Orbiter Francophone > Astronautique Francophone

LANCEMENT Atlas V411 Sonde OSIRIS-REx

(1/6) > >>

Pappy2:
OSIRIS-REx


(Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer) est une mission de la NASA (l'agence spatiale américaine), qui doit étudier l'astéroïde Bénou et ramener un échantillon de son sol sur Terre, pour permettre d'en effectuer une étude approfondie.



Bénou est un astéroïde de type Apollon dont l'orbite croise celle de la Terre (astéroïde géocroiseur). La sonde spatiale doit également collecter sur place, avec ses instruments (caméras, spectromètre, altimètre) des données qui permettront d'améliorer nos connaissances sur le processus de formation du Système solaire.



La mission OSIRIS-REx, proposée par une équipe scientifique de l'université de l'Arizona, a été sélectionnée en mai 2011. C'est la troisième sonde spatiale du programme New Frontiers de la NASA, qui regroupe des missions interplanétaires de classe moyenne, dont le coût hors lancement est plafonné à 800 millions de dollars. La sonde spatiale doit se placer en orbite autour de l'astéroïde Bénou en 2018, et ramener l'échantillon sur Terre en septembre 2023.



Pappy2:
LANCEMENT LE 8 SEPTEMBRE 2016 A 23 H 05 TU

La sonde spatiale OSIRIS-REx est lancée vers l'astéroïde Bénou par une fusée Atlas V 411 (version du lanceur comportant un seul propulseur d'appoint) tirée depuis la base de Cape Canaveral en Floride.



PLUS D'IMAGES ICI
https://www.asteroidmission.org/galleries/photographs/

Pappy2:
LANCEMENT REUSSI





Le lanceur a placé la sonde spatiale sur une orbite héliocentrique avec une vitesse d'échappement hyperbolique de 5,4 km/s.
Une fois dans l'espace, la sonde spatiale va utiliser sa propulsion pour effectuer une série de petites corrections de trajectoire, avec un changement de vitesse cumulé de 0,52 km/s26.

Ici la vidéo du lancement
https://fr.ign.com/tech/17655/video/osiris-rex-revivez-le-decollage-de-la-sonde-de-la-nasa

Pappy2:
OSIRIS-REx

est une sonde spatiale de masse moyenne (environ 2 tonnes) dont plus de la moitié est constituée d'ergols. Elle est en grande partie dérivée des sondes spatiales martiennes MRO et MAVEN. La charge utile comprend un ensemble d'instruments scientifiques destinés principalement à cartographier et analyser la composition de la surface de l'astéroïde, d'un équipement destiné à prélever un échantillon du sol (TAGSAM) et d'une petite capsule destinée à ramener sur Terre l'échantillon du sol de l'astéroïde en résistant à l'échauffement généré par la rentrée atmosphérique
https://fr.wikipedia.org/wiki/OSIRIS-REx





Pappy2:
Système de prélèvement TAGSAM

Bras articulé portant le système de prélèvement TAGSAM.



Le système de prélèvement TAGSAM (Touch-And-Go Sample Acquisition Mechanism) utilise un bras articulé hérité de la mission Stardust. Long de 3,2 mètres en position étendue, il comporte des moteurs redondants aux trois articulations. À son extrémité se situe le système de prélèvement, constitué d'un cylindre plat perforé à sa base.

Pour effectuer le prélèvement, la sonde s'approche à la verticale du site retenu, à faible vitesse (0,1 m/s). La caméra grande vitesse (1 hertz) OCAMS documente le prélèvement. Au moment du contact avec le sol, qui dure seulement 5 secondes, un ressort situé sur le bras amortit le choc. L'articulation de la tête de prélèvement peut s'articuler de 15 degrés pour s'adapter à la pente du sol. Une bouffée d'azote est expulsée par des trous perforés sur le pourtour du cylindre pour soulever le régolithe. Celui-ci chassé par le gaz se soulève. Il pénètre dans des compartiments qui sont clos par des feuilles de mylar qui se sont soulevées sous la poussée des gaz. L'objectif est de prélever au moins 60 grammes, mais le système permet d'en prélever jusqu'à 2 kilogrammes.





À l'aide d'un autre dispositif, cette fois-ci passif, un deuxième échantillon est prélevé : un matériau adhésif, d'une superficie de 26 cm2, situé à la base du cylindre, qui accroche des petits grains d'un diamètre inférieur à 3 millimètres. La sonde spatiale vérifie qu'une quantité suffisante de matériau a bien été prélevée, en réalisant des manœuvres et en mesurant le changement de son moment d'inertie induit par la présence d'un échantillon. Le système de prélèvement dispose de réserves d'azote lui permettant de faire 3 tentatives.



Une fois le prélèvement réalisé avec succès, la tête de prélèvement est stockée dans la capsule de retour d'échantillon, dont la conception dérive aussi de celle de Stardust18




Capsule utilisée pour le retour d'échantillon

La capsule SRC (Sample Return Capsule) utilisée pour ramener l'échantillon sur Terre dérive de la capsule utilisée par la mission spatiale Stardust dans un objectif analogue. La capsule doit ramener sur Terre la tête du système de prélèvement TAGSAM et l'échantillon de sol de l'astéroïde, alors que le reste de la sonde spatiale continuera de circuler dans le Système solaire. Dans cet objectif, la capsule comporte un bouclier thermique avant ablatif réalisé en PICA de 3e génération, développé par le centre de recherche Ames de la NASA, et utilisé notamment par le vaisseau Dragon 2 de SpaceX, qui doit lui permettre de résister à l'échauffement intense lors de la rentrée atmosphérique, et des parachutes qui doivent lui permettre d'effectuer un atterrissage en douceur. La capsule a un diamètre de 81 centimètres pour une hauteur de 50 centimètres





Vidéo de la présentation de la mission
https://www.youtube.com/watch?v=7IQDxm9oQWY

Navigation

[0] Message Index

[#] Next page

Go to full version