Orbiter Francophone > Astronautique Francophone

Tests de pression atmosphérique dans l'ISS

(1/3) > >>

Pappy2:


Les trois membres d'équipage de l'Expédition 63 vivant à bord de la Station spatiale internationale passeront le week-end dans le segment russe du laboratoire en orbite. Le commandant Chris Cassidy et ses coéquipiers Ivan Vagner et Anatoly Ivanishin resteront dans le module de service Zvezda du vendredi 21 août 2020 soir au lundi 24 août 2020 matin.

L'atmosphère de la station est maintenue à une pression confortable pour les membres d'équipage, et une infime partie de cet air fuit au fil du temps, ce qui nécessite une repressurisation de routine des réservoirs d'azote livrés lors des missions de réapprovisionnement de la cargaison.
En septembre 2019, la NASA et ses partenaires internationaux ont vu pour la première fois des indications d'une légère augmentation au-dessus du taux de fuite d'air standard dans la cabine.
En raison des opérations de routine de la station comme les sorties dans l'espace et les arrivées et départs d'engins spatiaux, il a fallu du temps pour rassembler suffisamment de données pour caractériser ces mesures.
Ce taux a légèrement augmenté, de sorte que les équipes travaillent sur un plan pour isoler, identifier et éventuellement réparer la source. La fuite est toujours conforme aux spécifications du segment et ne présente aucun danger immédiat pour l'équipage ou la station spatiale.

Toutes les écoutilles de la station spatiale seront fermées ce week-end afin que les contrôleurs de mission puissent surveiller attentivement la pression atmosphérique dans chaque module.
Le test ne présente aucun problème de sécurité pour l'équipage.
Le test doit déterminer quel module connaît un taux de fuite supérieur à la normale.
Les spécialistes américains et russes s'attendent à ce que les résultats préliminaires soient disponibles pour examen d'ici la fin de la semaine prochaine.

Les trois résidents de la station auront beaucoup de place dans Zvezda ce week-end. Le module fournit les quartiers d'habitation qui ont permis à l'habitation humaine permanente de commencer il y a près de 20 ans lorsque l'équipage de l'expédition 1 est arrivé à la station le 2 novembre 2000.
Cassidy, Vagner et Ivanishin auront également accès au  module de mini-recherche Poisk  et leur Soyouz MS-16  pour la durée de leur séjour.
https://blogs.nasa.gov/spacestation/2020/08/20/crew-spending-weekend-in-stations-russian-segment/

Pappy2:
LE 22 AOUT 2020


https://twitter.com/ivan_mks63/status/1297223476764381187





Pappy2:
LE 24 AOUT 2020


https://twitter.com/roscosmos/status/1297911619134074882




Pappy2:
LE 28 SEPTEMBRE 2020

Le taux de fuite d'air à la Station spatiale internationale a quintuplé ces derniers mois, obligeant l'équipage du segment russe à être isolé deux fois pour déterminer l'emplacement de la fuite, a déclaré une source de l'industrie des fusées et de l'espace à RIA Novosti.

Une petite fuite d'air sur l'ISS a été enregistrée en septembre 2019, mais en août 2020, on a appris que son taux avait augmenté. Dans le même temps, pour rechercher la fuite, l'équipage a fermé les écoutilles des modules de l'ISS afin de vérifier leur étanchéité et a été isolé pendant quatre jours dans le segment russe de la station. Cependant, le site de la fuite, qui ne menace ni l'ISS ni l'équipage, n'a été retrouvé.



Détecteur de fuite à ultrasons utilisé par l'équipage de l'ISS pour vérifier tous les joints des fenêtres


Pappy2:
LE 29 SEPTEMBRE 2020

L'équipage continue de dépanner pendant que les tests isolent les petites fuites
https://blogs.nasa.gov/spacestation/2020/09/29/crew-continues-troubleshooting-as-tests-isolate-small-leak/


Tard lundi soir, l'équipage de l'Expédition 63 a été réveillé par les contrôleurs de vol pour continuer à dépanner une petite fuite sur la Station spatiale internationale qui semblait grossir.

L'analyse au sol des modules testés pendant la nuit a isolé l'emplacement de la fuite de la zone de travail principale du module de service Zvezda.

Des travaux supplémentaires sont en cours pour localiser précisément la source de la fuite.

La fuite, qui fait l'objet d'une enquête depuis plusieurs semaines, ne présente aucun danger immédiat pour l'équipage au taux de fuite actuel et seulement un léger écart par rapport au planning de l'équipage.

L'astronaute de la NASA et commandant de la station Chris Cassidy et les cosmonautes de Roscosmos Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner ont été chargés de se déplacer dans le segment russe pour collecter des données à divers endroits dans les modules russes. La taille de la fuite identifiée pendant la nuit a depuis été attribuée à un changement temporaire de température à bord de la station, le taux global de fuite restant inchangé.

Des contrôles d'étanchéité antérieurs ont été effectués dans les modules américains, européens et japonais du segment américain de la station.

Une par une, l'équipage a fermé les écoutilles entre les sections arrière et avant de Zvezda et les passages de Zvezda vers le compartiment d'amarrage des Pirs et le module Poisk tout en utilisant un détecteur de fuite à ultrasons pour collecter des données. Tout au long de la nuit, des mesures de pression ont été prises par des spécialistes américains et russes pour tenter d'isoler la source de la fuite. À l'issue des contrôles de nuit, l'équipage a de nouveau ouvert les écoutilles entre les segments américain et russe et a repris ses activités régulières.

Navigation

[0] Message Index

[#] Next page

Go to full version