See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Orbite excentrique, es-ce possible pour une station  (Read 709 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #25 - 02 June 2020, 19:16:21
bon, en fait en y réfléchissant, on peut constater que le rdv doit pouvoir s'effectuer sur une large partie du secteur montant.
En fait, le créneau de la date de rdv "à l'air" relativement souple.
C'est lors de la fronde lunaire qu'on va donc trouver le point de rdv qui correspond a la date d'arrivée simultanée des deux engins, le closest approach ou il faudra annuler la vitesse relative du taxi par rapport a la station.
cette arrivée simultanée étant située forcément sur l'orbite de la station, on ferait en sorte d'y arriver plus tôt ou plus tard avec le taxi en montant / descendant le point de rdv.
Ça n'empêche pas d'avoir a tirer a partir de la terre dans une fenêtre déterminée, car elle n'est pas ouverte en permanence.
A gros vu de nez, je pense que ça doit être ~1 jour tout les 6 jours.
... spéculécheuuune  :fou:


Offline jmb52

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 342
  • Country: France fr
  • Karma: 13
Reply #26 - 02 June 2020, 20:27:18
Oups, je me suis trompé, en examinant mieux sur GalacticMap3D MFD, l' axe périgée-apogée est à 90° sur l' axe de l'orbite lunaire et non sur l'orbite lunaire.
Ci joint vidéo descriptif: ou l'on voit bien le mouvement de l'orbite LOP-G par rapport à la lune et à la terre.

https://www.youtube.com/watch?v=X5O77OV9_ek

C' est vrai que c' était plus simple avec les voyages apollo :)

Chic planète,dansons dessus

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #27 - 02 June 2020, 20:43:53
rhaa et c'est la que c'est le délire : en fait cette orbite est une orbite stable, mais dans le référentiel de l'axe terre lune !!
cf l'animation en haut a droite a la fin.
pfff bonjour le bordel pour rejoindre un truc qui vole la dessus ^^


Offline jmb52

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 342
  • Country: France fr
  • Karma: 13
Reply #28 - 03 June 2020, 13:16:35
je viens de lire les liens envoyés par SCEtoAUX où est décris toutes les différentes orbites lunaires avec les avantages et les inconvéniants.Très instructif.
L'orbite que j' avais décrite est la NRHO, il me semble que c' est cette orbite choisie par la NASA pour la station orbitale lunaire.
Bon, ils doivent avoir leurs raisons .
Le point Lagrange L2 décrit à lui aussi ses avantages et me semble beaucoup plus facile d' accès.
Merci à vous d' avoir lancé le débat.
Bon vol sur orbiter :)

Chic planète,dansons dessus

Offline SCEtoAUX

  • 35,579 ft/s
  • Legend
  • ******
  • Posts: 1028
  • Country: Canada ca
  • Karma: 55
  • You are GO to continue powered descent
Reply #29 - 03 June 2020, 13:48:00
L’une des principales exigences pour déterminer le choix de cette orbite est l'accessibilité de cette orbite en utilisant un moyen de transport existant. Actuellement, le véhicule Orion à une masse de 25 tonnes, avec environ 8 tonnes de propergol utilisable. Cela laisse un budget total en dV d'environ 1,25 km/sec. Ainsi, l’orbite choisie doit coûter moins de 1,25 km/sec pour entrer et sortir de l'orbite.

La limite de charge d'ergols d'Orion rend difficile l'accès aux orbites lunaires plus petites et il est immédiatement évident que les orbites basse lunaire sont carrément inaccessible. Dans les scénarios sans modifications de l'inclinaison avec un insertion trans-lunaire de 3 à 5 jours les dV sont au minimum d'environ 0.9km/sec pour une mise en orbite basse lunaire. Orion pourrait réussir l'insertion en orbite basse lunaire, mais pas le voyage de retour qui coûte également environ 0.9km/sec.

EDIT: Initialement, pour le programme lunaire Constellation dont est issue le véhicule Orion, c’est l’atterrisseur Altair qui devait assurer l’insertion en orbite lunaire basse du train spatial Orion-Altair. La propulsion d’Orion devait s’occuper uniquement de l’injection trans-terre pour le retour.

« Last Edit: 03 June 2020, 14:48:49 by SCEtoAUX »
Conrad: I got three fuel cell lights, an AC bus light, a fuel cell disconnect, ACbus overload 1 & 2, Main Bus A & B out.
Carr: 12, Houston. Try SCE to auxiliary. Over.
Conrad: Try FCE to Auxiliary? What the hell is that? NCE to auxiliary..?
Carr: SCE ! SCE to Auxiliary!

Offline jmb52

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 342
  • Country: France fr
  • Karma: 13
Reply #30 - 03 June 2020, 15:26:54
OK, effectivement, 1.25km/h, ce n' est pas beaucoup pour une insertion lunaire et un retour sur terre.
Par contre, la consommation de carburant du Lander est plus élevée pour faire les aller-retour station LOPG-surface de la lune.(environ 900m/s en plus par rapport à une orbite basse LLO, normal car l' orbite NRO est plus grande, voir documents que tu as posté antérieurement).
Mais bon, pour l' instant pas question d' emmener un Lander.
Il sera amené ultérieurement par Jeff Bezos :)

Chic planète,dansons dessus

Offline SCEtoAUX

  • 35,579 ft/s
  • Legend
  • ******
  • Posts: 1028
  • Country: Canada ca
  • Karma: 55
  • You are GO to continue powered descent
Reply #31 - 03 June 2020, 16:04:23
Effectivement, le dV est plus élevé pour passer d'une NHRO à la surface de la Lune, mais puisque le lander n'est pas encore développé (ou en voie de), il sera "plus facile" de le concevoir en fonction de cette demande en dV.

Conrad: I got three fuel cell lights, an AC bus light, a fuel cell disconnect, ACbus overload 1 & 2, Main Bus A & B out.
Carr: 12, Houston. Try SCE to auxiliary. Over.
Conrad: Try FCE to Auxiliary? What the hell is that? NCE to auxiliary..?
Carr: SCE ! SCE to Auxiliary!

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #32 - 03 June 2020, 17:26:55
Quote
A mon avis le rdv doit se faire au PeA direct a l'arrivée
donc j'avais tout faux là...
la raison principale que je vois, c'est que la méthode qu'ils utilisent permet aussi de gratter de l'énergie a la Lune afin de ralentir l'engin pour minimiser la poussée au rdv.
Je reconnais que la solution est vraiment majestueuse techniquement... mais c'est l'enfer procédural ce truc.

Rappelons qu'ils ont annoncé le choix du lander (parmi les candidats) "sur papier" en février 2021...
M'est d'avis que le fabricant du lander va s'arracher les cheveux pendant le développement qui induira des modifications successives de spécifications.
A ce stade, je vois la création du lander comme un piège a con qui va faire beaucoup galérer le commanditaire.
Espérons que je me trompe... mais en l'absence d'existence de la station ET du TUG qui était (est toujours ?) prévu, j'ai du mal a comprendre comment on peut commencer a bosser sur des spécifications de lander a ce stade...