See site in english Voir le site en francais
Website skin:
home  download  forum  link  contact

Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?

Login with username, password and session length

Recent Posts

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
CNN extraits de la téléconférence

Des responsables de Boeing et de la NASA ont déclaré mardi que Suni Williams et Butch Wilmore – arrivés à la station spatiale le 6 juin pour une visite estimée à environ une semaine – ne rentreraient pas chez eux avant le 26 juin 2024.

Cette date cible marque un retard par rapport aux projections antérieures du 18 et du 22 juin 2024.

Depuis la mise en orbite le 5 juin 2024 lors du premier vol d'essai en équipage du vaisseau spatial Starliner de Boeing, les astronautes ont été confrontés à un certain nombre de problèmes avec le véhicule, notamment des propulseurs défectueux et une série de fuites d'hélium survenues en route vers la station spatiale.

Maintenir le véhicule en orbite est essentiel pour étudier les problèmes survenus sur le module de service du vaisseau spatial Starliner – une fixation cylindrique située au bas du vaisseau spatial. Le module de service sera largué et abandonné lorsque la capsule reviendra de l’espace.

Étant donné que le module de service ne reviendra pas avec la mission, les ingénieurs n'auront pas l'occasion de recueillir davantage de données sur les problèmes techniques après l'atterrissage des astronautes, a noté Steve Stich, responsable du programme des équipages commerciaux de la NASA, lors d'une conférence de presse mardi.

C'est pourquoi ils espèrent apprendre le plus possible pendant que le véhicule est encore amarré à la station spatiale, mais aucun des problèmes n'a encore menacé le succès global de la mission, a déclaré Steve Stich.

"Jusqu'à présent, nous ne voyons aucun scénario dans lequel Starliner ne serait pas en mesure de ramener Butch et Suni à la maison", a déclaré Steve Stich.

"Nous voulons vraiment travailler sur le reste des données", a-t-il ajouté.

Une mission test mouvementée
Le lancement du vol inaugural de l'astronaute de Starliner a eu lieu après des années de retards et de problèmes de développement, notamment une liste de problèmes avec le logiciel et le système de propulsion du vaisseau spatial révélés par deux missions d'essai sans équipage en 2019 et 2022.

Les problèmes actuels du Starliner suggèrent que l'équipe de développement n'a pas résolu tous ces problèmes avant le vol avec équipage.

Des problèmes de propulseur similaires, par exemple, ont été révélés lors du vol d'essai sans équipage du vaisseau spatial en 2022 .

Steve Stich a reconnu lors d'une conférence de presse le 6 juin que les responsables « pensaient que nous avions résolu ce problème ».

Mais, a-t-il ajouté, "je pense qu'il nous manque quelque chose de fondamental qui se passe à l'intérieur du propulseur."

Depuis l'amarrage du 6 juin 2024, les responsables de la NASA et de Boeing ont travaillé pour examiner les données de vol et analyser les problèmes, un processus en cours, a déclaré Steve Stich. Il est possible que les problèmes des propulseurs soient causés par une surchauffe qui a affecté la façon dont le carburant des propulseurs a brûlé alors qu'ils tiraient rapidement lors du rendez-vous du Starliner avec la station spatiale, a-t-il ajouté.

On ne sait pas encore exactement ce qui a pu causer les fuites d'hélium, bien que ce problème puisse également être lié à des problèmes de propulseur, ont indiqué des responsables.

Au total, il y a 28 propulseurs de contrôle de réaction sur le module de service du Starliner et 12 sur le véhicule Starliner lui-même, selon une fiche d'information de Boeing . Interrogé lors de la conférence de presse, Steve Stich n'a pas précisé combien de ces propulseurs pourraient tomber en panne avant que le Starliner ne soit jugé dangereux.

Sur les cinq propulseurs du module de service tombés en panne pendant le vol, tous sauf un ont été récupérés, ont indiqué les responsables.

Si le calendrier actuel est respecté, Williams et Wilmore pourraient monter à bord de la capsule Starliner et se détacher de la station spatiale juste après 22 h HE le 25 juin, avant de sauter en parachute vers un atterrissage peu avant 5 h HE le 26 juin 2024.

La prochaine occasion de quitter la station spatiale serait ensuite le 2 juillet 2024, a noté Steve Stich, avec des chances supplémentaires de départ tous les quatre jours.

"Je pense que nous prenons notre temps supplémentaire, étant donné qu'il s'agit d'un véhicule avec équipage, et nous voulons nous assurer que nous n'avons rien négligé", a déclaré Steve Stich.

2
Astronautique Francophone / Re: ATLAS V - DREAM CHASER
« Last post by Pappy2 on 20 June 2024, 11:13:13 »
LE 12 JUIN 2024

LANCEMENT PREVU EN SEPTEMBRE 2024







https://nextspaceflight.com/launches/details/403
3
LE 18 JUIN 2024

La NASA et Boeing visent désormais le mercredi 26 juin 2024 le retour de la mission de test en vol de l'équipage de Boeing de l'agence depuis la Station spatiale internationale.





Starliner sera préparé et attendra le 24 juin 2024;
le dernier contrôle météo sera effectué une heure avant le désamarrage.
Le départ est automatisé.


Désamarrage le 25 juin 2024 : 22 h 10 HAE = 02 h 10 UTC (le 26 juin)
Atterrissage White Sands au Nouveau-Mexique le 26 juin 2024 : Environ 04 h 51 MDT = 08 h 51 UTC


Les équipes de mission soutenant le test en vol de l'équipage du Boeing de la NASA continuent d'examiner les données du Starliner à partir des objectifs du test terminés.

Lors d'une téléconférence avec les médias mardi, Steve Stich, responsable du programme d'équipage commercial de la NASA, a discuté du test en vol et des plans de retour à venir. Stich a été rejoint par Dana Weigel, responsable du programme de la Station spatiale internationale de la NASA ; Mike Lammers, directeur de vol au Johnson Space Center de la NASA à Houston ; et Mark Nappi, vice-président et directeur du programme d'équipage commercial de Boeing. Écoutez une rediffusion complète de la téléconférence .

Après le désamarrage et la désorbite, Starliner descendra sous parachutes pour atterrir dans les terres désertiques de White Sands. Les airbags fixés au bas du Starliner adouciront l'atterrissage du vaisseau spatial. Cet atterrissage marquera la première fois qu’une capsule américaine atterrira sur terre avec des astronautes à son bord. Une équipe composée de spécialistes de la NASA et de Boeing récupérera l'équipage peu après l'atterrissage.

Wilmore et Williams ont amarré le vaisseau spatial Starliner au port avant de la station spatiale le 6 juin et ont testé les systèmes du vaisseau spatial et effectué des tâches à bord du laboratoire en orbite.

https://blogs.nasa.gov/boeing-crew-flight-test/
4
Alors j'ai repris (un peu) mon add-on de Tintin.

Pour le moment l'urgence c'est de faire la zone de lancement/atterrissage en Syldavie, car Papyref est en train de faire comme ce bon vieux Elon Musk : il n'arrête pas de casser toutes les fusées pour ses tests d'atterrissage, mais comme il n'y a pas de Pad, il casse aussi les maisons des habitants....

Alors voici un aperçu :





 :doubt: Ben quoi qu'est-ce qu'elles ont mes textures ???

Je vais essayer d'améliorer la zone de montagne, mais le site doit être caché et secret.
Je fais ça avec la fonction "flatten", car le bidouillage des fichiers ELV (elévation) est définitivement trop galère.

 :) quant aux textures... J'en suis pas encore là...  :music: là làlàlà....
5
En fait j'ai utilisé dans mon scénario comme environnement System Sol au lieu de System TINTIN\Soleil
L'environnement pour Orbiter 2010 ne convient pas mais c'est pour tester une approche à vue
Voilà ce que l'on a avec System Sol !

Alors moi j'ai ça, mais ce n'est qu'un début....



J’ai bafouillé. Dans le scénario c’est Système TINTIN/SOLEIL que j’ai utilisé au lieu de Système Sol  :worry:
Je me fais vieux !

Meuh nooon.... :siffle:

Alors dans Système sol, maintenant y a ça :




Il faudrait que je rajoute quelques montagnes, mais surtout faire des textures plus jolies.
et puis la piste....
Re-utiliser le mesh du sol (montagnes) je ne suis pas sûr que cela soit bien.
je verrai.... à Tester....
allez, un peu de patience....
7
LE 14 JUIN 2024

La NASA et Boeing visent désormais le 22 juin 2024 pour le retour des tests de l'équipage de conduite

La NASA et Boeing visent désormais au plus tôt le samedi 22 juin 2024 le retour de la mission de test en vol de l'équipage de Boeing de l'agence depuis la Station spatiale internationale.
Le temps supplémentaire permet à l'équipe de finaliser la planification et les opérations de départ tandis que le vaisseau spatial reste autorisé à effectuer des scénarios de retour d'urgence de l'équipage dans le cadre des règles de vol.

Les dirigeants de la NASA et de Boeing discuteront des détails du nouvel objectif de retour, de l'état du vol et des considérations météorologiques pour l'atterrissage lors d'une téléconférence avec les médias avant le départ à 12 h HAE le mardi 18 juin. La NASA fournira bientôt des détails supplémentaires sur la téléconférence avec les médias.

"Nous continuons à comprendre les capacités de Starliner pour nous préparer à l'objectif à long terme de lui permettre d'effectuer une mission amarrée de six mois à la station spatiale", a déclaré Steve Stich, responsable du programme d'équipage commercial de la NASA. "L'équipage effectuera des opérations supplémentaires sur les écoutilles pour mieux comprendre sa manipulation, répétera certains tests de "refuge" et évaluera le pilotage à l'aide de la fenêtre avant."

Les équipes de la NASA et de Boeing ont également préparé des plans pour que Starliner déclenche sept de ses huit propulseurs orientés vers l'arrière alors qu'il est amarré à la station afin d'évaluer les performances des propulseurs pour le reste de la mission. Connu sous le nom de « test de tir à chaud », le processus verra deux rafales de propulseurs, totalisant environ une seconde, dans le cadre d'un processus d'exploration visant à évaluer les performances du vaisseau spatial lors de futures missions opérationnelles après avoir été amarré à la station spatiale pendant six mois. L'équipage étudiera également les relevés de température de l'air de la cabine dans toute la cabine pour établir une corrélation avec les mesures de température du système de survie.



« Nous avons une opportunité incroyable de passer plus de temps en station et d'effectuer davantage de tests, ce qui fournit des données inestimables propres à notre poste », a déclaré Mark Nappi, vice-président et directeur de programme, Commercial Crew Program, Boeing. "Comme les équipes intégrées de la NASA et de Boeing l'ont dit à chaque étape du processus, nous disposons de suffisamment de marge et de temps en station pour maximiser les opportunités d'apprentissage pour tous les partenaires, y compris notre équipage."

Les astronautes de la NASA Butch Wilmore et Suni Williams, qui font partie de l'équipage de Starliner pour la mission, sont arrivés à la Station spatiale internationale le 6 juin. Ils ont atteint de nombreux objectifs de vol requis pour la certification par la NASA du système de transport de Boeing pour les vols vers le laboratoire en orbite sous le programme d'équipage commercial de l'agence.

Au cours des trois derniers jours, Wilmore et Williams ont effectué des tâches au sein de l'équipe de la station spatiale, notamment installer du matériel de recherche, entretenir le matériel du laboratoire et aider les membres de l'équipage de la station, Matt Dominick et Tracy Dyson, à se préparer pour une sortie dans l'espace. Après que la NASA ait annulé la sortie dans l'espace de jeudi, Williams a travaillé pour aider l'équipage à retirer ses combinaisons spatiales.

Les équipes d'ingénierie continuent d'approfondir leur compréhension des observations précédentes des systèmes de propulsion Starliner sur le module de service du vaisseau spatial.

En attendant le retour du vaisseau spatial et des conditions météorologiques acceptables, Starliner se détachera de la station spatiale pour un atterrissage assisté par parachute et airbag dans le sud-ouest des États-Unis.

https://blogs.nasa.gov/boeing-crew-flight-test/2024/06/14/nasa-boeing-target-june-22-for-flight-crew-test-return/
8
J’ai bafouillé
Dans le scénario c’est Système TINTIN/SOLEIL que j’ai utilisé au lieu de Système Sol  :worry:
Je me fais vieux !
9
En fait j'ai utilisé dans mon scénario comme environnement System Sol au lieu de System TINTIN\Soleil
L'environnement pour Orbiter 2010 ne convient pas mais c'est pour tester une approche à vue
Voilà ce que l'on a avec System Sol !

10
Je suis en train de finaliser le manuel de pilotage pour Tintin sur la Lune
Voici l'arrivée en DGIV sur la base Syldave. La piste est sur la droite sur la première image

Les textures du sol environnant ne sont pas au point mais notre maître de la Terre Jacquesmomo  va surement faire quelques terrassements





Oula, pourquoi ton sol il est tout gris? :trucdeouf: A-tu enlevé tes fichiers .tree de ton installation Orbiter? :badsmile:
Pages: [1] 2 3 ... 10