard William Anders.

Après cette mission, William Anders n'est plus retourné dans l'espace.

Alors que la course pour envoyer de nouveau des hommes sur la Lune s'intensifie et que les discussions sur l'envoi d'une mission habitée vers Mars reprennent, William Anders avait dit espérer que "lorsqu'on comprendra enfin comment aller sur Mars, on puisse le faire non pas comme des Américains triomphant sur des Chinois, ou quelque autre idiotie de ce genre, mais que nous puissions le faire comme des humains voyageant de notre planète mère vers notre future planète.


Offline Djowin

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 754
  • Country: France fr
  • Karma: 100
Reply #1 - 10 June 2024, 11:38:23
RIP Monsieur Anders...  :sad:


Offline jacquesmomo

  • Le budget !!!
  • Legend
  • ******
  • Posts: 7430
  • Country: France fr
  • Karma: 606
  • Plus on rate, plus on a de chances de réussir !..
Reply #2 - 10 June 2024, 17:53:42
La liste des apolonautes diminue....  :( :cry:

Mes add-ons sont là !

Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 9064
  • Country: France fr
  • Karma: 468
Reply #3 - 11 June 2024, 14:29:44


Nous ne vous oublierons pas Mr Anders !


@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline erebus

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1149
  • Country: France fr
  • Karma: 96
  • Je dors peu mais je dors vite!(Albert Einstein).
Reply #4 - 08 July 2024, 21:15:53

[/quote]
William Anders, l'astronaute ayant photographié un "Lever de Terre" lors de la mission de la NASA Apollo 8, est mort vendredi à l'âge de 90 ans dans un accident d'avion survenu dans l'Etat de Washington, dans l'ouest des Etats-Unis. L'administrateur de la Nasa, William Nelson, a rendu hommage à William Anders sur les réseaux sociaux en diffusant la photographie montrant la Terre apparaissant au-dessus de la surface lunaire à la façon d'un lever de soleil, écrivant que l'ancien pilote de l'armée de l'air américaine avait "donné à l'humanité l'un des plus beaux cadeaux qu'un astronaute puisse offrir". Le musée co-fondé par William Anders près de Burlington, dans l'Etat de Washington, a confirmé la mort de l'ancien astronaute dans un accident d'avion.

William Anders était seul aux commandes de son avion lorsqu'il s'est écrasé au large des îles San Juan, au nord de Seattle, a rapporté le Seattle Times, citant l'un des fils de l'ancien astronaute. William Anders avait rejoint la NASA en 1963. Il avait participé à la mission Apollo 8, la première mission habitée à quitter l'orbite terrestre pour la Lune, en décembre 1968.

C'est lors de cette mission que William Anders a photographié le "Lever de Terre" après que lui et les deux autres membres de la mission, Frank Borman et James Lovell, ont admiré "notre magnifique planète, si colorée, qui se (levait) au-dessus de la surface lunaire, si laide", comme il le racontait en 2015 au magazine Forbes. Le cliché, qui montre la beauté et la fragilité de la Terre, est considéré comme l'une des photographies les plus importantes de l'histoire.

"Et voilà, nous sommes allés jusqu'à la Lune pour découvrir la Terre", avait déclaré plus tard William Anders.

Après cette mission, William Anders n'est plus retourné dans l'espace.

Alors que la course pour envoyer de nouveau des hommes sur la Lune s'intensifie et que les discussions sur l'envoi d'une mission habitée vers Mars reprennent, William Anders avait dit espérer que "lorsqu'on comprendra enfin comment aller sur Mars, on puisse le faire non pas comme des Américains triomphant sur des Chinois, ou quelque autre idiotie de ce genre, mais que nous puissions le faire comme des humains voyageant de notre planète mère vers notre future planète.

Merci Nicosmos pour cet hommage sur cet astronaute qui a rejoint les étoiles pour toujours  en nous laissant un magnifique cliché.


Offline erebus

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1149
  • Country: France fr
  • Karma: 96
  • Je dors peu mais je dors vite!(Albert Einstein).
Reply #5 - 08 July 2024, 21:27:55

Cet ancien astronaute  nous a quitté il y a un mois...juste quelques lignes  et des images pour mieux le faire connaître:


Williams Anders (1933-2024).


Williams Alison Anders naquit à Hong Kong le 17 octobre 1933, père d’un officier de marine, il devint pilote de chasse dans l’armée de l’air des états Unis. Il fut sélectionné par la NASA pour devenir astronaute.
D’abord doublure de la mission Gemini 11 dans le cadre du programme lunaire, il fut l’un des trois premiers humains à atteindre l’orbite lunaire en décembre 1968 avec la mission Apollo 8 au cours de laquelle il fut l’auteur de l’emblématique cliché du fameux « lever de terre ».
Spécialisé dans le nucléaire, entre 1969 et 1994 il occupa plusieurs postes importants dont celui d’ambassadeur des états Unis en Norvège. En tant qu’officier de réserve de l’USAF, il fut promu major général puis fut retraité de la réserve en 1988.Sa retraite définitive sera prise en 1994 en quittant le poste de président de la firme General Dynamics.
Williams Anders créa par la suite une organisation philanthropique ainsi qu’un musée dédié à l’aviation.
A 90 ans, l’ancien astronaute trouva la mort aux commandes de son avion T34 Mentor L'avion s'est écrasé dans les eaux du nord de Puget Sound le 07 juin 2024.



JEUNESSE
En 1937 le jeune Anders connu la guerre sino-japonaise, sa famille s’était installée à Nanjing, son père officier de marine servit à bord d’une canonnière qui fut coulé par l’aviation japonaise. Face à l’avancée de l’armée nipponne Anders et sa mère s’enfuirent par train vers Guangzhou. Plus tard son père Arthur Anders fut secouru par les britanniques, il quitta la Marine en raison de ses blessures…pour la réintégrer en 1941 suite à l’entrée en guerre des Etats-Unis.
La famille Anders retourna aux Etats-Unis où Williams Anders fut actif dans les boys Scouts où il atteignit le deuxième rang de l’organisation « Life Scout ».Je jeune garçon inscrit à la Boyden School travailla dur afin de pouvoir être accepté à l'Académie navale des États-Unis à Annapolis. Il fut diplômé à Boyden en 1951.
Fasciné par les avions militaires qui survolèrent l’école bien souvent à basse altitude, le jeune Williams se passionna pour le vol et construisit des modèles lors de ses loisirs.


Williams Anders en uniforme de scout.


CARRIERE MILITAIRE
Anders fut admis à l’école navale à Annapolis, suivant les traces de son père, diplômé de la promotion de 1927. Il a obtint un baccalauréat ès sciences en génie électrique en 1955. Une partie du cours consistait en des embarquements au cours desquelles les aspirants de marine purent découvrir la vie en mer.
 Un embarquement à bord d'un porte-avions dissuada Williams Anders de devenir aviateur naval du fait il y eu beaucoup d’accidents mortels lors des appontages à cette époque.


DANS L’USAF
Diplômé de l'Académie navale des États-Unis en 1955, Anders fut nommé sous-lieutenant dans l'USAF la même année. Le jeune officier se présenta à une formation de pilotage, qui fut dispensée à bord du Beechcraft T-34 Mentor, du North American T-28 Trojan, puis à bord du Lockheed T-33 Shooting Star.
Après avoir reçu ses ailes de pilote en 1956, il devint pilote de chasse au sein du 84th Fighter-Interceptor Squadron, un escadron d'intercepteurs tous temps du Commandement de la défense aérienne basé à la base aérienne de Hamilton en Californie.
Pilotant des Northrop F-89 Scorpions, Anders servit ensuite au sein du 57e Escadron de chasseurs-intercepteurs en Islande, où il a participé à des interceptions de bombardiers lourds soviétiques qui défiaient les frontières de l’espace aérien des Etats-Unis. Après un an, il retourna au 84e Escadron de chasseurs-intercepteurs à Hamilton pour voler sur McDonnell F-101 Voodoo.
Anders eut pour objectif de devenir pilote d'essai. Il parla à Chuck Yeager, qui lui recommanda d'obtenir d'abord un diplôme d'études supérieures.
Anders soumit une candidature à l'Air Force Institute of Technology (AFIT) de la base aérienne Wright-Patterson dans l'Ohio, dans l'espoir d'étudier l'ingénierie aéronautique, mais le programme de propulsion nucléaire aéronautique fut en cours et l'AFIT lui fit étudier l'ingénierie nucléaire. Anders fut diplômé de l'AFIT en 1962 avec une maîtrise ès sciences en génie nucléaire.
Mais à cette époque, le programme de propulsion nucléaire aéronautique fut annulé et il fut donc affecté au laboratoire d'armes de l'armée de l'air à la base aérienne de Kirtland au Nouveau-Mexique, où il fut responsable de la gestion technique des programmes de réacteurs nucléaires.


Anders devant un McDonnell F-101 Voodoo.


SELECTION POUR LA NASA
Anders postula à l'École de pilotes de recherche aérospatiale (ARPS) de l'USAF pour une formation de pilote d'essai, mais le 5 juin 1963, la National Aeronautics and Space Administration (NASA) annonca qu'elle recruta dix à quinze nouveaux astronautes pour le projet Gemini. et le projet Apollo, de facto Anders décida de se porter candidat.
Lors des deux sélections d'astronautes précédentes, les candidats devaient être pilotes d'essai, mais cette fois, ce fut préférable mais pas obligatoire, ce qui fut très favorable pour Williams Anders : Il fut l'un des 34 finalistes retenus et, le jour de son anniversaire, le 17 octobre 1963, il fut informé, qu'il fut retenu comme membre du troisième groupe d'astronautes de la NASA.
Trois jours plus tard, Yeager l'informa qu'il ne réussit pas à se qualifier pour l'ARPS, mais lui recommanda de postuler à nouveau l'année suivante. En attendant le futur astronaute s’impliqua dans les travaux sur la dosimétrie et les effets des rayonnements cosmiques.


Le troisième groupe d'astronaute sélectionné par la NASA (Anders est le deuxième assis à partir de la gauche).



GEMINI 11
En septembre 1966, Williams Anders fut le pilote suppléant de la mission Gemini 11, avec Neil Armstrong comme commandant suppléant ; ce qui désigna les deux hommes comme équipage principal de Gemini 13. Mais le programme Gemini atteignit l’ensemble de ses objectifs à l’issue de la mission Gemini 12 : le vol de Gemini 13 fut donc annulé.
Armstrong et Anders ont été les premiers astronautes à piloter le véhicule d’entrainement à l’atterrissage lunaire ou Lunar Landing Research Vehicle (LLRV).Anders à l’instar des autres astronautes du troisième groupe qui ne furent pas pilote d’essais fut désigné pilote du module lunaire pour les mission Apollo à venir (LMP).


Williams Anders en 1964 tenant les maquettes du vaisseau Gemini et du satellite Agena.


Williams Anders et Neil Armstrong équipage de réserve de Gemini 11 derrière l'équipage désigné : Richard Gordon et Pete Conrad.


APOLLO 8
Le 22 décembre 1966, Anders fut affecté à la troisième mission Apollo, qui dut être commandée par Frank Borman (CDR), avec le pilote du module de commande (CMP) Michael Collins; Neil Armstrong, James Lovell et Buzz Aldrin ont été désignés comme équipage suppléant.
En juillet 1968, Lovell remplaça Collins, qui souffrit d'une hernie discale cervicale dont la guérison nécessita une intervention chirurgicale.
La mission, prévue pour décembre 1968, dut effectuer un deuxième test du module lunaire Apollo (LM) en orbite terrestre moyenne.
Mais la livraison du module lunaire prit du retard, et une fois arrivé au Kennedy Space Center (KSC) en juin 1968, son examen révéla la présence d'une centaine de défauts importants. Il n'y avait donc aucune chance qu'il fut prêt à voler en 1968.
Par ailleurs la même année, des rapports, dont un de la CIA, indiquèrent que l'Union soviétique prévit une mission circumlunaire avec équipage avant la fin de l’année 1968.
Les modules de commande et de service furent prêts pour atteindre la Lune sans le module lunaire, suite au refus de l’équipage de la seconde mission Apollo trop impliquée dans la préparation et le test du module lunaire, la mission de Borman, Lovell et Anders devint Apollo 8.
Anders fut moins enthousiaste à l'idée d'être le pilote du module lunaire (LMP) d'une mission sans module lunaire. Il fut le photographe de la mission sans se douter qu’il alla prendre l’un des clichés les plus singuliers de l’histoire.
En décembre 1968, Anders a participé à la mission Apollo 8, la première mission au cours de laquelle des humains voyagèrent au-delà de l'orbite terrestre basse et le premier vol en équipage à atteindre et à orbiter autour de la Lune.


L'équipage d'Apollo 8 : Franck Borman (CDR), James Lovell (CMP) et Williams Anders (LMP).



EARTHRISE
Lorsque le vaisseau spatial sortit de derrière la Lune pour son quatrième passage à travers le front, l'équipage fut témoin d'un « lever de Terre » pour la première fois dans l'histoire de l'humanité.
Sur cette photographie datant du réveillon de Noël 1968 la planète bleue se détacha de l’obscurité avec la surface lunaire au premier plan.
Anders vit la Terre émerger de derrière l'horizon lunaire et appela les autres avec enthousiasme, il prit une photo en noir et blanc et se faisant, Anders demanda à Lovell un film couleur, puis prit en photo le fameux « Earthrise », qui fut ensuite choisi par le magazine Life comme l'une de ses cent plus belles photos du siècle.
Anders réfléchit à l'impact durable de cette photographie singulière, notant qu'elle acquit un statut emblématique au fil du temps et aida les gens à prendre conscience de la nécessité de prendre soin de notre planète fragile. Il a insista sur le message de cette image insolite pour l'humanité, Selon Anders : « Nous avons fait tout ce chemin pour explorer la Lune, et le plus important est que nous avons découvert la Terre. ».
Concernant la préservation de la planète Terre, Anders déclara :
« Si vous pouvez vous imaginer dans une pièce sombre avec un seul objet clairement visible, une petite sphère bleu-vert de la taille d’une décoration d’arbre de Noël, alors vous pouvez commencer à comprendre à quoi ressemble la Terre vue de l’espace. Je pense que nous pensons tous inconsciemment que la Terre est plate... Laissez-moi vous assurer que, plutôt que comme un géant massif, il faut la considérer comme une fragile boule de sapin de Noël que nous devrions manipuler avec beaucoup de soin ».
Plus tard, lors d’une interview en 2015 avec Forbes, Williams Anders estima que si son cliché attire autant l’attention c’est parce qu’il démontre la beauté et la fragilité de notre planète, et a « aidé à amorcer le mouvement écologiste ».
Frank Borman dit de lui :
« Bill Anders a trente-cinq ans, une silhouette légèrement bâtie, un fervent catholique et un esprit très sérieux. Je ne suis pas sûr qu'il ne se soit jamais habitué à mon sens de l'humour brutal ou à l'esprit libre de Lovell. Mais Anders est un sacré travailleur, une superbe technicienne et dans l’ensemble un gars formidable. Anders a toujours été amical et coopératif. »
 Beaucoup le considéraient comme une version plus jeune de Frank Borman avec sa concentration très déterminée sur son travail et son aversion pour les conversations inutiles.
Apollo 8 revint sur terre 27 décembre 1968. Jamais des humains ne voyagèrent si rapidement (près de 11 km/s au moment de la rentrée dans l’atmosphère).
En raison de la dilatation du temps, les trois astronautes vieillirent d’environ 300 microsecondes de moins que les humains sur Terre.


Williams Anders à bord d' Apollo 8 et le lever de Terre qu'il photographia.


APOLLO 11
La mission Apollo 11 de juillet 1969 fut commandée par Armstrong, avec Collins comme CMP et Aldrin comme LMP. L'équipage d'Apollo 8 devint l’équipage de remplacement d’Apollo 11, mais sans Borman (qui décida de ne plus retourner dans l’espace).
 Anders devint le pilote du module de commande suppléant, Lovell le commandant suppléant avec l'astronaute recrue Fred Haise comme pilote du module lunaire suppléant.
Dans le cas où Anders aura dû participer à la mission Apollo11 en remplaçant  Collins: il n’aurait pas marché sur la Lune; plus tard il vit que le projet Apollo toucha à sa fin et estima que ses chances de commander une mission sur la Lune furent minces.


Avec Williams Anders James Lovell et Fred Haise firent partie de l'équipage suppléant de la mission Apollo 11.


APRES AVOIR ACCROCHE LA COMBINAISON D’ASTRONAUTE

Le 16 mai 1969, le président Richard Nixon le nomma secrétaire exécutif du Conseil national de l'aéronautique et de l'espace (NASC). Il s'agit du poste gouvernemental le plus élevé jamais offert à un astronaute jusqu'à cette époque. Ce fut confirmé par le Sénat américain le 19 juin. En raison de son engagement auprès de l'équipage de secours d'Apollo 11, Anders n’assuma ce poste avant août 1969.
Dans son nouveau rôle, Anders fut responsable du développement de la politique aéronautique et spatiale. Il devint de plus en plus pessimiste quant à l’avenir du NASC et du programme spatial en général.
Il s'opposa au développement de la navette spatiale, insistant plutôt pour que la NASA pût se concentrer sur le développement de la station spatiale Skylab. Il fit valoir qu'une petite navette spatiale aurait été une meilleure option, mais la version plus grande de la navette spatiale fut approuvée car elle impliqua plus d'emplois en Californie. Frustré par le manque d'influence du NASC, il recommanda en 1972 son abolition. Ce qui arriva le 30 juin 1973.

Le 6 août 1973, le président Nixon fut impressionné par Anders et souhaita le retenir dans l'administration, de facto il nomme Anders au sein de la Commission de l'énergie atomique des États-Unis ( AEC ) qui fut une agence du gouvernement des États-Unis créée après la Seconde Guerre mondiale par le Congrès américain pour favoriser et contrôler le développement en temps de paix de la science et de la technologie.
Anders occupa le poste de commissaire principal pour la recherche et le développement de l'énergie nucléaire et non nucléaire. Il fut également président américain du programme conjoint d'échange de technologies de fission nucléaire et d'énergie de fusion entre les États-Unis et l'Union soviétique.

En 1975 l’AEC fut scindé en deux entités : ses responsabilités de recherche et de développement étant désormais assumées par l'Energy Research and Development Administration (ERDA) et celles dédiées à la réglementation, la sûreté nucléaire et la compatibilité environnementale par la Nuclear Regulatory Commission (NRC).
Le président Gérald Ford nomma Williams Anders premier président de la NRC la même année.

Williams Anders fut nommé ambassadeur des états unis en Norvège le 13 avril 1976 à l’issue de son mandat de président de la NRC et occupa ce poste jusqu'au 18 juin 1977. L’ancien astronaute refusa d’abord ce poste diplomatique, mais suite à une discussion avec son épouse Valérie, Anders demanda si le poste d’ambassadeur fut disponible en Norvège fut disponible et ce fut le cas. Lors de leur tournée mondiale suite à la mission Apollo 8 le couple Anders aima particulièrement ce pays.


Valerie Anders (à gauche) en compagnie de Susan Borman au cours de la mission Apollo 8.

Secteur privé
En septembre 1977, Anders devint vice président de l’entreprise de défense et d’aérospatiale General Electric (GE) et directeur général de la division Produits Nucléaires.

Le 1er janvier 1980, il fut nommé directeur général de la division GE Aircraft Equipment. Cette firme développa des systèmes de contrôle de vol et d'armes pour avions, des instruments de bord, des systèmes de génération électrique pour avions, des radars aéroportés, contre-mesures électroniques…

En 1984, Anders quitta GE pour rejoindre la société Textron en tant que vice-président exécutif pour l'aérospatiale. Deux ans plus tard, il devint vice-président exécutif senior pour les opérations. L'un des avantages de ce poste était qu'il put piloter des hélicoptères Bell , car Bell fut une filiale de Textron.

En janvier 1990, Williams Anders retourna chez General Dynamics Anders en tant que vice-président et, le 1er janvier 1991 il fut nommé président-directeur général de l’entreprise.


RETRAITE
Pendant son temps dans la fonction publique, Anders resta dans l'armée de l'air en tant que réserviste et conserva son statut de vol actif aux commandes d'avions et d'hélicoptères Northrop T-38 Talon de la NASA.

En 1988, Il a prit sa retraite de la réserve en tant que major general (général de division).

En 1994, l’ancien astronaute en quittant General Dynamics pour prit sa retraite définitive.

Peu après, il mit en place la Fondation Anders, qui soutient des initiatives environnementales et d'éducation.

Il fonda également le Heritage Flight Museum en 1996 à Bellingham, (Washington) , qui déménagea à l'aéroport régional de Skagit à Burlington, (Washington) , en 2014. Celui-ci est géré par sa famille, avec Anders comme président jusqu'en 2008.


DECES
Anders est décédé le 7 juin 2024, à l'âge de 90 ans, alors qu'il pilota un T-34.

L'avion s'ecrasa dans les eaux du nord de Puget Sound entre l'île Jones et l'île Orcas.
Après que des témoins rapportèrent avoir vu l'avion piquer du nez et s'écraser dans l'eau, les gardes côtes et le département du shérif du comté de San Juan lancèrent des recherches.
Plus tard dans la journée, le fils d'Anders, Greg, confirma la mort de son père dont le corps fut retrouvé. Depuis ses débuts dans l'Armée de l'Air, Anders accumula plus de 8 000 heures de vol.
Le National  Transportation Safety Board  a publié récemment un rapport d'enquête préliminaire sur l'accident d'avion qui tua l'astronaute William « Bill » Anders :

https://theorcasonian.com/ntsb-releases-preliminary-report-into-plane-crash-that-killed-astronaut-william-anders/


Williams Anders à bord de son T-34 Mentor.


Williams Anders grimpant dans un T-34 Mentor.


Hommage à Williams Anders " la Légende de l'aviation".