See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Scramjet avec le DeltaGlider-XR1  (Read 479 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4636
  • Karma: 17
07 May 2020, 09:14:29
Bonjour a tous,

Existe-t-il une procédure simple pour l'utilisation du sramjet ? J'ai essayé de lire la Doc mais c'est pas tres clair. A quelle vitesse / Altitude, il faut l'enclencher ?
J'ai fais plusieurs tests avec un enclenchement a Mach 4, parfois ça marche, et parfois j'ai pas de pousser  :wonder:

merci !


Offline Milouse

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1464
  • Country: France fr
  • Karma: 136
Reply #1 - 07 May 2020, 11:19:12
Bonjour,

Bon retour parmi nous, Charlotman ! :beer:

Le scramjet n'a pas un très bon rendement aux basses vitesses et à faible altitude. On peut l'enclencher à Mach 4 et à 20 km d'altitude, et on peut laisser une poussée réduite sur les moteurs principaux pour aider au début.
Normalement, tu devrais pouvoir rapidement couper complètement les moteurs principaux et gagner peu à peu en vitesse. Il faut adopter un profil de vol très plat (trim +0.5, je crois), et garder une pression dynamique suffisante pour assurer un bon rendement (entre 8 et 20 KPa).
Si ça ne pousse pas assez, reste à l'altitude ; si ça pousse trop (T° du diffuseur qui monte rapidement), il faut monter plus vite.
Les premières ascensions, on fait un peu le yo-yo ; avec un peu d'entraînement c'est plus progressif et optimisé.


Milouse


Offline Coussini

  • Legend
  • ******
  • Posts: 3157
  • Country: Canada ca
  • Karma: 26
Reply #2 - 07 May 2020, 12:50:57
Regarde cet excellent Tuto.

https://www.dailymotion.com/video/x5mfvai

Et oui... cela prend un certain temps pour la poussée.

Coussini "Maître des liens"



Que dieu vous éloigne du Covid-19

Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4636
  • Karma: 17
Reply #3 - 07 May 2020, 18:22:11
Bonjour,

Bon retour parmi nous, Charlotman ! :beer:

Merci  :) :beer:
Quote
Le scramjet n'a pas un très bon rendement aux basses vitesses et à faible altitude. On peut l'enclencher à Mach 4 et à 20 km d'altitude, et on peut laisser une poussée réduite sur les moteurs principaux pour aider au début.
Normalement, tu devrais pouvoir rapidement couper complètement les moteurs principaux et gagner peu à peu en vitesse. Il faut adopter un profil de vol très plat (trim +0.5, je crois), et garder une pression dynamique suffisante pour assurer un bon rendement (entre 8 et 20 KPa).
Si ça ne pousse pas assez, reste à l'altitude ; si ça pousse trop (T° du diffuseur qui monte rapidement), il faut monter plus vite.
Les premières ascensions, on fait un peu le yo-yo ; avec un peu d'entraînement c'est plus progressif et optimisé.


Ok merci je vais testé ça


Regarde cet excellent Tuto.

https://www.dailymotion.com/video/x5mfvai

Et oui... cela prend un certain temps pour la poussée.


Oui je connais la vidéo de Carcharodon. quand je l'avais suivie ca avait marché. Mais il ne precise pas trop quand enclenché le scramjet, ou alors j'ai pas suivis. On voit juste qu'il le lance quand il atteint Mach 4


Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4636
  • Karma: 17
Reply #4 - 07 May 2020, 21:10:57
Bon j'ai testé j'ai enclenché le scramjet a mach 4, en laissant un petite poussé sur les moteurs principaux j'ai mis le trim a 5%. C'était un peu juste au début donc j'ai baissé le trim à 0 puis au bout d'un moment ca a commencé a pousser, j'ai coupé les moteur et remis le tim à 5% une fois que c'était bien lancé.
Faut que j'essaie peut-être de d’enclencher le scramjet plus tard a mach 5 par exemple :wonder:


Offline jacquesmomo

  • Le budget !!!
  • Legend
  • ******
  • Posts: 6306
  • Country: France fr
  • Karma: 352
  • Plus on rate, plus on a de chances de réussir !..
Reply #5 - 07 May 2020, 22:31:24
Tu n'as pas oublié d'enlever le frein à main ???  :eek:
 :sort:

Mes add-ons sont là !

Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4636
  • Karma: 17
Reply #6 - 08 May 2020, 06:39:27
Tu n'as pas oublié d'enlever le frein à main ???  :eek:
 :sort:

Oh pu..naise ! C'était donc ça... Merci Jacques !   :wor:  :badsmile:


Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4636
  • Karma: 17
Reply #7 - 08 May 2020, 08:22:08
Bon finalement, je crois avoir trouvé, je montais trop fort et j'étais trop haut que j'enclenchais le Scramjet. Après plusieurs tests, j'ai finalement réussi en enclenchant le scram a mach 4 et a envirom 30km d'altitude.

Et par la même occasion, j'ai réussi mon 1er docking depuis ma reprise d'orbiter... Ca va je ne suis pas trop rouillé, j'ai pas trop galéré  :badsmile:
C'est vraiment fun les docking !



Burn Time Calculator MFD est vraiment sympa, je ne l'avais jamais utilisé. Il est vraiment efficace pour circulariser les orbites ou pour "casser" un delta V (freiner quoi...  :) ). Je faisais tout ça a la mano avant.


Offline Milouse

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1464
  • Country: France fr
  • Karma: 136
Reply #8 - 08 May 2020, 10:47:27
Bonjour,

Bravo et belle capture d'écran ! :top:


Milouse


Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 31
Reply #9 - 12 May 2020, 11:14:45
@Charlotman : l'important, c'est la pression dynamique dans le bousin.
C'est ça qu'il faut regarder lors de la mise en œuvre du stato.
Il faut impérativement être au dessus de 10kPa (0.1 bar, ~1/10ème de pression au niveau du sol) si tu veux que ça pousse un minimum, lors de la mise a feu scramjet.
C'est tout le paradoxe de cette motorisation : il faut de la pression pour qu'il fonctionne, mais si y a trop de pression, c'est la structure qui aime pas (ça chauffe, voir ça crame et en plus ça freine).
Du coup, il faut monter a ~30km effectivement, et ensuite il faut ramener son taux de montée a ~100m/s pour l'y maintenir lors de la mise à feu stato.
Si tu fais moins que 100m/s, ton engin va rapidement se mettre a chauffer dur (et le freinage occasionné te donnera un mauvais rendement propulsif), si tu fais plus, le stato réacteur s’essouffle très rapidement.
En fait, toute la poussée stato s'effectue entre ~30km et ~55km.
et a la fin seulement, c'est a dire a mach 19 (voir 20 si tu veux tenter d'exploser contre ton gré...) tu coupes le stato, pitch up a 10° et tu créés ton apogée a ~200 ou 250 km avec les moteurs fusées. Endroit où tu circulariseras ensuite ton orbite, avec BTC, bien sur (what else ? lol ^^).

Mais le ""secret"" pour éviter le yoyo d'altitude en scram, c'est de surveiller son taux de montée en le laissant au plus proche de 100m/s et le réduire a ~70 m/s a partir de ~mach 13/15.
Le tout c'est que le moteur soit toujours alimenté par de la pression dynamique.
l’accélération scram (Mach 4 a Mach 19/20) est donc idéalement réalisée entre ~30km et ~55km en suivant cette procédure.

« Last Edit: 12 May 2020, 12:21:20 by Carcharodon »

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 31
Reply #10 - 12 May 2020, 12:42:17
bon, j'avais pas revu ces vidéos depuis longtemps... et je constate que la montée dans ce tuto est loin d'être idéale...  :doubt:
Ça prouve quand même que si on respecte approximativement les instructions du dessus, ça passe quand même, avec une belle marge confortable, sans faire de yoyo (c'est a dire en évitant d'avoir du taux de descente, donc du négatif devant les m/s du HUD).
Avec un poil d’expérience la procédure 30/55km et ~100m/s de taux de montée, le nez bien vissé sur le taux de montée régulièrement, ça devient rapidement une routine instinctive, ce XR2 ayant des caractéristiques de vol très permissives.
Il y a juste a appuyer sur +0.5 ou -0.5 sur le PA de temps en temps pour suivre la bonne trajectoire pendant cette poussée scramjet dès qu'on s'est mis sur les bons rails.

edit : j'invite d'ailleurs a consulter les instruments scram en bas du tableau de bord, "TSFC" et "Flow" pour constater le fonctionnement et le rendement du scram.
C'est intéressant de voir qu'il est optimisé pour une plage spécifique d'utilisation et qu'il perd progressivement en rendement (TSFC) lorsqu'il monte en vitesse et sort de cette plage.
Profil typique de stato, mais très optimiste : dans la réalité (qu'on sait faire en proto type X-43) cette plage est considérablement plus réduite que celle du XR2.

« Last Edit: 12 May 2020, 12:55:33 by Carcharodon »

Offline Charlotman

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4636
  • Karma: 17
Reply #11 - 12 May 2020, 18:17:24
Merci pour ta réponse tres précise Carcharodon [digression] C'est marrant ton pseudo est presque l'anagramme de mon nom de famille  :badsmile: [/digression]

C'est un peut près la procédure à laquelle je suis arrivé après tâtonnements.

Je vais essayer ce que tu m'as conseillé


« Last Edit: 12 May 2020, 22:02:56 by Charlotman »

Offline Carcharodon

  • Legend
  • ******
  • Posts: 933
  • Karma: 31
Reply #12 - 15 May 2020, 12:43:30
Burn Time Calculator MFD est vraiment sympa, je ne l'avais jamais utilisé. Il est vraiment efficace pour circulariser les orbites ou pour "casser" un delta V (freiner quoi...  :) ). Je faisais tout ça a la mano avant.

j'avais pas vu le commentaire sous l'image.
Effectivement, y a pas mieux que BTC pour t'arrêter a coté de l'ISS en full automatique (attitude + mise a feu comme durée de mise a feu, et donc extinction).
Il permet de calculer en permanence, avec tout les moteurs différent de ton engin (suffit de les selectionner), les durées de burn necessaire pour faire les manœuvres désirés.

Si tu me retires ce truc là, tu vois alors un carchardon suer a grosses gouttes en vérifiant toutes les 2 minutes, à la calculette Windows, la durée et le timing de la prochaine poussée (même si elle n'est que dans 30 minutes), en balançant de l'eau bénite sur l'écran, en récitant des psaumes et en faisant cramer un peu d'encens a coté du joystick.

Dans la vidéo de la Terre a la Lune, je m'en sers pour calculer toute la dernière poussée avec les moteurs retro exclusivement (puisqu'il y en a des puissants sur le XR2) afin de m'arrêter sur la base, à partir de l'orbite.
Une procédure de ~250 km. Super easy avec BTC : en deux fois et en prenant un peu de marge, les 10%, comme j'explique, pour éviter toute possibilité d'overshot mais éviter aussi de trop consommer en hover pendant l'opération.
Sans BTC je serais incapable de faire un truc comme ça, si "économe" en coco, mais avec BTC, on anticipe tout, ça devient un jeu d'enfant.