See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Apollo 10 n'a plus d'équipage!  (Read 718 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline erebus

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1149
  • Country: France fr
  • Karma: 96
  • Je dors peu mais je dors vite!(Albert Einstein).
04 May 2024, 16:00:14

Bon, je vous l’accorde, ce n’est pas une nouvelle de l’espace très « fraîche »Une grande figure de la conquête spatiale nous a quitté discrètement, je l’ai moi-même appris tardivement via un youtubeur américain passionné par le programme Apollo.
Je pense qu’il n’est pas trop tard pour lui rendre un petit hommage :


Thomas Patten Stafford, dit Tom Stafford, est décédé le 18 mars 2024 à Satellite Beach (Floride) à l’âge de 93 ans.
Né le 17 septembre 1930 à Weatherford (Oklahoma), Thomas Stafford fut un officier de l'United States Navy, pilote d'essai et astronaute américain.
En tant qu’astronaute Il a participé à deux missions Gemini et a commandé Apollo 10 et surtout la première mission de rendez-spatial international
Après la NASA, il retournera dans l’USAF pour diriger le centre d’essais en vol de la base d’Edwards puis il sera promu officier général.
Retraité de l’armée de l’air il participa à plusieurs comité au profit de la NASA jusqu’à sa mort.
Il a publié ses mémoires et a même été acteur de cinéma.
Titulaire de plusieurs récompenses, son nom est utilisé à titre honorifique notamment à Weartherford sa ville natale.



PASSION POUR L’AVIATION

Le jeune Thomas Stafford commença à s’intéresser aux les avions en pratiquant le modélisme, à l’âge de 14 ans, il vola pour la première fois  à bord d’un Piper Cub.
Il rentra en 1952 à l’académie navale d’Annapolis, Après sa première année, il navigua à bord du cuirassé USS Missouri où son compagnon de chambre John Young, sera son futur pilote du module de commande durant de la mission Apollo 10.

CARRIERE DANS L’US AIR FORCE

Stafford après sa deuxième année d’école appris à piloter le North americaT-6 Texan sur la base aéronavale de Pensacola ainsi que le Loockeed T-33 Shooting Star. Il obtint ses ailes de pilote le 1er septembre 1953 et fut affecté sur la Base Tindall de l’US Air Force en Floride pour y passer sa formation sur North America F-86 Sabre. Il fut ensuite affecté, toujours comme pilote de F-86D, sur la base d’Ellsworth en 1954.
Stafford postula pour l'école des pilotes d'essai de l'United States Air Force à la base aérienne Edwards en Californie. En 1958, le futur astronaute étudia dans cette école où il termina premier de sa promotion. Après avoir obtenu son diplôme, il reste à la base aérienne Edwards en tant qu'instructeur de vol.

ASTRONAUTE A LA NASA

En 1962, Thomas Stafford fut sélectionné par la NASA comme astronaute dans le groupe 2 (neuf astronautes dont Neil Armstrong).


Le groupe 2 des astronautes de la NASA.

GEMINI 6A

Le 15 décembre 1965, Thomas Stafford réalisa à bord de Gemini 6A et en compagnie de Walter Schirra, un rendez vous spatial avec Gemini 7, le premier effectué entre deux vaisseaux spatiaux habités.



Thomas Stafford et Walter Schirra.


GEMINI 9A

Le 06 juin 1966 Stafford décolla à bord de Gemini 9A pour une mission qui consista  à effectuer un rendez-vous avec l’Augmented Target Docking Adapter (ATDA) dans des conditions particulières orbitales.Son coéquipier Eugene Cernan ( qui fut son pilote du module lunaire lors de la mission Apollo 10) exécutera une sortie extravéhiculaire. Gemini 9A amerrit à 550 km à l'est de Cap Canaveral. C'est un des amerrissages les plus précis, avec une erreur de moins de 700 m par rapport au point planifié. Ils sont si près du navire récupérateur, l'USS Wasp (CV-18), que les astronautes sont restés à l'intérieur de la capsule, tandis que celle-ci est transférée sur le navire.


Thomas Stafford et Eugen Cernan.


l’Augmented Target Docking Adapter (ATDA) et sa coiffe qui n’a pu être éjectée.


Cernan et Stafford descendant de la capsule, après que celle-ci a été transférée sur le navire récupérateur.

APOLLO 10

Après avoir été doublure en tant que commandant de la mission Apollo 7 en octobre 1968, Thomas Stafford commanda la mission lunaire la plus frustrante du programme Apollo :du fait qu’il a fallu tester la descente du module lunaire jusqu’à une altitude de 14km de la surface de la mer de la Tranquillité ; puis remonter vers le module de commande en testant la procédure d’abandon d’alunissage sans évidemment marcher sur la Lune.
Toutefois, seuls les autres membres de l’équipage John Young (pilote du module de commande) et Eugene Cernan (pilote du module lunaire) ont eu ce privilège respectivement en tant que commandant des missions Apollo 16 et Apollo 17 (Cernan est le dernier homme à avoir marché sur la Lune).
Apollo 10 fut une mission capitale puisque c’est elle qui conditionna le premier alunissage effectué le 20 juillet suivant avec Apollo 11
Apollo 10 décolla le 18 mai 1969 et atteigna la lune le 21 mai, comme Neil Armstrong qui eu  a petite phrase au moment de poser pour la première fois le pied sur la Lune, Thomas Stafford eu la sienne : « dites au monde que nous sommes arrivés ».Le 22 mai le module lunaire (Snoopy) se sépare du module de commande (Charlie Brown) pour débuter la descente vers le sol lunaire.
La phase de remontée d’urgence est testée d’abord avec le moteur de descente, puis suite à des difficultés de stabilisation du vaisseau, l’étage de descente de « Snoopy » fut largué, Stafford stabilisa l’étage de supérieur et le moteur de remontée a permis de rejoindre sans problème « Charlie Brown ». La mission se déroula ensuite sans encombre et se termina le 26 mai avec le retour sur terre.
Pour la petite histoire, Thomas Stafford a commandé un vaisseau spatial habité qui détient le record de vol dans l’espace dans l'espace lointain. En effet « Snoopy » est le seul parmi les modules lunaires ayant volé dans l’espace (en orbite solaire) à être probablement encore intact. Il aurait été repéré en 2018. Son identité pourra être confirmée le 10 juillet 2037, quand il arrivera à moins de 4 millions de kilomètres de notre planète, toujours 16 fois plus loin que la Lune.



Eugene Cernan (LMP), Thomas Stafford (CDR) et John Young (CMP)



Thomas Stafford touche la peluche qui représente le chien"Snoopy" dont le  nom a été attribué au module lunaire de la mission Apollo 10.

https://www.youtube.com/watch?v=I-ofK4c7EzU&t=959s

Toute l'histoire de la mission Apollo 10 en vidéo.

APOLLO-SOYOUZ

Thomas Stafford fut désigné chef du bureau des  astronautes (en remplacement d’Alan Shepard qui  retrouva son aptitude pour aller de nouveau dans l’espace, poste qu’il quittera en 1971 pour la préparation de la mission Apollo-Soyouz. En décembre 1972, il fut promu Brigadier-General, le plus haut grade militaire alors obtenu par un astronaute. Stafford fut rapidement nommé commandant de la mission Apollo-Soyouz en compagnie de Donald Slayton (qui a également récupéré son autorisation de vol) et Vance Brand.
Cette mission débuta le 15 juillet 1975.Après avoir décollé le même jour Soyouz 19 et Apollo s'amarrèrent le 17 juillet et les équipages se rencontrèrent, menèrent des expériences conjointes et réalisèrent des conférences de presse pour ce qui est la première coopération spatiale entre les deux pays après leur rivalité pendant la guerre froide et la course à l'espace. Après plus d’une quarantaine d’heures d’amarrage, Soyouz 19 revint sur Terre le 21 juillet et Apollo resta en orbite jusqu'au 24 juillet.
La mission ASTP (Apollo Soyouz Training Project) fut un succès non seulement du fait de l’entrainement des équipages dès 1973 à la fois en Russie et aux États-Unis, mais très probablement du fait de l’excellente collaboration et entente entre Thomas Stafford et Alexeï Leonov qui finit par donner dans le privé une belle amitié entre les deux hommes.
Stafford assista en 2019 aux obsèques de Leonov qui fut le parrain de deux enfants de l’astronaute américain.



Les équipages de la mission ASTP: Donald Slayton, Thomas Stafford, Vance Brand (Apollo), Alexeï Leonov et Valeri Koubassov (Soyouz 19).

 

Les vaisseaux Apollo et Soyouz et leur système spécifique d’amarrage.

 

Thomas Stafford et Alexeï Leonov.

DE LA NASA VERS L’USAF

En quittant la NASA en 1975, il devint le Directeur du Centre d’Essais en vol de l’USAF de la Base d’Edwards (Air Force Flight Test Center) où Il continua de voler en pilotant même des avions étranger tel le MIG-17 et le PANAVIA TORNADO.
Stafford contribua au développement des futurs avions furtifs des USA, en mars 1978, il fut promu Lieutenant général et devint chef d'état-major adjoint des armées chargé de la recherche, du développement et des acquisitions à Washington puis prit sa retraite en 1978.



Thomas Stafford en uniforme de Lieutenant general en 1979.


RETOUR VERS LA NASA

Stafford siégea à plusieurs conseils d'administration, notamment l'horloger Omega, l'entreprise Gibralter Exploration et le constructeur américain d'avions privés Gulfstream Aerospace
Il participa aussi à de nombreux comités consultatifs pour la NASA qui lui permirent de travailler sur la future station spatiale internationale et sur le programme MIR Shuttle permettant ainsi l’amarrage entre la station MIR et la navette spatiale américaine (mission STS-63 et STS-71).
Thomas Stafford présida à la demande de la NASA, des comités liés à l’étude de nouvelles missions lunaires à partir de 2004 et martiennes dès 2012.

ECRIVAIN/ACTEUR

En 2002, Stafford publia une autobiographie écrite avec Michael Cassutt intitulée We Have Capture: Tom Stafford and the Space Race. Il écriva également l'épilogue du livre Falling to Earth: An Apollo 15 Astronaut's Journey to the Moon de son collègue astronaute Alfred Worden.



Le livre We Have Capture: Tom Stafford and the Space Race.

Stafford apparu dans plusieurs films, téléfilms et documentaires sur le programme Apollo comme Houston, We've Got a Problem (1974).



Thomas Stafford dans le film We've Got a Problem (1974)  où il joua le rôle d'un astronaute ici dans un simulateur de module de commande Apollo mettant au point des procédures de secours au profit de l'équipage d'Apollo 13 alors en perdition.


DECORATIONS/HOMMAGES

Thomas Stafford reçu plusieurs prix, décorations et récompenses parmi lesquels :
-Le Trophée Harmon (1966).
-Le Prix Octave Chanute (1976).
- La Médaille d’Or de l’Espace de la Fédération Internationale d’Aéronautique, (1976 avec Leonov).
-Le Trophée James A. Doolittle (1979).
Dans la ville natale de l’astronaute, l’aéroport porte son nom, il existe un musée de l’air et de l’espace à son nom : Thomas P. Stafford Air and Space Museum.
Plusieurs bâtiments portent son nom en Oklahoma. En 2018, un labyrinthe géant dans un champ de maïs, à son effigie (N35°32’35’’/W098°37’28’’), fut créé à P.Bar Farms près de Hydro (ville du même état).



Un labyrinthe géant dans un champ de maïs à l'effigie de Thomas Stafford.


Offline Djowin

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 754
  • Country: France fr
  • Karma: 100
Reply #1 - 04 May 2024, 18:38:27
Merci pour l'hommage erebus  :sad:, c'est vrai que sa disparition n'a pas été évoqué sur le forum, c'est rare !


Offline erebus

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1149
  • Country: France fr
  • Karma: 96
  • Je dors peu mais je dors vite!(Albert Einstein).
Reply #2 - 04 May 2024, 20:55:59
 Merci mais c'est normal de rapeller ce que ce grand Monsieur a effectué.
Même moi qui suis un fan des missions Apollo, j'ai appris très tard son décès!