See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Orbite excentrique, es-ce possible pour une station  (Read 710 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Coussini

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3157
  • Country: Canada ca
  • Karma: 26
28 May 2020, 20:46:51
Je me demande, si cela peut se faire avec Orbiter 2016. Si vous regardez la vidéo suivante, vous voyez dans l'animation, une station qui orbite autour de la lune avec une orbite  excentrique.  Les vaisseaux viennent s'arrimer dessus. Est-il possible à cette station, de garder cet orbite identique pendant plusieurs année, dans orbiter 2016, sans qu'il soit affecté.

https://www.youtube.com/watch?v=_T8cn2J13-4

Coussini "Maître des liens"



Que dieu vous éloigne du Covid-19

Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4624
  • Karma: 16
Reply #1 - 30 May 2020, 12:04:46
A priori je ne vois pas pourquoi ca ne serait pas possible :wonder:


Offline Gingin

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 409
  • Country: France fr
  • Karma: 77
Reply #2 - 30 May 2020, 12:05:48
Oui, en restant en gravité sphérique.
Et en évitant ainsi la précession des noeuds et du périgée, ainsi que la pression solaire etc.Paramètres  qui viendraient déformer l'orbite.

Sinon, tu simules un reboost de l'altitude de la station en modifiant ses paramètres orbitaux via l'éditeur de scénario en jeu.

Visez les étoiles , au pire vous tomberez sur la Lune.

Offline Coussini

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3157
  • Country: Canada ca
  • Karma: 26
Reply #3 - 30 May 2020, 14:35:34
Merci pour toute vos réponses. N’oubliez pas que toutes questions ici, et réponses, peuvent aider les nouveaux ou les moins fortunés en connaissances spatiales. Bonne journée. Le meilleur reste à venir. Lâchez pas.

Coussini "Maître des liens"



Que dieu vous éloigne du Covid-19

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #4 - 30 May 2020, 14:58:42
attention a bien comprendre quand même que les vaisseaux qui viennent d'arrimer dessus ne le font pas "gratuitement".
C'est a dire qu'ils doivent, afin de se docker, prendre aussi la même orbite que la station au préalable.
Alors certes, créer une orbite fortement excentrique autour de la Lune a partir d'une orbite circulaire basse, c'est très simple et pas trop couteux (quelques centaines de m/s au grand maximum).
Et il y a aussi des problèmes de synchronisation entre l'engin qui arrive et la station.
Pour faire un transfert économe, il faut attendre des fenetres de tir spécifiques et beaucoup moins fréquentes que les fenêtres de tirs entre deux orbites circulaires d'altitude différentes.
En gros, le choix est quand même assez étrange de faire ça de mon point de vue.
Mais je ne travaille pas a la NASA  :badsmile:


Offline Coussini

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3157
  • Country: Canada ca
  • Karma: 26
Reply #5 - 30 May 2020, 15:07:34
Ho... merci Carcharodon... de plus en plus passionnant. J’avais le même doute que toi.

Coussini "Maître des liens"



Que dieu vous éloigne du Covid-19

Offline Milouse

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1455
  • Country: France fr
  • Karma: 136
Reply #6 - 30 May 2020, 16:09:23
Bonjour,

L'apogée de l'orbite lunaire dans la vidéo est de 70 000 km, sauf erreur de conversion...
On sort très largement de l'influence gravitationnelle lunaire et l'orbite va se dégrader très vite...

Code: [Select]
BEGIN_DESC
Un DG Mk4 en orbite lunaire elliptique de 1 500 x 70 000 km.
END_DESC

BEGIN_ENVIRONMENT
  System Sol
  Date MJD 51982.5352219150
END_ENVIRONMENT

BEGIN_FOCUS
  Ship GL-01
END_FOCUS

BEGIN_CAMERA
  TARGET GL-01
  MODE Cockpit
  FOV 50.00
END_CAMERA

BEGIN_HUD
  TYPE Surface
END_HUD

BEGIN_MFD Left
  TYPE Orbit
  PROJ Ship
  FRAME Ecliptic
  ALT
  REF Moon
END_MFD

BEGIN_MFD Right
  TYPE Surface
  SPDMODE 1
END_MFD

BEGIN_PANEL
END_PANEL

BEGIN_SHIPS
GL-01:DeltaGlider
  STATUS Orbiting Moon
  RPOS 864871.892 3131757.934 5530.061
  RVEL -1608.6298 547.3201 0.1280
  AROT 89.984 70.665 0.082
  AFCMODE 7
  PRPLEVEL 0:0.532248 1:0.897813
  NAVFREQ 0 0 0 0
  XPDR 0
  HOVERHOLD 0 1 0.0000e+000 0.0000e+000
  AAP 0:0 0:0 0:0
END
END_SHIPS

BEGIN_ExtMFD
END


Pour faire suite au message de Carcharodon : l'intérêt pour un vaisseau venant de la Terre et venant s'arrimer à la station orbitale au périgée de son orbite, c'est qu'il n'y a pas de circularisation en orbite basse lunaire ; le freinage serait moins important, d'où une économie de carburant. On peut également repartir avec une vitesse initiale plus grande (dans la bonne direction, si possible).


Milouse


Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #7 - 30 May 2020, 17:42:45
Quote
Pour faire suite au message de Carcharodon : l'intérêt pour un vaisseau venant de la Terre et venant s'arrimer à la station orbitale au périgée de son orbite, c'est qu'il n'y a pas de circularisation en orbite basse lunaire ; le freinage serait moins important, d'où une économie de carburant. On peut également repartir avec une vitesse initiale plus grande (dans la bonne direction, si possible).

c'est vrai, très bonne remarque.
mais alors bonjour la synchro d'arrivée.
L'idéal est d'arriver direct au périsélène en même temps que la station.
IMFD permet ce genre de truc.
Exercice interessant a faire sur orbiter.
genre de truc que j'ai jamais essayé.
Il faut jouer avec le timer PeT lors de la MCC pour obtenir un périsélène pil dans le timing.
La trajectoire n'est pas un souci, mais j'ai jamais essayé ça couplé a un timing.
Avec un périsélène/aposélène si particulier, j'aimerais bien connaitre la durée orbitale.
Car si elle devient trop longue, on est obligé de timer ça dès le TLI

très très bonne remarque, ça me donne envie d'en savoir plus !  :wor:

Sinon, suite à la remarque de quelqu'un (j'ai oublié qui, désolé), j'ai refait un vol ISS en partant de cape canaveral.
Ca faisait très longtemps que j'avais pas fait ça. Genre 6/ 7 ans...
Le truc poilant c'est que je ne le fais pas du tout aujourd'hui comme je l'ai fait la dernière fois.
Je suis devenu bien plus faignant !!
Là, c'est : 1) decollage avec align plane, puis 2) HTO avec IMFD, puis 3) arrêt a coté avec BTC.
point barre.
a une poignée de km (genre 2 ou 3) pour un docking bien confort (choix aisé du port de dock).
Avec le scenario d'origine du XR2 pour l'ISS (qui est pil poil calé impeccable de base - si c'est pas moi qui l'ai calé il y a des lustres-), c'est moins de 3 heures entre décollage et docking.
d'une facilité déconcertante par rapport a ce que je faisais avant.
Ça vaut bien un tuto vidéo d'ailleurs...
Je me souviens comment je galérais avec le MFD "sync orb" et Dtm (durée d'arrivée respective au rdv)...
Travaille, forçat du dV !!  :badsmile:
Mais depuis cette période, j'ai pris en main ce formidable outil qu'est IMFD qui devient intuitif dès qu'on en appréhende les fonctionnalités.
Il mâche un travail considérable sur un truc comme le tir pour rdv station orbite basse.
C'est quand même rigolo de voir comment je fais différemment aujourd'hui.
Dès que j'ai voulu me refaire un vol ISS, j'ai direct été dessus, target intercept, et voilà c'est fait lol !
Je vais tenter de faire une petite vidéo dans la semaine la dessus.


Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #8 - 30 May 2020, 18:00:50
Sinon pour revenir à la question initiale : "est-ce possible dans orbiter ?"
mon conseil : évites de laisser passer le temps en reel time accéléré dans la mesure du possible.
Déjà la réalité c'est un gros bordel, mais les modèles mathématiques qui simplifient cette réalité, comme celui de Martin, ça donne en plus parfois des trucs exotiques pas désirés.
jJe vais déjà mettre un XR2 mode jupiter (très longue autonomie) avec deux humains seulement (trèèèès longue autonomie  :) ) en orbite excentrique, en fonction de station orbitale "Gateway".
Je publierais le fichier qui fera un bon scenario d'entrainement.
En plus il sera facile de remplacer le XR2 par n'importe quel autre objet, évidemment.

On pourra ainsi vérifier la stabilité de cette orbite le temps d'une mission (3 jours).
Ça devrait bien se passer pendant une si courte période.
Et sinon il suffira de "monter dedans" avant l'arrivée du rdv pour réactualiser PeA et ApA.
Et pour se caler sur la bonne date de décollage, une fois qu'on l'a trouvé, il suffit de changer en dur le MJD du fichier scenario exemple, ça ne touche pas un poil de l'orbite initiale, même si on change la date de 2 siècles.

En gros, on pourra faire ce genre de vol sans souci je pense. Quelque soit la date qu'on choisisse.


Offline Coussini

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3157
  • Country: Canada ca
  • Karma: 26
Reply #9 - 30 May 2020, 21:07:05
Je suis heureux de constater, que cette orbite, risque de se dégrader, comme je le pensais. Toutefois, je trouve que c'est très flyé, comme façon de faire.

Il sont fou ces américains anglais.... (anglais oui, car, il existe une tribu d'incorruptible de français, nord américain... des québécois...)


« Last Edit: 31 May 2020, 01:36:16 by Coussini »
Coussini "Maître des liens"



Que dieu vous éloigne du Covid-19

Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4624
  • Karma: 16
Reply #10 - 31 May 2020, 09:59:42
Il sont fou ces américains anglais.... (anglais oui, car, il existe une tribu d'incorruptible de français, nord américain... des québécois...)


Et les Acadiens, et les Louisianais


Offline Coussini

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3157
  • Country: Canada ca
  • Karma: 26
Reply #11 - 31 May 2020, 13:36:39
Non... eux... ils sont pas fou... encore des irréductibles... mais ils ne doivent pas voter Trump.

Coussini "Maître des liens"



Que dieu vous éloigne du Covid-19

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #12 - 31 May 2020, 13:42:05
Quote
Pour faire suite au message de Carcharodon : l'intérêt pour un vaisseau venant de la Terre et venant s'arrimer à la station orbitale au périgée de son orbite, c'est qu'il n'y a pas de circularisation en orbite basse lunaire ; le freinage serait moins important, d'où une économie de carburant. On peut également repartir avec une vitesse initiale plus grande (dans la bonne direction, si possible).

heuu je suis confus, car j'aurais pu y penser avant.
Mais merci beaucoup pour le "head up".
C'est clairement une solution superbement optimisée pour le transfert terre/gateway
Ca demande par contre au lander d'utiliser plus de dV.
Mais le bilan en ergols est clairement positif (vu qu'un lander est moins massif qu'une capsule + module de service).
C'est une solution très élégante techniquement pour la chaine d'approvisionnement, cette station a orbite très excentrique.
Après l'idéal serait d'avoir un lander full réutilisable et capable de faire le plein.
Parce que l'histoire du lander qui laisse un bout sur le sol a chaque fois, j'imagine la déchetterie dangereuse (pour s'y poser de nouveau) autour d'une potentielle station au bout d'un certain nombre de rotations.
lander lunaire capable de faire l'aller retour gateway en un seul morceau, j'y crois techniquement.
Même sur une orbite rdv très excentrique donc forcément plus gourmande qu'une orbite basse circulaire.
mais refuel en zéro g par contre, va falloir s'y mettre un jour...
Quand je vois les procédures de ouf au sol pour remplir les réservoirs, je suis horrifié d'imaginer ça en orbite en mode automatique.

mais t'as allumé une lumière au fond du tunnel, merci Milouse  :beer:


Offline Milouse

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1455
  • Country: France fr
  • Karma: 136
Reply #13 - 01 June 2020, 11:49:05
Bonjour,

Je n'y suis absolument pour rien. :)
Mais si la NASA prévoit des jolies courbes un peu compliquées sur les MFD, c'est qu'il y a quelque chose à y gagner. Et tu auras certainement remarqué aussi, que ça augmente la surface lunaire susceptible d'être desservie par les atterrisseurs, là où les missions Apollo se sont cantonnées au plan équatorial.


Milouse


Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #14 - 01 June 2020, 17:34:59
Bonjour,

Je n'y suis absolument pour rien. :)
Mais si la NASA prévoit des jolies courbes un peu compliquées sur les MFD, c'est qu'il y a quelque chose à y gagner.

S'il y a un domaine sur lequel je leur accorde encore une pleine et totale confiance, c'est bien celui de l'astrodynamique.
Le tracé et l'optimisation ultime des trajectoire pour rentabiliser le Dv, ils sont au sommet, avec l'ESA.
Suffit de regarder les dernières missions robotisées.
Pas comme sur le matériel, les projets et la com, quoi...
C'est pour ça que j'étais circonspect devant cette disposition orbitale.
Mais j'ai pas creusé plus que ça, j'aurais du.
Merci quand même pour le head up.

Quote
Et tu auras certainement remarqué aussi, que ça augmente la surface lunaire susceptible d'être desservie par les atterrisseurs, là où les missions Apollo se sont cantonnées au plan équatorial.

En particulier pour changer de plan orbital lorsqu'une node passe proche de l'apoastre : on peut choisir alors la destination quasiment partout a très peu de frais (de Dv).
Après... il faut quand même le redescendre cet apoastre, et ça c'est pas gratos.
mais la solution globale permet a la fois un ravitaillement gateway (avec sa contrepartie, le retour sur terre) bien plus économe, et un choix de destination au sol lunaire quasi illimité a peu de frais de Dv.
Tout s'éclaire.
belle solution l'orbite excentrée.
On va voir sous peu (avec orbiter) ce que ça dit en terme de difficulté de vol pour synchroniser un rdv avec ça.

je comprend aussi d'un coup l'intérêt du TUG : prendre le lander a la station et le livrer sur une orbite basse synchronisée avec le lieu d'arrivée pour économiser le travail du lander, puis attendre qu'il finisse et revienne avant de le rapporter a la station pour y faire aussi le plein.

Vu comme ça, la solution globale est vraiment optimisée.
Il n'y a qu'un hic : le coût ^^
sans parler du fait qu'a ce jour, il n'existe ni lander ni tug ni station ^^
Juste un SLS qui n'a jamais volé et une capsule Orion + son module de commande.


Offline jmb52

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 342
  • Country: France fr
  • Karma: 13
Reply #15 - 01 June 2020, 20:16:06
J'avais trouvé une orbite LOP-G assez stable sur 4 mois:
Cette orbite est vraiment spéciale car l' axe de périgée tourne en même temps que la terre soit en 27 jours environ.
On le voit bien avec MFDgalicticMap3D.
L'avantage recherché et que l'orbite LOP-G n' est jamais caché par la lune-terre ,donc bon pour les transmissions radios.
Aussi, cette orbite cacherait moins les panneaux solaires par la lune avec le soleil, donc bon pour la recharge électrique.
Inconvéniant, il faut y aller .
Pas facile ,il faut se calquer sur l' axe périgée qui bouge tout le temps et pour y arriver avec le carburant le plus faible, il faudrait faire une sorte d' effet fronde avec la gravité de la lune.
Perso, je ne l'ai pas fait .Cela me parait trop compliqué, mais si vous y arrivez, je suis preneur .


Faire copier coller du scénario:

BEGIN_ENVIRONMENT
  System Sol
  Date MJD 52013.754909351
END_ENVIRONMENT

BEGIN_FOCUS
  Ship GL-02
END_FOCUS

BEGIN_CAMERA
  TARGET GL-02
  MODE Cockpit
  FOV 40.00
END_CAMERA

BEGIN_HUD
  TYPE Orbit
  REF AUTO
END_HUD

BEGIN_SHIPS
GL-01:Deltaglider
  STATUS Landed Moon
  POS -33.4450800 41.1217030
  HEADING 66.59
  ALT 2.553
  AROT 18.270 -16.773 41.004
  AFCMODE 7
  PRPLEVEL 0:1.000000 1:1.000000
  NAVFREQ 0 0 0 0
  XPDR 0
  HOVERHOLD 0 1 0.0000e+000 0.0000e+000
  GEAR 1.0000 0.0000
  AAP 0:0 0:0 0:0
END
GL-02:DeltaGlider
  STATUS Orbiting Moon
  RPOS -12142686.086 -14397704.633 -5091606.013
  RVEL 176.6108 590.1609 100.3061
  AROT 74.634 -34.764 -157.159
  AFCMODE 7
  PRPLEVEL 0:1.000000 1:1.0000000
  NAVFREQ 586 466 0 0
  XPDR 0
  HOVERHOLD 0 1 0.0000e+000 0.0000e+000
  AAP 0:0 0:0 0:0
  SKIN BLUE
END
END_SHIPS

Chic planète,dansons dessus

Offline DanSteph

  • Administrator
  • Legend
  • *****
  • Posts: 15199
  • Karma: 210
  • Hein, quoi !?
    • FsPassengers
Reply #16 - 01 June 2020, 23:15:30
J'adore l'évolution de cette discussion.
Je ne suis encore jamais sortis des orbites et trajectoires conventionnelles.
C'est hyper intéressant.


Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #17 - 02 June 2020, 15:32:35
houla !
je viens de faire une seule orbite en accéléré pour voir, c'est pas triste !
Colossale instabilité.
de plus, la période orbitale est de 9 jours (annoncée par orbit MFD juste passé le périsélène).
Mais cette orbite est encore plus extrême que celle de gateway, avec un apoastre de 82 500km (PeA 773k).
néanmoins ça fait peur de voir une dégradation pareille dès qu'on quitte la SOI lunaire : le PeA passe alors de 82.5Mk a 67.5Mk en mouvement de precession...

du coup je vais a la pêche et je trouve ça :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lunar_Orbital_Platform-Gateway
ou ils disent ça :
Quote
La station spatiale est placée sur une orbite autour de la Lune dite NRHO (Near Rectilinear Halo Orbit ). C'est une orbite de halo dont la période orbitale est de 6,5 jours et le périlune (le point le plus proche de la Lune) est de 3366 km et l'apolune de ? km. Cette orbite est sélectionnée parce qu'elle présente plusieurs avantages :

    Elle est très stable c'est-à-dire qu'elle réduit fortement la quantité d'ergols nécessaire pour corriger l'orbite : la correction de vitesse nécessaire pour la maintenance de l'orbite est de 1,86 mm/s par orbite. Cette valeur ne prend pas en compte les perturbations diverses que subit tout engin spatial dans l'espace quelle que soit sa trajectoire en particulier la pression solaire.

gnééé ??  :trucdeouf:

mais pas de chiffre précis sur l'ApA (ils mettent un magnifique "?" a la place...)
Par contre 3400 km de PeA, c'est nettement plus haut que les 773km de ton scenario.
Et cette proximité du PeA est un grand facteur d'instabilité.
J'aimerais bien trouver la valeur de l'ApA du gateway si quelqu'un le connait.
J'avais entendu parler de 70Mkm.
Je pense qu'il va falloir utiliser le lagrange MFD aussi (je ne le connais pas) pour travailler ça.
en fait non, puisque la Lune est un foyer de l'orbite.

compliquécheuuuune !

« Last Edit: 02 June 2020, 15:45:19 by Carcharodon »

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #18 - 02 June 2020, 15:56:07
Quote
Pas facile ,il faut se calquer sur l' axe périgée qui bouge tout le temps et pour y arriver avec le carburant le plus faible, il faudrait faire une sorte d' effet fronde avec la gravité de la lune.
A mon avis le rdv doit se faire au PeA direct a l'arrivée, en synchronisant les arrivées respectives dès le départ, dès le lancement, puisque la période orbitale de la station est deux fois plus longue que la durée de vol du taxi.
Il n'y a pas d'endroit plus confortable ni plus économe pour faire ce rdv que le PeA lunaire à mon sens.


Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #19 - 02 June 2020, 16:01:40
J'aimerais bien trouver la valeur de l'ApA du gateway si quelqu'un le connait.

trouvé dans la vidéo du début de post : 43 495 miles soit : 71 854 km
sauf que cette vidéo dit aussi que le PeA est a 932 miles soit 1540 km
les deux nombres annoncés par la NASA en décembre 2019 étaient donc 1540 km/ 71 854 km


Offline SCEtoAUX

  • 35,579 ft/s
  • Legend
  • ******
  • Posts: 1028
  • Country: Canada ca
  • Karma: 55
  • You are GO to continue powered descent
Reply #20 - 02 June 2020, 16:11:56
La stabilité des NRHO dépend fortement de l'altitude du périlune. Les orbites de halo avec des périlunes d'environ 7 000 km sont instables et devraient «quitter» l'orbite de la NRHO après environ une révolution sans maintien en poste actif.

Selon Kathleen Howell (professeur d'aéronautique et d'astronautique au Collège d'ingénierie de l'Université Purdue et conseiller de la NASA sur tout ce qui concerne le halo), la stabilité des orbites dans le CR3BP varie en fonction de la périlune, comme le montre la figure suivante:



Cette figure a été extraite de son article: Les orbites de halo presque rectilignes et leur application dans l'espace cis-lunaire qui est une «bonne lecture» si l'on s'intéresse au sujet. https://www.researchgate.net/profile/Emily_Zimovan/publication/319531960_NEAR_RECTILINEAR_HALO_ORBITS_AND_THEIR_APPLICATION_IN_CIS-LUNAR_SPACE/links/59b190a90f7e9b37434abb68/NEAR-RECTILINEAR-HALO-ORBITS-AND-THEIR-APPLICATION-IN-CIS-LUNAR-SPACE.pdf?origin=publication_detail

Fondamentalement, cela montre qu'il existe des régions de stabilité des NRHO (dans le modèle CR3BP) et celles-ci se produisent lorsque le rayon périlune est très faible; ou quand il fait environ 15 000 km.

https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20150019648.pdf

Sur ce document, les NRHO ont une grande stabilité avec un coût total de moins de 10mètres/secondes pour une année pour le maintient à poste avec des manœuvres ciblées une fois par révolution se produisant à peu près tous les 7 jours.






Conrad: I got three fuel cell lights, an AC bus light, a fuel cell disconnect, ACbus overload 1 & 2, Main Bus A & B out.
Carr: 12, Houston. Try SCE to auxiliary. Over.
Conrad: Try FCE to Auxiliary? What the hell is that? NCE to auxiliary..?
Carr: SCE ! SCE to Auxiliary!

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #21 - 02 June 2020, 16:19:31
La vidéo NASA donne une valeur de périlune de 1540 km, exactement dans la mauvaise zone de ton graphique ! 
heuuu dans la bonne zone bien entendu ! puisque ça lui permet de faire beaucoup plus d'orbite que celles après jusqu'a 15000 km^
Ils ont abusé  avec leur 10^4... 1 = 10 000, il aurait pu graduer en 10^3 (c'est pour ça que j'ai commencé par dire une bêtise)


merci pour ces docs extra.
On va dire que tout ça est un poil plus compliqué que du temps d'Apollo ^^  :ptdr:

par contre les localisations des insertion / departure m'effraient !
Si je pige bien, ils grattent donc de l'energie a la lune (pour ralentir) dans un passage proche (type fronde décélérante) avant de réaliser le rdv bien plus tard, dans le segment montant.
gasp ^^
je pense que IMFD est capable de faire ça, mais va falloir que j'apprenne comment ^^
avec KSP c'est pas trop trop dur ça (l'outil est très visuel), avec Orbiter, j'ai jamais fait.
le tout c'est de réussir a créer un closest approach a pas cher et avec une vitesse relative faible pendant cette acensions vers l'aposélène.
"le tout"... j'adore... ^^


« Last Edit: 02 June 2020, 16:36:03 by Carcharodon »

Offline jmb52

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 342
  • Country: France fr
  • Karma: 13
Reply #22 - 02 June 2020, 17:32:33
L'orbite n' est pas si instable que cela, elle tiens environ 3 mois en orbite ,en accéléré sans correction, pas si mal.
il ne faut pas suivre cette orbite dans orbitMFD mais dans GalacticMap3D MFD avec vue de l'orbite autour de la lune en rotation autour de la terre en 27 jours.
En fait, cette orbite présente toujours la même face à la terre.Le LAN de l'orbite tourne de 360° autour de la lune en 27 jours (normalement, une orbite comme luna-OB1, le LAN ne bouge pas).(la lune tourne autour de la terre en 27 jours aussi).
Donc, pour rejoindre cette orbite de la terre, c' est très,très compliqué car l' axe apogée-périgée n' est pas dans l' axe terre-lune mais incliné de 90°(dans l'axe de l'orbite de la lune), de plus l' orbite n'est pas du tout dans le même plan avec l'orbite de la terre mais elle est inclinée aussi de 90° .
Un vrai casse tête avec en plus une certaine instabilité.

Effectivement, avec le logiciel KSP, ils y arrivent d' une façon déconcertante!!!:

https://www.youtube.com/watch?v=eVtq5lCvDRc

Chic planète,dansons dessus

Offline jmb52

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 342
  • Country: France fr
  • Karma: 13
Reply #23 - 02 June 2020, 17:42:24
Je viens de regarder le post de SCEtoAUX , à la figure 2, ils emploient le flyby pour y parvenir.(la gravitation de la lune)
A essayer peut-être avec Trans-x, mais je ne vois pas comment .

Chic planète,dansons dessus

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 30
Reply #24 - 02 June 2020, 18:49:30
c'est de ça que je parlais a propos de la fronde décélérante au dessus.
visualiser et exécuter tout ça, c'est pas foncièrement un problème.
Il y a un module slingshot sur transX qui doit permettre de calculer et d'executer ça proprement.
Le problème, c'est la synchro d'arrivée avec la station.
Alors là, je me demande comment calculer ça a part de façon empirique avec plusieurs essais...
parce que vu la période orbitale (+de 6 jours), on doit s'y prendre dès la date même du decollage terrestre.
je pense qu'avec orbiter et les outils dont il dispose (TransX et IMFD pour ces opérations), on est obligé de procéder à tâton pour trouver cette date...
Franchement dur l'exercice...

Quote
Effectivement, avec le logiciel KSP, ils y arrivent d' une façon déconcertante!!!:
je ne suis pas étonné car ce logiciel permet de faire beaucoup de chose "a l’œil", sans calcul, en tirant sur les vecteurs... et avec de faibles contraintes de conso.
Le vol là n'est pas optimisé et d'ailleurs on ne voit pas la partie la plus interessante.
il trace une traj a l'instinct puis fait une grosse correction a l'apogée, pour "que ça ressemble", a l'orbite de la station.
Sur KSP ok, mais sur orbiter comme dans la réalité, ça le fait pas.

« Last Edit: 02 June 2020, 18:59:28 by Carcharodon »