See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Author Topic: Transoceanic Abort Landing à Istres //SSU  (Read 306 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Gingin

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 97
  • Country: France fr
  • Karma: 28
19 May 2017, 22:57:39
Bonsoir à tous,

Je continue à découvrir cet add on et à explorer les différentes phases d'Abort. SSU ne gère pas encore automatiquement ces phases, ce qui rend le challenge encore plus sympa puisqu'on doit tout faire en manuel et vraiment comprendre les points clés de la manoeuvre.
Après le Return To Launch Site ( http://www.orbiter-forum.com/showthread.php?t=38313), vraiment compliqué au niveau timing, je me suis laissé tenter par un petit TAL en se posant sur les 5 km de bitume d'Istres.

La fenêtre pour réaliser cette manoeuvre avec un moteur en moins (2 Engine TAL) s'ouvre assez tôt dans le vol, autour de 2mn30 (Vitesse inertielle d'environ 5700fps). Cela peut varier en fonction du site choisi et de la  masse de l'Orbiter.




Voilà un petit tableau générique résumant les différentes phases d'Abort
On s'intéresse pour l'instant à la partie 1EO, les pannes multiples de moteurs (dont les procédures ont été introduites après le crash de Challenger) sont un peu plus compliquées et incertaines ( se finissant souvent en Bail out, éjection par la porte du mid deck des crew en parachute )



Allez, on est parti.

Décollage tranquille depuis le Cap, la vue est toujours aussi saisissante


2min, séparation des Boosters


On introduit la panne autour de 2mn40 (moteur central coupé en appuyant sur le switch de coupure manuel sur le centre de la console). Vitesse autour de 5700 ft/sec, juste à la limite. On risque d’être un peu juste en énergie, faudra pas niaiser  :)


Le but maintenant est d'arriver avant épuisement du Carburant à une vitesse autour de Mach 24, à une altitude entre 380kft et 360 kft à environ 2500 Nm de la base visée, tout en modifiant l'écartement latéral en ajustant notre cap manuellement pour être dans de bonnes conditions de rentrée atmosphérique.
Sur la Cue Card dessous on voit que pour Istres (FMI), pour être dans la plage nominale de coupure, on doit être entre Mach 23,5 et 24,5


Je vais me servir de Base Sync pour voir mon écartement latéral. Environ 1900 km, il faut se retrouver à moins de 1000km pour être dans les clous.
Initialement, cap autour de 40° pour réduire l'écart latéral et assiette de 50° pour monter rapidement autour de 380 kft



Au revoir la Floride, bonjour l'Atlantique :)





Voilà, on atteint 380 kft. Maintenant, on va jouer sur l'assiette pour rester entre 360 et 380 kft ( en fait, on est à notre apogée, et on tente d'y rester en augmentant ou diminuant la vitesse verticale via l'assiette de la navette)
On peut voir la tendance sur l'écran central et les boules jaunes qui montre notre position futur ( 30/60 sec en avance). Sur le plan latéral, on voit que l'on ressert l'écart latéral aussi.


Autour de Vi=14000kft, Roll To Head Up, 180° en roulis pour être en position favorable pour larguer le bidon.



Voilà, on arrive à la coupure des moteurs principaux, MECO à environ M23 et 360kft.


On est bon pour l'altitude, un peu faible en vitesse (j'ai introduit la panne moteur un peu trop tôt, pour Istres, la vitesse aurait du être 6200 et non 5700 kft). Rien de grave, on devra juste bien gérer la rentrée et augmenter le coefficient de portance en limitant les Roll Reversal (pour cela, il faut vraiment que l'écart latéral avec Istres soit faible pour ne pas avoir à trop le corriger dans la rentrée)
Sur la Cue Card dessous, on voit que pour Istres (ABORT TAL FMI), la VI est 6200


Très peu de temps avant la rentrée, on s'attelle à purger le LO2 et LH2 restant dans les conduits et on ferme les portes ombilicales.




Et nous voilà déjà à l'interface de rentrée, 2800 Nm, 360 kft, Mach 22,2, pas trop mal sauf la vitesse un poil faible.
Sur l'écran centrale, on voit qu'au niveau vertical, on est un peu bas.
Heureusement, on est axé latéralement avec Istres ( Delta Az=2° en bas à droite de l'ADI)
Parfait, du coup je vais prendre le roulis en manuel, et rester les ailes à plats le plus longtemps possible pour que le force de portance importante (créé par le fort angle d'incidence de la navette impactant l'atmosphère) soit le plus vertical possible. En gros, on va essayer de minimiser la vitesse verticale, voir la rendre positif ( un genre de petit rebond atmosphérique) pour revenir sur notre plan.
Si on fait des roll reversal (pour diminuer l'écart latéral par exemple), la force de portance va se dégrader et on va augmenter la descente.
Donc il n'aurait pas fallu se retrouver et bas en énergie, et très écarté latéralement de Istres.


Ca brule !!!



On revient gentillement sur le plan.


200kft, 2éme page de la trajectoire d'entrée, le plan est toujours en rattrapage, je reste les ailes à plats


Voilà, sur le plan, on va meme passer un peu haut maintenant  :)


Il est temps de commencer les Roll Reversal pour augmenter le taux de descente:


Vous reconnaissez la Gironde?


Bon, maintenant on est un peu haut. Plutot que devoir faire des manoeuvres un peu brutale pour rattraper le plan, on va changer de piste d’atterrissage. On va prendre la 33 au lieu de la 15 et gagner quelques extra miles salvateurs :)
Pour cela, sur l'écran 1 affichant la projection horizontale, il y a une ligne avec marquée PRI FMI 33  3
Cela vaut dire: piste prioritaire, Istres, piste 33,  item 3. Pour le sélectionner, keyboard et ITEM 3 EXE
Et une étoile apparaitra à coté du 3 sur l'écran et on voit sur l'écran central un petit décalage vertical nous indiquons que l'on revient sur le plan.


Les Pyrénées en vue



Et voilà Istres. Faudrait que je mette Earth HD et quelques adds on de bases, ça dénote avec KSC  :)



On s'approche du HAC, quelques S-turn pour affiner le plan de descente


On rentre dans le HAC, un bon 270° à faire, 37000 pieds, on est bon


Sorti du HAC, sur le plan, un peu à gauche de la piste (enfin deux pistes  :wonder:  doit être un bug avec l'add on pour Istres que j'ai mis et la data base de SSU)


Courte finale et préflare





Et touché, pas cassé chef


Voilà, une petite procédure bien sympa à réaliser.
Bien challenging en étant un peu faible en énergie pendant la première partie de la rentrée.
Encore une fois, les docs officielles permettent d'avoir des valeurs qui marchent très bien avec cet add on, du beau boulot :)









Visez les étoiles , au pire vous tomberez sur la Lune.

Offline Mars Bleu

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 553
  • Karma: 25
Reply #1 - 20 May 2017, 09:07:51
C'est un beau reportage, et une belle leçon de pilotage que tu nous offres!
Les images Orbiter 2016 sont superbes.


Offline Pappy2

  • Legend
  • ******
  • Posts: 1401
  • Country: France fr
  • Karma: 133
Reply #2 - 20 May 2017, 12:02:00
Super beau travail !

@+ Pappy2_________
Citation célèbre:
Lorsque la trajectoire Képlérienne du mobile coupe la sphère du géoïde de l'astre de capture, ce n'est généralement pas très bon pour l'avenir du beau vaisseau et de son équipage
"Nulentout"

Offline Papyref

  • Legend
  • ******
  • Posts: 4657
  • Country: France fr
  • Karma: 169
  • Je suis dans la Lune ne pas me déranger
Reply #3 - 20 May 2017, 12:19:30
Bravo, je n'en suis pas encore là !


Offline Thrawn

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 231
  • Country: France fr
  • Karma: 7
Reply #4 - 20 May 2017, 18:36:41
Nulentout à fait un superbe tuto a ce sujet: Tutoriel navettes niveau 2

------------------------------------------------------------------------------------------------
Ex Astris Scientia

Offline Gingin

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 97
  • Country: France fr
  • Karma: 28
Reply #5 - 21 May 2017, 09:20:31
Nulentout à fait un superbe tuto a ce sujet: Tutoriel navettes niveau 2

C'est clair,intéressant et bien fait son topo sur les aborts de la navette :)

Visez les étoiles , au pire vous tomberez sur la Lune.